Panier

Annie Tranvouëz "allonge les bras" chaque mois !
Retrouvez ici, ses lettres !

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre mensuelle d'Annie

LETTRE MENSUELLE

Annie souhaite que cette page soit interactive et si vous avez des suggestions positives à faire concernant les sujets écrits, faites lui savoir. Quant à des idées, dans la mesure où il n’est question ni de religion, ni de politique, elles seront les bienvenues.

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :



Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

LETTRE MENSUELLE AOUT 2020

 

Mois dédié à l’empereur Auguste dans le calendrier romain. Ce prénom signifiant augure qu’il présage un affaiblissement de la pandémie ce serait bien avec  ces chaleurs. C’est le mois des fruits, la période des  moissons, des fêtes avec le 6 août la Transfiguration  lorsque le Christ, en compagnie d’Elie et de Moïse apparût au mont Tabor à trois de ses apôtres-Jean, Pierre et Jacques. Cette fête est célébrée depuis le Vème siècle  en Orient, Grèce et Occident.

 

Le 15 aout, c’est l’Assomption, jour où la Vierge Marie monte au ciel, entourée d’anges.

°0°

Après cette escapade estivale au bout de vos rêves, gorgés de soleil, d’énergie, je vous espère en pleine forme. La vie quotidienne reprend son cours mais avec des idées nouvelles à  mettre en place.

°

Je ne demande à personne d’adhérer à ma façon de penser qui est  que nous avons choisi l’intégrale de notre vie avant de venir au monde et que nous n’avons jamais pris plus que nous ne pouvons réaliser en nous offrant les « outils » nécessaires à leur réalisation. Et oui, nous avons tous d’incroyables potentialités en nous pour terminer des inachevés de nos ancêtres référents. Un kilo de roses et un kilo d’épines. Chacun à ses lunettes…

 

Que les ignorants, les non intéressés, les sceptiques ne viennent pas sur  mon site car je partage avec les Tibétains ceci : « l’ignorance est un poison ». Epicurienne, je veux profiter de ce que la vie nous offre de beau : que de merveilles dans la Nature, non ! et les ressources humaines, que de belles âmes pour équilibrer la noirceur…

 

Je crois que personne ne détient la Vérité, on le voit au travers des croyances dans le Temps…Un diamant sans ses facettes n’est rien et une facette sans son enveloppe n’est rien non plus. C’est l’ensemble du Yin et du Yang qui forme une Unité.

SANS TRAVAIL SUR SOI NOUS SOMMES CONDAMNES A REPRODUIRE

NOS IDENTIFICATIONS D’ENFANT, PARFOIS,  A NOTRE INSU.

Celui-ci se fait : en affrontement (contre scénario) ou en fuite (scénario) –

LE LIBRE ARBITRE

Le libre arbitre c’est  le choix de faire ou  non. Mais il ne faut pas, dès lors que l’on ne bouge pas, invoquer la fatalité, la malchance. Nous sommes responsables de tout ce qui nous arrive puisque c’est notre choix d’incarnation* pour faire évoluer les choses.

Pas de victime, que des êtres responsables.

 

DETERMINISME et LIBRE- ARBITRE

« Il n’existe personne dans l’Univers qui soit sans père, ni mère » 
            
Tradition hermétique

Le temps des maîtres est terminé, celui de la maîtrise commence.

La rencontre de son maître intérieur– garant absolu- de notre Liberté.

 

LA LIBERTE LA LOI

Ce qui nous détermine

Ce que nous pouvons déterminer par nous même

Expérimental

Chaque élément dépend de certains autres d’une façon telle qu’il peut être prévu, produit ou empêché à coup sûr, suivant que l’on connaisse, produit ou empêche celui- ci.

Philosophique

Tous les éléments de l’Univers et, en particulier, les actions humaines, sont liés de façon solidaire.

Ces deux définitions sont sans appel et différentes du Fatalisme.

FATALISME

  1. Volonté *
  2. Puissance
  3. Intelligence

*La volonté humaine est impuissante  à diriger le cours des événements de sorte que la destinée de chacun est fixée d’avance quoiqu’il fasse.

Le fatalisme n’existe pas dans la Tradition hermétique ni dans le tarot, ni dans l’Astrologie (astra : inclinante) Devise fondamentale de l’Astrologie.

Les étoiles inclinent et ne cèdent pas. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas déterminisme.

« Tout phénomène  a une cause ». Toute chose peut se résumer à ce schéma « la cause implique l’effet » = causalité. Cette causalité est le 6ème des grands principes hermétique : la Science.

 « Il n’y a qu’un seul fatalisme, c’est que l’homme est esclave de ses passions » Spinoza.

HERMETISME

C’est la science tarologique créée par Hermès

Ses 7 principes d’où sont issues toutes les sciences.

  1. Mentalisme
  2. Correspondance (fondement de l’astrologie, « Ce qui est en haut est    

           comme ce qui est en bas ».

  1. Vibration (homéopathie  - Paracelse : théorie des signatures)
  2. Polarité  (massage, acupuncture...)
  3. Rythme  (musique...)
  4. Causalité  (il faut causer)
  5. Genre

SORTIR DU PASSE

 

DOIT ON SE SOUMETTRE A UNE VISION DETERMINISTE?

Comme passé = telle vie dans le futur?

De nombreux scientifiques explorent "l'inconscient périnatal". Leurs travaux  font reculer les influences déterminantes de notre vie d'adulte jusqu'à notre expérience utérine.

Ainsi, notre vécu intra-utérin et la façon dont s'est déroulée la naissance conditionnent une multitude d'attitudes  et de comportements qui se manifesteront dans la vie adulte.

En transgénérationnel on recherche les difficultés d'une vie actuelle dans les vies antérieures de nos ancêtres, les souffrances d'aujourd'hui n'étant que la cascade biologique de traumatismes chez les ascendants dont nous  avons choisi d’être les héritiers afin d’épurer de plus en plus le karma si possible.

Moult cliniciens constatent qu'en effet il faut remonter sur l'Arbre pour trouver l'origine de certaines difficultés existentielles. Dur- dur de naître en sexe féminin avec un prénom masculin féminisé car la fille ne correspondra pas aux attentes parentales et devra, de ce fait, se créer deux personnalités en montrant un aspect garçon pour aimé. Dur- dur de venir après une FC ou IVG ou un enfant mort, car vous serez quelque part son "remplaçant" et bonjour le conflit de mort- vivant et celui d'identité.

On se rend compte - en étudiant un Arbre sur 4 générations- qu'il existe une névrose (répétition) d'un passé conflictuel qui va se jouer sur 4 grands axes: sexualité, affectivité, argent- travail et somatisations.

Tout ce qui dépasse le seuil critique de la souffrance risque de s'imprimer dans le porte- greffon et de se répéter dans le but d'être dépassé en y mettant un outil de survie heureux. Les manques affectifs du passé cherchent à être comblés dans le présent.

COMMENT SORTIR D’UN PASSE QUI CONTAMINE TOUJOURS LE PRESENT?

Il suffit de mettre une croyance positive devant soi. "Je me libère de mes peurs" par exemple. Si l'on fait confiance, un changement positif se met en place. Cela repose- soit dit au passage- toute l'idéologie de la Foi. Au lieu de se sentir victime des événements, entrevoyons un changement satisfaisant. L'idéal est de vous mettre un BUT devant vous : ainsi vous vous affirmerez au lieu de vous laisser envahir. Notre espoir ne doit plus venir d'une source extérieure (voyant par exemple) mais intérieure.

Même si vous ignorez comment vous y prendre pour mieux définir vos limites, votre vision du présent change. Au lieu de vous sentir coincé dans une situation sans issue à moins de couper des liens, vous pouvez examiner la situation comme une occasion d'affirmation.

Le fait de se centrer sur un projet futur -qui consiste à se faire respecter en établissant vos limites- modifie déjà votre quotidien.

Le sentiment d'impuissance s'atténue et amorce une recherche de nouveaux moyens pour satisfaire vos besoins.

Un revirement de conscience s'opère. Au lieu de consacrer toute votre énergie à plaire à tous, à avoir peur de blesser ou d'être jugé, elle réoriente votre énergie vers une nouvelle direction: vous libérer d'une relation très frustrante.

 

CAUSALITE                 Tout arrive conformément à la Loi
 Le hasard n’existe pas. (Hasard= ce que l’on n’a pas encore compris).

Il y a plusieurs plans de causes, idem pour les effets.

.Les Hermétistes ont développé des méthodes pour s’élever au- dessus du plan des effets et devenir soi- même une cause et non un effet ; ne plus être un effet mais être une cause, un combat pour sortir de la névrose de victime.

 

S’élever au niveau des causes, c’est être maître de sa vie

Rester au niveau des effets, c’est subir sans comprendre.

 

 Alors, on projette sur autrui, à l’horizontale la cause de son échec, on cherche un bouc émissaire (l’état de guerre de tous contre tous générant le  racisme, le matérialisme, les hooligans...)

« Puisque je n’arrive pas à me hisser au plan des causes, alors je projette sur autrui la cause de ma culpabilité ».

Ou je me culpabilise et mon corps devient la zone de projection des conflits psychiques  (psychosomatique). Je mets dans mon corps mes effets de victime.

A nous de choisir ETRE UN PION ou un MAITRE

A choisir , mieux vaut être maître de ses pouvoirs.

La victime est celui qui ignore qu’il a des pouvoirs.

Quand je suis au plan des causes, je suis encore au plan des effets d’un monde supérieur.

Notre choix sur terre

De qui vais- être le serviteur, de

  • mes passions ?
  • mes peurs ?
  • les ténèbres ?
  • la mort ?
  • la lumière ?
  • la vie ?
  • l’amour ?
  • ...

Coeurdialement vôtre

Annie

LETTRE MENSUELLE DE JUILLET 2020

 

JUILLET

 

Suite à cette pandémie, peut être faut-il s’attendre à un « baby-boom » ? En prévision, et dans le cadre de ma passion, qu’est la psychogénéalogie, je vous donne mon « postulat d’incarnation » qui n’engage que moi. Je tiens à préciser que le postulat est une proposition que l'on demande d'admettre avant un raisonnement, que l'on ne peut démontrer et qui ne saurait être mise en doute.

°°°MON POSTULAT INCARNATION°°°

 

ON NE MEURT PAS, ON TRANSITE

L’âme doit partir par la fontanelle mais, actuellement,

elle n’a pas su monter et sort vers le cœur.

C’est pourquoi on ne peuT parler de REINCARNATI0N

puisqu’on n’a pas su encore s’INCARNER !…

CHANGER LE SAVOIR EN RECHERCHE DE CONNAISSANCE

 

Selon mon postulat il n’y a pas de hasard car nous choisissons l’intégrale de notre vie avant de naître dont nous sommes seuls maître à bord car nous prenons exactement ce dont nous avons besoin pour faire cette traversée de la vie : pays, parents, dates de naissance et façons de naître ainsi que pour notre grand départ, amours, emm…professions, maladies, accidents, etc. puis, nous oublions tout à la naissance afin d’user de notre libre arbitre pour transformer notre vie en plus de conscience si possible.

PASSATION DE MEMOIRE

Le but de ce travail de décodage d’un prénom est de retrouver nos ancêtres référents dont nous avons choisi de « payer » leurs dettes karmiques afin d’apporter toujours un plus de conscience au fur et à mesure des passations. Ces ancêtres décédés viennent « s’emboiter » en nous si je puis dire car avons la même vibration qu’eux.

Le Temps n’existant pas pour l’Inconscient qui est A-Temporel, ils continuent leur vie au travers de nous inconsciemment jusqu’à ce que nous arrivions à les libérer de ce poids.

Nous sommes de relais dans le temps pour affiner le diamant.

 

«Nous sommes tous parasités car nos ancêtres rêvent à travers notre esprit ;

ils vivent au moyen de notre corps.

Ils survivent grâce aux émotions engendrées par la peur

et prospèrent grâce aux drames et aux souffrances.»

Soyons des guerriers pour nous rebeller contre l’invasion

 de ce “parasitage“.

Le parasite peut ressembler à un monstre à moult têtes

dont chacune est une de nos peurs. »

Les 4 accords toltèques, Don Miguel Ruiz.

 

En partant du postulat : « On récolte ce que l’on a semé » même si cela a été fait par des ancêtres que vous n’avez pas connus, votre histoire prend la relève comme dans une course relais.

 

La transmission de l’inachevé est inévitable. C’est une loi généalogique, car

qui se ressemble s’assemble. Ainsi, vous pouvez vous retrouver confronté à vos

lâchetés. Cela fait mal mais c’est incontournable pour faire le nettoyage intérieur.

Notre corps porte le chemin

Nous sommes uniques. Notre unicité porte la dimension de tous les êtres humains, en Involution et en Évolution. Cette dimension de l’inaccompli est l’espace où nous sommes tous appelés à devenir autrement. Nous sommes dans un processus permanent de re-création dont le but est le contact avec notre part lumineuse.

Dans cette pré- existence, l’âme (entité) va choisir les parents dans lesquels elle va s’incarner : Qui se ressemble, s’assemble

 

DEPROGRAMMATION CELLULAIRE

DE NOS MEMOIRES ANCESTRALES

De Chantal Lamo praticienne en thérapie quantique et biophysique

Extrait du magazine Soleil Levant

« Depuis plus de 10 ans, la résonance magnétique terrestre dite de Schumann grandit et, de ce fait, notre être dans sa globalité doit s’adapter à cette nouvelle vibration par une reprogrammation cellulaire profonde, notre conscience s’éveille, notre codage se modifie vers un changement radical, nos croyances, nos expériences évoluent dans une dimension individuelle et collective.

Nous passons tous par des difficultés d’adaptation face à un tel changement magnétique, c’est un passage obligé et personne n’est épargné.

Heureusement le cerveau est un outil formidable grâce auquel nous pouvons programmer le changement. « Tout est lié et uni en un même tout ».

Se rappeler que nous sommes tous uniques dans un pluriel.

Nos émotions appartiennent à notre vécu dans cette vie ci, à l’héritage ancestral

qui n’est rien d’autres que les mémoires que nous portons de nos référents.

 

PASSATION MEMOIRE : « le refoulé »

Françoise Dolto

Par des désirs refoulés, le mort peut incorporer les siens dans la mémoire de son

porte-greffon. Ce sont des acquis de savoir et de pouvoir gagnés par expériences comprimés dans le vécu de l’époque.

C’est le retour du refoulé.

L'INCARNATION

C'est le lieu du creuset de ma conscience pour expérimenter quelque chose.

 Dans cette pré- existence, l'âme va choisir les parents dans laquelle elle va s'incarner. Ce qui ne va pas en moi, je ne dois pas le combattre car je vais me fracasser mais je dois le vivre en retournement.

Ex. l'aveugle dans la Bible. Il n'a plus besoin de la lumière extérieure, il se sert de sa lumière intérieure et devient voyant.

La faille est porteuse d'une Lumière. Suis- je près à épouser la faille?

 

La Blessure originelle est la séparation.

C'est le principe des commencements. L'enfant doit se séparer de l'état "Moi- peau" d'avec sa mère.

 

LES MEMOIRES AKKASHIQUES

Nous sommes dans un processus de re-création permanente dont le but est le contact avec notre partie lumineuse.

 

L'INCARNATION

C'est le lieu du creuset de ma conscience pour expérimenter quelque chose. Dans cette pré- existence, l'âme va choisir les parents dans laquelle elle va s'incarner.

 

LE CHOIX DU OU DES PRENOMS

C’est de loin le point le plus délicat à faire comprendre. Vous l’avez compris, lors de notre incarnation, nous avons choisi l’intégrale de notre vie dans le plus infime des détails donc notre prénom aussi. J’ai animé pendant cinq ans, une à trois fois par semaine l’émission « Que révèle votre prénom transgénérationnel »? Mission quasiment impossible ; les parents sont persuadés d’avoir chois eux. Ce temps passé sur les ondes m’a permis de conforter ce que j’essayais de faire comprendre car d’aucuns me disaient, par exemple, « je voulais appeler mon fils Florian mais à l’état civil ils ont mis un T » et moi de répondre « parce qu’il y a un problème d’allaitement sur votre Arbre » - « Oui, mais comment savez vous cela ? » Tout simplement parce que T est le second arcane du Tarot de Marseille-La Papesse- soit la maman, celle qui allaite et en lettre hébraïque, même chose. Si les mères ascendantes (grand et arrière grands-mères ont été trop des « mamas » étouffant leurs enfants, celui-ci n’en voudra pas plus et aura crée un problème d’allaitement chez sa mère avant de naître et rien ne changera cette programmation.

La future incarnation qui est A-Temporelle va lancer son ou ses prénoms dans l’Univers et si les parents l’entendent bien, ce sera OK sans dite erreur à l’état civil.

 

Les prénoms, que « j’ouvre » depuis plus de trente ans et qui me fascinent toujours autant, sont une malle aux trésors quant aux renseignements qu’ils nous donnent sur nous et notre généalogie.

 

Je vous souhaite de belles vacances à toutes et à tous.

 

Annie

Lettre mensuelle de juin 2020

Juin

Vient du latin Junius, mois dédié à Junon, déesse de la Nature, des femmes et de la jeunesse.

Messidor, le mois des moissons commençait vers le 19 juin.

On fête en ce mois, la musique, la saint Jean (24juin)-la saint Pierre (29juin) et nos trois couleurs

Bleu comme le bleuet, blanc marguerite et rouge coquelicot.

Le 21 juin, nous serons en été –le jour le plus long de l’année.

 

Je vous parle d’un sujet qui m’est cher, qui est ancré en moi depuis des décennies, ma seconde peau en quelque sorte ; la psychogénéalogie qui devrait, avec sa compagne indispensable, la généalogie devrait être obligatoire dans les écoles afin de retrouver un brin de civisme… on en a bien besoin, quand on voit en cette époque de pandémie, des gens se rassembler sur des stades de foot sans masques, collés les uns aux autres, franchissant tous les interdits, les masques utilisés jetés à terre et dans la mer, la perte d’identité, c’est catastrophique. Il suffit de trois générations sans connaitre sa filiation et le civisme est quasiment irrécupérable.

 

LA  GENEALOGIE

« Faire sa généalogie » ou « faire son arbre»

La généalogie (du grec γενεά genea, «génération» et λόγος logos,« connaissance» est la  liste des membres d'une famille établissant une filiation  ou la pratique qui a pour objet la recherche de la parenté et de la filiation des personnes.

La généalogie est considérée comme une science auxiliaire de l'histoire.

La généalogie ascendante  consiste en partant de soi-même, à rechercher le plus grand nombre de ses ancêtres… et ils vont rapidement devenir très nombreux, car leur nombre double à chaque génération (2 parents, 4 grands-parents, 8 arrière-grands-parents, etc.) ce qui fait plus de 500 personnes à identifier pour atteindre le début du XVIIIe siècle, relativement faisable, et 130 000 en l’an 1500… une tâche quasi-impossible.

Vous pouvez aussi choisir de faire la généalogie ascendante limitée aux porteurs de votre nom (on parle alors de généalogie agnatique) : il s’agit simplement de remonter de père en père, le plus loin possible dans le temps (NB : on parle de généalogie cognatique lorsqu’il s’agit de remonter de mère en mère).

La généalogie descendante qui consiste, à partir d’un couple d’ancêtres que vous choisissez, de rechercher tous leurs descendants… qui sont aussi vos cousins.

Elle se révèle plus difficile à établir en raison de la dispersion géographique des familles depuis un siècle. Construire sa généalogie peut durer une vie entière : le sujet est vaste et la quête sans fin, et tout généalogiste doit accepter le sentiment d’inachèvement auquel il sera forcément confronté, car les archives à découvrir sont innombrables, et le temps imparti réduit. C’est cela qui est passionnant !

 

LA PSYCHOGENEALOGIE

Qui n’a jamais dit :

« Pourquoi c’est toujours sur moi que çà tombe ? »

Alors le montage et le décodage de votre Arbre psychogénéalogique est pour vous.

Nous avons tous un axe plus sensible que d’autres

affectif, sexuel, argent-travail, somatisations

 

La psychogénéalogie vous propose de prendre conscience  de votre histoire familiale inconsciente avec ses secrets, ces transmissions invisibles pour vous libérer de ces chaines karmiques inconscientes qui vous agissent, vous bloquent et vous font involuer car bien réelles dans votre biologie.

 

Soyez co-créateurs de ce monde 2020…

En vous transformant, vous libérant de ces blessures, mémoires, croyances qui ne  Vous appartiennent pas.

Tout conflit qui n’est pas mis en lumière en vous va vivre sous forme de répétitions, pathologies, opérations, accidents… Cela en vaut-il la peine ?

 

Imaginez le puzzle de votre vie jeté en vrac au sol, il va falloir en reconstituer les morceaux mais hélas, pour tout un chacun, une pièce sera manquante qui va être votre manque le plus absolu et, par voie de conséquence, votre recherche la plus totale.

 

Nous venons sur terre pour payer les « inachevés » de nos ancêtres référents quelque soit l’époque puisque notre Subconscient est Atemporel.

 

Trans= au travers -générationnel= les générations.

 

Tout ce qui nous arrive est régit par la survie de l’espèce qui concerne le territoire, la nourriture et la descendance, programme universel pour les quatre règnes qui sont sur terre.

La psychogénéalogie est pour moi

 la plus grande aventure des Temps modernes.

 

Je vous signale que je remonte à un siècle à dater de votre naissance, pourquoi ? Parce que vous avez eu, par exemple, un père ou une mère autoritaire, vous, son enfant, serez un parent laxiste et votre enfant un parent autoritaire  ou un construit une fortune, la seconde génération la détruit, la troisième la reconstruit soit 1 = 3 ou 2 = 4.

 

"Pourquoi, est-ce toujours à moi que cela arrive ?"

 

Pourquoi exercez-vous tel  métier?

Comment votre prénom peut-il impacter à ce point votre quotidien familial ou professionnel ?

Pourquoi certaines personnes en arrivent à modifier leur patronyme ?...

Etc ?...

Solidement enraciné, je peux m'élever.

Aller à la rencontre de mes ancêtres, c'est aller à ma rencontre.

 

Ces empreintes agissent inconsciemment en nous et nous empêchent d'être créateur de notre vie. Ainsi, nous nous ré- approprions notre histoire  et pouvons ôter les chaînes cellulaires karmiques qui nous emprisonnent.

Découvrir notre projet- sens de vie par les liens parentaux  est aussi un processus qui nous mène à donner sens à notre vie.

Un vrai travail d'enquêteur pour ôter les névroses répétitives.  Aujourd'hui, bien des formes de pensée sont  obsolètes  et font barrage à notre potentiel d'Etre.

Travailler son Arbre, c'est entrer en contact  avec nos mémoires et empreintes pour nous relier à nos ancêtres et à notre nature profonde.

En prenant conscience des transmissions familiales et des loyautés invisibles qui déterminent inconsciemment nos choix.  Nous pouvons- une fois nommées- nous en défaire et nous positionner.

 

TRANSGENERATIONNEL      

Se connaître afin d’arrêter les effets de la loi des « Fidélités familiales » qui nous font sans cesse dire : « Pourquoi est-ce toujours sur moi que cela tombe ? »…La fatalité n’existe pas.

Vous n’êtes que des héritiers, déposez vos valises.

 

Généalogie et Psychogénéalogie, quand ce couple indispensable sera –t-il enseigné dans les écoles pour une meilleure qualité de vie ?

 

Prenez bien soin de vous.

Coeurdialement

Annie

Lettre mensuelle de mai 2020

 

MAI

Du latin Maïus dédié à la déesse nourricière, fille d’Atlas et mère  de Mercure

Au Moyen- Age, ce mois était dédié à la Vierge et les orfèvres lui offraient des ex-voto

et les autels étaient fleuris.

C’est vers le 20 mai que commençait le Prairial,

 mois des prairies dans le calendrier républicain.

Le joli mois de Mai, mois de l’espoir disait-on lorsque les Saints de glace

(11-14 mai) étaient passés.

Un dicton « quand il pleut le premier mai, les vaches perdent la moitié de leur lait »

UN PEU D’HISTOIRE

C’est la fête du travail depuis le 1er mai 1947

Cette fête vient des Etats-Unis, inspirée par les graves émeutes ouvrières de Chicago. Le 1ermai 1886 fut célébrée la journée des 3 fois 8 heures-8h de travail-8h de repos-8h de sommeil. 1889, le 1ermai devint un jour chômé consacré aux défilés et revendications.

Apollon offrait ces jolies petites clochettes aux muses ; les Celtes s’assemblaient en forêt. A la Renaissance, c’était la fête de la végétation. La première reine du muguet fut élue en 1909 ; depuis la fête du muguet est devenue une tradition.

Le 1er mai est fêté saint Jérémy, prophète juif qui annonçât la ruine de Jérusalem. Ses «Jérémiades » le firent condamner lors des déportations des juifs à Babylone.

8 mai- victoire de 1945

Capitulation de l’Allemagne- c’est la fête dans toute la France. Une pensée aux 20000femmes rasées dont l’humiliation fut terrible et les nombreux enfants abandonnés, orphelins. C’est aussi  Jeanne d’Arc qui est honorée à Orléans. Capturée  par les Anglais le 24 mai 1430 à Compiègne, jugé, déclarée hérétique et sorcière, elle fut « jugée » si l’on peut appeler cela comme çà, mise au bûcher. Ses cendres furent jetées dans la Seine. C’est la patronne de la France et des militaires.

 

et les fêtes du Mont-Saint-Michel en l’honneur du printemps.

31MAI  Visitation et Fête des mères

La Vierge Marie -enceinte de Jésus- va voir sa cousine Elisabeth enceinte de Jean-Baptiste.

Quant à la fête des mères, cette tradition existe depuis 1914 aux Etats-Unis et est arrivée en France en 1918 où l’on fêtait les femmes « méritantes » entendez qui procréaient beaucoup pour repeupler la France puis cela devint la fête de toutes les mères en 1950.

Pourquoi, je fais de brefs rappels historiques, c’est que, tout comme nous faisons un arbre généalogique, il en est de même pour les événements qui reviennent à certaines  périodes si ont ne les traitent pas.Exemple-vous avez un père autoritaire, sève, vous serez un parent laxiste et votre enfant sera un père autoritaire, sévère. 1=3.

 

LA NATURE EN FETE

Les animaux se déconfinent quand les humains se confinent. N’est ce pas merveilleux de voir comme le ciel est dégagé, les animaux prennent possession d’espaces. On a le temps de les voir reprendre de=u territoire, de les observer, les écouter.

CREATIVITE- SOLIDARITE

De belles choses se dégagent toujours du malheur, de la souffrance, c’est le Yin et le Yang qui s’alternent et l’on voit des reconversions, des créations, des personnes qui deviennent solidaires, qui découvrent leurs voisins, l’environnement, que de belles choses, des prises de conscience pour vivre autrement et le côté obscur avec

 les profiteurs qui grugent, les malhonnêtes, les escrocs, les roublards…

 

  GENEALOGIE et PSYCHOGENEALOGIE

« Faire sa généalogie » ou « faire son arbre»

La généalogie (du grec γενεά genea, « génération » et λόγος logos, « connaissance ») est la  liste des membres d'une famille établissant une filiation  ou la pratique qui a pour objet la recherche de la parenté et de la filiation des personnes.

La généalogie est considérée comme une science auxiliaire de l'histoire.

La généalogie ascendante, qui consiste en partant de soi-même, à rechercher le plus grand nombre de ses ancêtres… et ils vont rapidement devenir très nombreux, car leur nombre double à chaque génération (2 parents, 4 grands-parents, 8 arrière-grands-parents, etc.) ce qui fait plus de 500 personnes à identifier pour atteindre le début du XVIIIe siècle, relativement faisable, et 130 000 en l’an 1500… une tâche quasi-impossible.

Vous pouvez aussi choisir de faire la généalogie ascendante limitée aux porteurs de votre nom (on parle alors de généalogie agnatique) : il s’agit simplement de remonter de père en père, le plus loin possible dans le temps (NB : on parle de généalogie cognatique lorsqu’il s’agit de remonter de mère en mère).

La généalogie descendante qui consiste, à partir d’un couple d’ancêtres que vous choisissez, de rechercher tous leurs descendants… qui sont aussi vos cousins.

Elle se révèle plus difficile à établir en raison de la dispersion géographique des familles depuis un siècle. Construire sa généalogie peut durer une vie entière : le sujet est vaste et la quête sans fin, et tout généalogiste doit accepter le sentiment d’inachèvement auquel il sera forcément confronté, car les archives à découvrir sont innombrables, et le temps imparti réduit. C’est cela qui est passionnant !

LA PSYCHOGENEALOGIE

Qui n’a jamais dit :

« Pourquoi c’est toujours sur moi que çà tombe ? »

Alors le montage et le décodage de votre Arbre psychogénéalogique est pour vous.

Nous avons tous un axe plus sensible que d’autres

:affectif, sexuel, argent-travail, somatisations

La psychogénéalogie vous propose de prendre conscience  de votre histoire familiale inconsciente avec ses secrets, ces transmissions invisibles pour vous libérer de ces chaines karmiques inconscientes qui vous agissent, vous bloquent et vous font involuer car bien réelles dans votre biologie.

Soyez co-créateurs de ce monde 2020…

En vous transformant, vous libérant de ces blessures, mémoires, croyances qui ne  Vous appartiennent pas. Tout conflit qui n’est pas mis en lumière en vous va vivre sous forme de répétitions, pathologies, opérations, accidents… Cela en vaut-il la peine ? Imaginez le puzzle de votre vie jeté en vrac au sol, il va falloir en reconstituer les morceaux mais hélas, pour tout un chacun, une pièce sera manquante qui va être votre manque le plus absolu et, par voie de conséquence, votre recherche la plus totale. Nous venons sur terre pour payer les « inachevés » de nos ancêtres référents quelque soit l’époque puisque notre Subconscient est Atemporel.

C’est- trans= au travers -générationnel= les générations.

Tout ce qui nous arrive est régit par la survie de l’espèce qui concerne le territoire, la nourriture et la descendance, programme universel pour les quatre règnes qui sont sur terre.

La psychogénéalogie est pour moi la plus grande aventure des Temps modernes.

Je vous signale que je remonte à un siècle à dater de votre naissance, pourquoi ? Parce que vous avez eu, par exemple, un père ou une mère autoritaire, vous, son enfant, serez un parent laxiste et votre enfant un parent autoritaire  ou un construit une fortune, la seconde généra- ration la détruit, la troisième la reconstruit soit 1 = 3 ou 2 = 4.

NOUVEAU

 

Je vous propose lors de mes stages de psychogénéalogie- d’ajouter un plus en vous aidant à compléter votre puzzle en recherchant les pièces manquantes remontant à un siècle au-dessus de votre naissance, je le répète.

LA GENEALOGIE et LA PSYCHOGENEALOGIE

Moult activités sont revenues à l’ordre du jour en ces périodes de confinement. Pour moi, bien sûr, je dis et répète que toue personne devrait connaitre ses racines et que cela devrait être enseigné à l’école.

LETTRE MENSUELLE D'AVRIL

Je consacre cette lettre d’avril 1-à la RESURRECTION (E.M.I) car Pâques en est une et à une théorie sur cette « sorte de peste » qui envahiT la planète 2-le CORONA VIRUS Je ne vous affirme pas que ceci est la Vérité et d’y croire mais je crois qu’un diamant sans ses facettes n’est pas un diamant et qu’une facette de diamant sans les autres ne constitue pas un diamant EXPERIENCE de la MORT IMMINENTE ou

E.M.I 

On ne meurt pas, on transite

 

Le Congrès de Martigues du 17 juin 2006 a réuni des scientifiques du monde entier où a été traité ce sujet qui est aujourd’hui étudié par la physique quantique et apporte des réponses assez poussées sur ce processus: voir la mort et en revenir.

 

Lumière blanche, sortie hors du corps, un long tunnel...Plusieurs millions de personnes ont vécu ces phénomènes. Depuis peu, les scientifiques planchent enfin sérieusement dessus, non sans peine. La mort serait-elle un passage vers un état de Conscience plus élevée?

 

RETOUR VERS DEMAIN Ces voyageurs hors du temps témoignent d’une expérience consciente extraordinaire de cet instant insaisissable où tout bascule. L'expérience de mort imminente désigne un ensemble de sensations vécues par certains individus pendant un coma avancé ou une mort clinique.

 

NOTRE CERVEAU: un ordinateur puissance XXL Quand nous activons une radio ou une TV, on ne change en rien le programme. Cela est pareil avec les neurones qui ne peuvent changer leurs ressentis même si nous les activons. La relation entre le cerveau, l’esprit et la conscience est un défi scientifique actuel. Exemple : tous les évènements passés et présents défilent ensemble.

 

2 Les patients disent être happés dans un tunnel et arrivent à une immense lumière. Ils ressentent une émotion très forte qu'ils n'ont jamais connue qu'ils apparentent à de l'amour. "J'ai vu toute ma vie défiler devant mes yeux"

 

La physique quantique apporte des réponses.

 

La passé, le présent et le futur n’existent pas; seul le Présent (contraction du passé et du futur) est. C’est l’Intemporalité. Tout est stocké dans un champ d’ondes.

 

Le cortex serait un relais vers cette Conscience. On pourrait le comparer à Internet qui ne prend pas sa source dans l’ordinateur. Le don éternel est indestructible et ne peut être mesuré dans notre Conscience.

 

La Conscience prend son origine dans les ondes de notre conscient et cela peut être mesuré.

 

Divers réseaux neuronaux fonctionnent comme une interface de notre Conscient. Ils sont transmetteurs de la mémoire. Il y a un échange continu. Nous ne sommes pas conscients des grands champs magnétiques autour de nous alors que nous sommes envahis par des champs électromagnétiques-TV, portable, box internet avec des ondes wifi, les connexions bluetooth…dès que nous les ouvrons … Quand on éteint notre ordi, Internet, TV...la connexion est coupée mais pas perdue.

 

Internet peut être reçu dans le monde entier. Notre cerveau pourrait être comparé à la TV qui transmet les images et les sons. Durant notre vie, la Conscience a une interaction permanente avec les ondes et les particules de Lumière. Quand on est mort, la capacité de réception est perdue. Seule la Conscience continue. La mort n’est qu’une fin de nos émotions physiques. A notre naissance, nous perdons nos 100% de conscience pour n’en garder que 1% mais pour y gagner 1% de libre arbitre et cela est énorme car c’est notre Créativité.

 

Pendant l’EMI la Conscience augmente.

 

D’autres questions se posent: La mort, comme la naissance, pourrait être un passage d’un état de Conscience à un autre. On passe de matrice en matrice. L’interconnexion de ces champs interdimentionnels expliquent la clairvoyance, la clair audience, l’intuition, les sorties extracorporelles… Un homme a témoigné au Congrès: il a rencontré, lors de sa sortie, un visage d’homme qui le regardait avec un amour infini. Lorsqu’il est revenu, dix ans après, sa mère qui allait mourir, lui avoue que son géniteur n’est pas celui qui l’a élevé. Elle lui montre sa photo, c’était celle de l’homme rencontré de l’autre côté et qui était mort dans un camp de concentration avant qu’il ne naisse…

 

L’Etre humain est plus qu’un corps. La mort ne serait qu’un accouchement vers une autre conscience, un passage.

 

Ces EMI entraînent des changements profonds sur la vie et la perte de la peur de la mort. En effet, ils savent que morts, ils vont conserver toutes leurs pensées, leurs identités avec une Conscience claire. La Conscience, au-delà de la mort est une autre forme de vie avec perte consciente de tous les réflexes du corps. La capacité de l’ADN est augmentée de façon importante après une EMI ainsi que la Conscience car toutes les connaissances Sagesse et Amour inconditionnel sont stockées en interconnexion avec la Conscience divine, les champs de point zéro, le vide quantique avec mémoire holographique. Ce que nous percevons est à 99%99 du vide. « Le corps matériel humain est le porteur transitoire de nos âmes, la mort n’existe pas » Platon L’humanité évolue vers son ultime perfection LE VIRUS CORONA Une ultime leçon pour changer notre façon de vivre à l’échelle planétaire Cette théorie n’engage que moi mais j’ai eu la chance d’avoir l’enregistrement intégral de toute la congrégation scientifique qui s’est tenue à Martigues en 2006.

 

APRES LA MORT, IL Y A LA VIE

 

Je suis restée scotchée par le témoignage vidéo de Nicole Dron que vous pourrez écouter sur You Tube qui a vécu cette sortie du corps en 1968 lors de ses 26ans. Alors qu’elle subissait une opération, comme c’est souvent le cas, elle se décorpore et se retrouve au plafond se voyant en train d’être opérée. Puis elle est dans un long couloir où elle voit son don marie et son beau-père écroulés qui attendaient dans la salle d’attente, elle veut s’asseoir à ses cotés mais impossible, je ressentais sa souffrance car il attendait le résultat de mon opération mais pour moi ce n’était pas important car je voyais le soleil dans la grande baie vitrée et c’était important d’aller là-bas, je pensais et j’y étais. La Lumière n’était pas aveuglante et j’étais poussée et rentrais dedans. Je passais à une vitesse phénoménale, je ne me posais pas la question si j’avais ou non un corps, j’étais dans la sensation de cette Lumière matière toute douceur, chaleur amour qui m’enveloppait, un de mes plus beaux moments avec mes émotions démultipliées où je me disais « je suis chez moi, çà y est, c’est ma maison ».Là, un bonheur inimaginable où le Mal n’existe pas, où je ne vis que de sensations tellement fortes que, 32ans plus tard elles étaient toujours pareilles. J’étais dans une brume lumineuse qui ressemblait à une forme humanoïde, une « entité » avec un sourire immensément bienveillant… Je vis ma grand-mère –une bonté – dans la totalité de ce qu’elle avait toujours été. Cela se passait de pensées en pensées. Plus loin, je vis un autre état de lumière. Je ne voulais plus repartir, j’étais 4 vraiment chez moi et j’entends « tu reviendras mais pas maintenant.» J’eus l’impression qu’on me mettait quelque chose dans l’esprit et qu’on m’ouvrait une porte et j’entends « j’ouvre la porte pour que tu vois »

 

D’un seul coup, je voyais de tous les côtés à la fois et me sentais exister de façon exponentielle ; je pris conscience de traverser les murs avec un sentiment d’être Moi. Je prenais plus d’espace que mon enveloppe corporelle et, pensant à mon mari, j’entre dans son cœur. Puis les ténèbres, les abîmes, le silence absolu, je me croyais morte mais me trouvait plus intelligente que je n’étais, je commence à paniquer lorsqu’une Lumière indescriptible me propulse vers une étoile et j’entre dans cette Lumière ; je me dis « c’est la plus belle période de ma vie». Je ressens un amour qui comble, je deviens amour dans un état de plénitude, de paix, je me sentais éternelle –JE SUIS- je devenais cette vie là. Une voix me demande « comment as-tu aimé ? Qu’as-tu fait pour les autres ? Je voyais et ressentais toute l’humanité ainsi que des êtres que j’appellerais « guides » qui savaient tout de moi mais sans aucun jugement. J’arrive dans jardin où je voyais un brin d’herbe et ses molécules intérieures, le sacré de la Vie- ruisseau, lumière, eau, les sons, je devenais couleur et vice versa. J’étais dans une unité incroyable, j’étais la Vie, le Tout, j’étais dans la plénitude de la vie.

 

J’entends « il faudra que tu ouvres la porte toi-même mais je serai toujours là avec toi-une fois la porte ouverte, c’est l’accès à la souffrance, la joie, le bonheur, la perception de toutes choses vivantes de la plante à l’animal, l’hyper conscience que la douleur est quelque chose d’inacceptable et vivre la douleur d’autrui est horrible.»

 

Je ne voulais pas repartir mais celui que j’appellerai «Il»- l’entité- m’avait préparé un sac à dos plein de connaissances, aptitudes dont je devrai me servir. Moi, j’étais toujours rebelle avec ma façon de penser mais avec cet « amour » je compris que plus rien ne pouvais m’arriver. « Le Temps n’existe pas. Tu vas repartir mais je serai avec toi, en toi jusqu’à ta prochaine venue. » J’acceptais mon retour sur terre. L’amour terrestre, même le plus ultime comme l’Agapé n’est rien à côté. D’un seul coup je me suis retrouvée dans mon corps, j’avais mal à la tête (mon traumatisme crânien pour lequel on m’opérait) et je me réveillais après sept jours de coma. En 24- 48 heures, j’avais récupéré toute parole, mémoire et plus aucune séquelle mais je me souvenais très bien de tout ce qui c’était passé. J’ai dit que j’avais fais un beau rêve et je n’ai plus parlé de cela à personne pendant 32ans.

 

Cette vidéo de Marie de Solemme de 2015 sur You Tube m’a fait un électrochoc. Voici son histoire et ensuite ma conclusion. Cette cascadeuse émérite de chevaux pur sang fait un jour une chute et a un arrêt cardiaque. Elle se voit debout à côté d’un infirmier qui pousse un chariot qui « couinait » dit-elle. Elle a l’impression d’être dans son corps mais comme si elle était sur une étagère, voyait un docteur et une infirmière avec plein d’appareils. Je réalise que c’est moi, je me sens sans intérêt, j’étais là ; le docteur et son personnel sont en panique et le docteur demande à tous de reculer pour 5 pratiquer un électrochoc sur ce corps en arrêt cardiaque. Il est très paniqué et criait « çà ne sert plus à rien, on va la perdre ».

 

Me voilà en communication avec une entité-difficile de trouver des mots humains pour traduire ce qui se passait alors en moi-car les « paroles » passaient directement par la pensée et, quand je posais une question, on me répondait à la vitesse exponentielle de la pensée plus riche que les mots car les émotions passent. « Il » était triste de me dire « non » rien à voir avec les gestes corporels tout est dans l’âme et l’esprit. Les sentiments sont dans l’esprit et les émotions dans le corps. En fait, ici on conçoit et on voit tout. Une porte s’ouvre et je ne suis pas surprise je connais avec une conscience suraigüe comme si toute l’humanité était là avec ses ressentis pour avancer vers l’humain afin de supprimer la violence au bénéfice de la bienveillance car, même les plus méchants, les plus négatifs souhaitaient cet état d’être.

 

C’était quelque chose d’indéfinissable car ici la peur ne nous bloquait pas. Je compris que tous les règnes minéral, végétal, animal et humain étaient reliés comme une communication « âme-esprit » sans rien à voir avec les religions. Seules quelques personnes comme Jésus, Mandela par exemple ont délivré des paroles importantes pour faire du Bien au monde. Je sais qu’il existe quelque chose qu’on ne peut définir qui passe par les hommes et non les religions. Il n’y a pas « rien » il y a quelque chose qu’on ne peut définir car on ne peut dire ce que c’est mais ce qui n’est pas. Cette entité et cette espace de Lumière je ne peux plus dire ce que c’est car il n’y a pas de dogmes, de choses à faire ou pas car çà n’est pas visible, pas accessible quand on veut, ce ne peut être dit. Ce ne relève pas du domaine extra-terrestre, pas d’interdit, l’erreur faisant partie du Tout. C’est pure bienveillance qui n’est pas l’apanage des religions, la bienveillance est un état humain.

 

On n’appartient à rien, on est libre.

 

L’entité me présente ma grand-mère vivante afin de voir comme cette femme avait souffert dans sa vie et qu’elle donnait tout mais ne demandait rien. J’ai ressenti ce qu’elle avait ressenti et cela m’a blessée. J’appris qu’on ne devait pas faire de mal, se venger, c’était pour qu’à mon retour, je sois bonne avec elle car jeune j’étais méchante avec, je lui parlais mal. L’entité ne me jugeait pas, c’est moi qui ressentais ses ressentis. L’expérience personnelle est irremplaçable, je le compris avec cette souffrance intérieure vécue par ma grand-mère que j’aimais mais mon comportement était très dur. Dès mon retour sur terre mon travail était de lui apporter douceur et bienveillance, c’est pourquoi j’ai tant ressenti ses souffrances. Aujourd’hui, elle est décédée et j’y pense tous les jours, j’espère lui avoir apporté douceur rire.

 

Ces deux témoignages ne sont pas exhaustifs, il y en a des milliers recueillis dans le monde par des spécialistes.

 

2 -LE VIRUS CORONA 6

 

Une personne sortie de son corps dont je ne me souviens plus du nom a entenduet c’était voilà bien longtemps, que si le monde continue a adoré le veau d’or en quelque sorte, la peste envahira la planète pour tenter de faire changer les valeurs des humains en entretenant des relations harmonieuses, être en empathie avec les autres et non plus dans la toute puissance de l’égoïsme, de l’argent et du pouvoir. C’était comme une chance qui était offerte à notre planète, polluée sur tous ses continents, par le capitalisme, l’égoïste, la violence, les guerres, les pollutions, la destruction de notre planète qui ne respectait ni la nature, ni les animaux, ni les humains.

 

Ce virus, comme la peste, se répand à une vitesse exponentielle et les frontières n’existent pas dans sa course folle. Aujourd’hui, nous voici obligés de réfléchir, d’effectuer un virage à 360° car tout est encore possible comme l’exprime cette belle chanson « si tous les gars du monde voulait s’donner la main »…pour développer des idéaux élevés, de la compassion, de la fraternité, du respect, être noble de cœur et d’esprit, être Amour.

 

Que l’on croit à cette version ou non, il est nécessaire et vital que l’Être Humain change enfin, même si l’espoir est faible pour beaucoup, quand je vois le comportement de plus de 90% des gens dans cette période, faisant preuve d’individualisme, d’égoïsme, consumérisme, des profiteurs et autres comportements où l’Amour universel est bien loin de leurs préoccupations. Le « je, je, je » au détriment du Nous. Restent les 10% d’éclairés qui sont là pour guider l’Humanité vers ce qu’elle peut avoir de plus beau.

 

Nous pouvons appréhender cette pandémie de différentes façons, chacun en état de conscience, selon son évolution-élévation d'Âme. Les uns la vivront basiquement dans la peur, la panique, la psychose, l'angoisse de mourir, le manque (de nourriture, de médicaments, de soins, etc), le besoin d'être connecté H24 aux nombres de cas recensés, aux morts, aux chaînes d'informations continues, aux sacro-saints réseaux sociaux, colportant rumeurs, théories en tout genre, et responsables d'attitudes totalement absurdes, conditionnant des comportements qui trouvent leurs origines dans le cerveau reptilien. D'autres, dont l'incarnation d'Âme est un peu plus avancée, se poseront des questions quant à la vie qu'il menait avant cette pandémie et ce confinement forcé. Ils s'interrogeront sur leurs choix passés et une volonté peut-être, de changer ensuite de paradigme, de concevoir une société plus équilibrée, plus fraternelle, plus harmonieuse et riche de valeurs oubliées, moins orientée vers le consumérisme invétéré voulu par les 1% des financiers les plus riches de notre planète. Ils penseront alors à un autre modèle sociétal, plus juste, équilibré ; à des rapports humains moins violents, plus civilisés et tournés vers l'Amour et le respect de la Vie sur la Terre. Quant aux Âmes les plus sages, les plus incarnées, elles observent, ne jugent pas mais savent que tout déséquilibre dans la Nature et la Vie provoquent à terme catastrophes, pertes et destructions. Elles savent que 7 cette pandémie est une nécessité pour entrer en conscience avec ce que la vie a de plus essentiel et précieux. Ceci afin que chaque personne, de chaque pays, de chaque continent puisse y réfléchir et entrer pleinement en conscience avec soi-même, nous nous retrouvons stoppés, isolés, confinés dans nos activités quotidiennes, professionnelles, personnelles. Que restera-t-il de cet arrêtisolement à l'échelle planétaire ? Quelles réponses apporterons-nous à nos interrogations les plus essentielles ?

 

Continuons à diffuser la Lumière dans ces périodes sombres et délicates.

Prenez soin de vous.

 

Annie

PS : Pour le plaisir, un de mes stagiaires et ami que j’admire du plus profond de mon être, s’est amusé avec le «langage des oiseaux » à « entendre » certains mots autrement.. L’orthographe ne compte pas, c’est le mélange des lettres qui compte. C’est le langage de l’Inconscient. PANDEMIE C’est un mot qui porte une dualité-ENEMI/AMI ou encore "DEPAN"(DRE) / "EPAND"(RE) comme si l'humanité nous demandait de choisir. "AME DEPIN"=Humanité dépeinte de son Âme=Humanité sans Âme "EPIN DE AM"= Epine dans Âme/"DI MA PENE"= Dis Ma Peine. soit j'exprime une souffrance (je=humanité qui exprime une souffrance ? "NID PA EME" = (Ne) Nie Pas (mais) Aime CORONAVIRUS "SAVOIR COR NU" = SAVOIR COEUR NU = on ne peut savoir, connaître, ressentir que si le cœur est pur (autrement dit que si on se débarrasse des impuretés qui nous polluent notre cœur, notre vision)6 "VOIR AN COURS" = VOIR EN COURS = Regarder ce que l'Humanité vit actuellement = Regarder ce vers quoi l'Humanité tend dans ces choix,son mode de vie, etc "CROIR AN VOUS" = CROIRE EN VOUS = Retrouver confiance en l'Humanité et ne pas se laisser aveugler par ce que quelques personnes veulent imposer au Monde, à l'Humanité.

LETTRE MENSUELLE DE MARS


Du latin Marius dédié au dieu de la guerre Mars
Germinius-le mois de la germination dans le calendrier républicain
On fête le retour des oiseaux migrateurs et les premiers chants
Merle, coucou, alouette, hirondelle…
La moyenne des jours augmente d’une heure50
A l’équinoxe -20 ou 21 mars- le jour et la nuit ont le même durée.
LE PRINTEMPS sera fêté le 20 mars

LES FETES RELIGIEUSES
LES RAMEAUX
Ils évoquent les rameaux de palmier, d’olivier ou de laurier avec lesquels on saluait l’entrée du Christ à Jérusalem. On en met dans les maisons et sur les tombes comme protection jusqu’à l’année suivante.
La semaine sainte est la période du jeûne pascal qui célèbre la Passion.
Le Jeudi saint correspond à la Cène, dernier repas de Jésus avec ses douze apôtres partageant pain et vin dans l’Eucharistie. L’évêque bénit les trois saintes huiles- celle des catéchumènes pour les baptisés, huile des infirmes et malades. Le saint chrême pour les sacrements. Dans l’église, les cierges doivent être éteints, les statues voilées de noir, les cloches se taisent jusqu’à Pâques.
Des processions ont lieu où le pénitent reconstitue le chemin de croix vêtu de bure, le visage caché par une cagoule, pieds nus, enchainé, portant une croix.
Le vendredi saint commémore la crucifixion et la mort du Christ, c’est une journée d’abstinence et de pénitence.       
La fresque La Cène (1494-1498)* est peinte pour le couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie. La Cène de Léonard de Vinci est un chef d’œuvre mural qui représente le dernier repas de Jésus-Christ avec ses douze apôtres le soir du jeudi saint, juste avant d’être arrêté par les Romains. Soir, qui n’est autre que la veille du jour de sa crucifixion. On retrouve de gauche à droite les douze apôtres entourant Jésus: Barthélemy, Jacques le Mineur, André, Judas, Pierre, Jean, Thomas,  Jacques le Majeur, Philippe, Matthieu, Thaddée et Simon.
Curieux de voir que 1494 peut se lire 1944 et 1498-1948….
Phi, comme pi, est un rapport défini par une construction géométrique

 
Judas touchant la bourse contenant l'argent de sa trahison, Pierre et Jean s'écartant du Christ.

Cette œuvre a été entièrement construite avec le Nombre d’Or. Tout comme pi (p) est le rapport de la circonférence d'un cercle à son diamètre, phi est simplement le rapport des segments de ligne qui résultent quand une ligne est divisée dans une manière très spéciale et unique.
 
"La Cène" de Salvator Dali
Au cours du XXème siècle : des peintres tels Dali et Picasso, ainsi que des architectes comme Le Corbusier, eurent recours au nombre d'or. Le nombre d'or véritable petit nirvana arithmétique a été une voie privilégiée de communication avec l'au-delà... 

C’est le mois du printemps, le mois de l’Amour
DEPASSER LA LIMITATION DE LA CAPACITE D’AIMER
Dr Frederic Saldmann «Votre santé sans risque » Albin Michel
1ère limitation
Ne pas voir l’autre tel qu’il est mais tel que l’on voudrait qu’il soit est une première limitation à la capacité d’aimer. 
Aimer est l’inverse de la séduction où l’on doit jouer un rôle de composition : c’est écouter, regarder, deviner ce que l’autre n’ose exprimer.
Il faut partir à la découverte des parties secrètes, des énigmes qui définissent sa vérité.
Aimer, c’est conduire un être vers son épanouissement.
Ce n’est pas étouffer ses désirs cachés.  Celui qui se voit comme un simple écran de projection en souffre en silence. Il ne peut que subir en travestissant sa personnalité pour entrer dans le champ  du désir de l’autre.
Ressentir l’impossibilité d’être soi éloigne  jour après jour du bonheur et engendre une grande frustration. C’est une prison transparente et d’autant plus sévère qu’elle ne comporte pas de barreaux. Il faut alors que la victime devienne son propre geôlier. Il ne reste plus comme langage que la dépression, les maladies et le silence. Celui qui ne réussit pas à être soi perd de jour en jour confiance en lui. Sa réalité profonde se dissout, voire disparaît. C’est comme mourir doucement, ne plus exister. Il fau vite réagir, plus le temps passe, plus on s’enfonce dans les sables mouvants. Celui que se trouve absent dans le regard de l’autre devient vulnérable, n’osant affirmer et défendre ce en quoi il croit va progressivement succéder au champ du désir des autres.
Pour pouvoir aimer il faut être capable de donner 
sans chercher à recevoir.
Ce n’est ni un dû, ni une transaction. C’est la forme la plus aboutie du don.
Certains ont inscrit en eux une limitation de la capacité d’aimer. Ce qu’il définisse comme aimer ne correspond en rien à l’amour. Ils confondent amour et satisfaction des rapports sexuels, amour et confort matériel, amour et représentativité sociale. 
 Certains modèles ont été inculqués par l’éducation qu’il devient impossible d’aimer. Si le sujet ne se dégage pas, il ne pourra pas à trouver l’épanouissement. Il rendra et se rendra malheureux. Il ne pourra transmettre à l’autre que de faux sentiments et du mal-être. Pur réussir à aimer, il faut commencer à faire l’apprentissage de la liberté, la liberté de penser, de regarder, d’agir. Il faut être soi sans travestir la réalité et commencer à aimer l’autre pour ce qu’il est et non pour ce qu’il devrait être.
Aimer est une épreuve de vérité en soi et les autres. La force et l’équilibre du couple viendront des faiblesses avouées et aimées par l’autre et qui renforceront sa puissance. Les points de faiblesse rendent plus fort s’ils sont acceptés par les deux partenaires ; les points de fore, à l’inverse, rendent le couple vulnérable. Le couple qui se construit sur ce qu’il y a de fort en chacun comme des valeurs de faire-valoir narcissique vacillera à la première difficulté. Le monde s’effondrera car les points de valorisation disparaitront. Les exemples se trouvent au tour de nous. L’un perd son travail qui était un axe de valorisation et le couple vole en éclats. Le couple qui s’appuie sur ses faiblesses, à l’inverse, n’est pas atteint. Il saura toujours détecter les leviers pour rebondir et respecter l’intégralité de chacun.

La 2ème limitation
L’immobilisme. L’amour est l’inverse de la statique et il faut réussir à changer en permanence, se réinventer. Ce n’est pas facile car, quand l’équilibre du couple est atteint, on se dit qu’il faut tout faire pour que cela dure sans modifier une pierre à l’édifice.
Au fil du temps, nos sensations de plaisir s’atténuent progressivement et on n’y prend pas garde.
La capacité d’aimer est l’aptitude à réinventer son couple en permanence.

C’est merveilleux et difficile. Le mouvement, c’est la vie dans toute son intensité et sa vigueur. Il ne faut pas hésiter à faire des erreurs, à chercher par des voies latérales à se découvrir et à découvrir l’autre pour apprendre à se dépasser. Aller encore plus loin vers des territoires que l’on pensait impossible à atteindre. Beaucoup croient que changer de partenaires les aide à changer ; c’est faux. Face à une nouvelle rencontre, chacun va raconter la même histoire déjà vécue.
Il se met en valeur, ment un peu, se montre tel qu’il n’est pas. Cela donne l’impression de recommencer mais en fait, rien ne se passe. La véritable aventure est de parcourir à deux de nouveaux espaces, sans chercher à se mentir. C’est une route qui conduit à l’épanouissement. C’est considérer comme incomplet tout plaisir que l’on partage avec l’autre.

Repérer les signaux de la fin
Il faut repérer certains signaux précoces lorsque l’amour ne correspond plus à une énergie qui circule comme le moment à répertorier ce qui ne va pas chez l’autre et où on se met à faire des comptes. C’est le signal qu’il faut partir pour faire une autre vie, pour exister autrement. Dans ce cas, il est contre -productif de culpabiliser, cela signe simplement la fin de l’histoire. Il faut savoir accepter une souffrance avec sérénité pour aller plus loin. D’autres rencontres, d’autres attirances peuvent survenir. Nous sortons du rationnel, de la logique. Des forces d’attraction s’exercent à notre insu.

BERCER, c’est aimer
Placer une main sur le front du partenaire, la tête reposant sur notre cuisse. Le ventre forme un oreiller doux pour mieux relâcher la tête et le cou. Faire un léger mouvement de balancement avec les hanches et la magie s’opère. 
QUI J’AIME QUAND JE T AIME ?
De l'amour qui souffre à l'amour qui s'offre
HARMONIE
Vivez dans l’harmonie sinon l’inconscient entend « Armes au nid ». Préférez écarter les conflits. 
DISCUTER 
Car l’inconscient entend dispute. Privilégiez dialoguer, communiquer.
LE COUPLE
RIGUEUR  n’est pas rigidité
L’homme est naturellement autoritaire : il va s’affirmer, c’est un dominant.
Pour communiquer avec l’homme ? Les femmes ont une solution lui suggérer, de proposer son avis « qu’est ce que tu penses de çà ?» Une femme qui ne suggère pas est dans l’autoritarisme. Si l’homme n’est pas autoritaire, c’est que la femme lui prend sa place.
ETRE RESPONSABLE
C’est aller chercher au fond de soi qui l’on est.
SE RESPONSABILISER
Porter sur soi les autres.
L’AMOUR
C’est une illusion, un rêve, du romantisme pour enfant et ados « Je m’aime, il s’aime et nous nous aimons. »Dans un couple le plus important, c’est l’échange, le partage dans le problème. Si j’ai appris à me respecter dans ce que je veux, je suis  alors dans la rigueur. Etre femme, c’est avoir de la rigueur. Il faut se respecter dans tout ce que l’on veut.
Les hommes ont toujours essayé de s'unir mais, dedans comme dehors, la première union à faire est intérieure, ces fameuses épousailles alchimiques de notre Yang et de notre Yin. Nous transposerons dehors ce que nous avons réalisé dedans, c'est pourquoi, moult tentatives échouent.
De quel moyen l'homme dispose- t- il pour changer son état d'esprit, satisfaire son esprit?
Les deux principaux besoins 
⦁ le besoin d'aimer et d'être aimé.
⦁ le besoin de pardonner et d'être pardonné.
Ce sujet sur le pardon  étant trop complexe, pourra faire l'objet d'une autre soirée ou stage.
Tout le monde est d'accord que l'affection et l'amour constituent un besoin fondamental de la nature "intime" de l'homme au point où ce besoin insatisfait le rend malade.
Quant aux conséquences sociales, la délinquance juvénile et la désunion conjugale en sont les deux principaux fléaux du siècle.
Le paradoxe de l'Amour : il faut le manque. 
C'est une structure maniaco- dépressive.
"Je cherche à combler mon manque mais si le manque vient à manquer, je n'ai plus de désir".                        
"Si tu m'aimes, que vais- je devenir".
" Quand tu aimes "l'autre", qui comble ton  manque?"       
"Quels sont les critères qui nous permettent de penser que nous sommes aimés ou non."
"Que mettons- nous dans le mot Aimer?"
"N'y a t- il pas autant de façons d'aimer qu'il y a d'humains?"
"Un désir méconnu est un désir perpétuellement insatisfait. Qu'est ce que je veux vraiment?"
"Il faut avoir réglé avec soi son manque sinon c'est notre quête perpétuelle, sinon on ne recherche que l'autre au travers de l'amour".
"Chacun pensait qu'il suffisait d'être deux pour ne plus être seul. Et voilà que la solitude les rejoint plus forte encore car empreinte d'une nouvelle désillusion."
"Personne ne peut faire d'elle une reine si elle ne s'est pas elle- même connue Reine. Peut- elle alors faire d'un homme un roi si elle n'est pas reine?"
"Il faut se reconnaître femme pour accepter l'homme" et inversement.
"Pour exister, elle ne laisse pas l'homme exister" et inversement.
COMMENT FONCTIONNONS- NOUS? Tout se joue de 0 à 6 ans
Prenons le schéma œdipien classique qui représente environ 50% des cas, en sachant que bien d'autres formes existent mais que l'on ne peut développer ici (oncle, sœur...) L'enfant reproduit la relation de ses parents à leurs parents. Si mère laxiste, fille rigide, petite fille laxiste. Si père dominant, fils dominé, petit- fils dominant.
La femme cherche son père au travers de son partenaire.
L’homme cherche sa mère au travers de sa partenaire.
MA MERE, CETTE EGERIE
Notre mère a projeté l’image idéale de son père, image fixée depuis l’enfance sur son mari. Elle va transmettre à son fils, son idéal masculin (même en négatif).
N tre mère s’étant imprégnée de ce que sa mère lui a transmis inconsciemment sur la relation sexuelle qu’elle entretenait avec notre père, nous l’envoie.
MON PERE, CE HEROS
Notre père a projeté  l’image idéale de sa mère, image fixée depuis l’enfance sur sa mère. Il  va transmettre à sa fille, son idéal féminin, (même en négatif).
Notre père s’étant imprégné de ce que son père lui a transmis
Et voici le couple Grand Parent maternel / GMP  en photocopies deux générations plus tard.
NOTRE ENFANT INTERIEUR RECHERCHE ENCORE SES PARENTS  AU TRAVERS DE SON (ses) PARTENAIRES
référents.
Le discours est un fond sonore qui fait écran à l'essentiel : il n'a pas pour but de mieux connaître l'autre ou  de se faire connaître au contraire,  il permet de ne pas se dévoiler: le débit de parole crée une distance interdisant tout silence évitant ainsi la réflexion et le partage.
"Parle moi de toi, mais je ne veux rien savoir de toi" qui est une communication poubelle.
"Il me demande mon avis mais il ne veut rien entendre de ce que je dis"
Ceux qui se mettent en  avant et ne cessent de parler d'eux, ils veulent en réalité éviter toute confrontation avec l'autre et avec eux- même.
"Qui n'aime que lui n'a pas été aimé" 
"Quand on s'aime à travers l'autre, on ne s'aime pas et on n'aime pas l'autre, on n'aime qu'une image".
Nous venons sur terre pour exprimer le refoulé de nos parents
 au travers de nos conjoints.
Nous combattons nos pères et mères  au travers de nos partenaires.
Tous les sentiments négatifs, refoulés,  non dits sont captés par les enfants.
Ex. Un enfant laisse sa chambre en désordre, c’est sa façon de dire : regarde, c’est le désordre qu’il y a dans ta tête. C’est sa manière à lui d’exprimer ce qu’il ressent mais qu’il ne peut traduire.
QUE FAUT- IL FAIRE POUR QUE CELA FONCTIONNE?
Connaître sa généalogie- S'accepter  "Tel que tu es, je me plais" Savoir communiquer
"Je t'aime non seulement pour ce que tu es mais pour ce que je suis avec toi".
"Le bonheur commence quand on ne demande pas à l'autre de nous rendre heureux".
Savez vous qu'il existe 1% de différence entre l'homme et les grands singes évolués et 4% entre l'homme et la femme? Alors tout est dit!
"Je t'aime non seulement pour ce que tu es mais pour ce que je suis avec toi".
Les bonnes relations sont celles qui nous bousculent  dans nos habitudes et nos croyances et nous élèvent et nous grandissent. Dans ces relations, chacun est un sujet à part entière. On ne se sert plus de l'autre pour régler ses comptes. Et c'est dans ce climat de respect et de confiance réciproque que chacun peut offrir à l'autre ce qu'il a de meilleur en lui.
BELLE ENTREE DANS CE MOIS PRINTANNIER
Cœurdialement
Annie

LETTRE MENSUELLE FEVRIER 2020


Du latin februarius du calendrier romain de februare soit purifier.
Autrefois on appelait février « le mois des fièvres » dûes aux maladies d’hivers rigoureux
C’est le mois  où l’on purifiait  les morts avec de l’eau.
 C’est aussi celui de Pluton, dieu des défunts
Dans le calendrier républicain c’est Ventose, le mois des vents 
Ce mois fête la Chandeleur le 2 février, la saint Valentin (le 14) et le carnaval
Apparitions de Notre-Dame de Lourdes
Février trop doux, printemps en courroux


LA CHANDELEUR
 
C’est le jour de la Présentation de l’Enfant Jésus au temple de Jérusalem, 40 jours après la naissance d’un garçon, selon la loi de Moïse, on célèbre aussi la Purification de la Vierge Marie. A la Chandeleur du latin candelorum = chandelles) ? On porte en son honneur des chandelles allumées. La Chandeleur a des origines païenne – les romaines célébraient la recherche de Proserpine par sa mère, la déesse Déméter en traversant les bois avec des torches allumées. Chez les Gaulois, ce deuxième jour était la fête de la lumière qui allait terminer l’hiver. Cette fête païenne fut christianisée par le pape et il resta la fête des chandelles. Au Moyen- Age, les défilés avec torches étaient même accompagnés de flagellations et aux siècles suivants, on rapportait simplement des cierges bénis comme porte-bonheur.

 

ET LES CREPES ALORS ?
 
Cette tradition qui n’existe qu’en France viendrait des galettes de céréales romaines ou des gaufres rondes distribuées aux pèlerins au Vème siècle.
On doit lancer la crêpe d’une main avec une pièce de monnaie dans l’autre pour que notre vœu se réalise et avoir la prospérité toute l’année. La première crêpe se plaçait en haut de l’armoire jusqu’à la prochaine Chandeleur !
11 FEVRIER- NOTRE DAME DE LOURDES
On célèbre les 18 apparitions en 1858 de la Vierge à Bernadette Soubirous. On vient à cette source miraculeuse demander la guérison. Lourdes est le plus grand pèlerinage de France et le second d’Europe.


14 FEVRIER  SAINT VALENTIN

Cette fête des amoureux est célébrée depuis la Renaissance. C’est le moment d’offrir des petits cadeaux, des cartes, des fleurs, votre amour. Pensez au langage des fleurs.
Les fleurs de la rencontre : Rose blanche, primevère, glaïeul
 
Dans le langage des fleurs, la rencontre amoureuse est logiquement associée aux premières fleurs du printemps. La primevère ou le perce-neige transmettent ainsi avec grâce et délicatesse les premiers frissons amoureux.
En bouquet, cette idylle naissante est symbolisée par la très élégante rose blanche. Bien qu'elle soit l'apparat végétal des grandes cérémonies comme le mariage, la fleur exprime avant tout l'innocence et la pureté.
  
Les prétendants plus impatients offriront des roses rouges cependant le glaïeul, dont le nom provient du latin gladius en allusion à ses feuilles en forme d'épée. Avec ses pétales imposants et ses couleurs chatoyantes, cette fleur annonce de belles aventures.
  
Moins téméraire, le lilas lance une invitation plus subtile à découvrir les joies de l'amour. Son parfum enchanteur saura amadouer la personne convoitée pour lui suggérer une relation fidèle et durable.


 Côté astrologie les POISSONS

Dans la mythologie, Vénus et Cupidon portés par deux poissons traversèrent l’Euphrate pour échapper à l’épouvantable Typhon.
Les natifs  Poissons aiment naviguer sur un océan de non-dits, de silence, de fusionnel dit-on…Il aurait une grande faculté d’adaptation ce qui faciliterait son intégration sociale. Il sait décoder ce qui n’est pas exprimé. Très sensible, tout ce quoi est artistique ou esthétique le ravit.


CARNAVAL

 

Carnaval signifie en latin supprimer la viande donc ce jour là c’est la fête sous toutes ces formes car après c’est la période de Carême qui arrive 40 jours avant Pâques.
Au Moyen- Age, à Mardi gras on tuait un bœuf gras. Généralement, on associait un animal à un saint.


DANS LE TAROT-LA NON NOMMEE

 

C’est un arcane de reconstruction ; on voit que la personne dépouillée, qui a fait la mue comme le serpent pour faire peau neuve coupe les façons de faire (les mains), les pensées (têtes) et les façons d’avancer (pieds) de ses parents et ascendant afin de se vêtir de ce dont elle a besoin pour vivre SA vie. Cela peut aussi faire penser aux paysans d’antan qui avaient la sagesse de mettre leur terre en jachère afin de la laisser reposer pour qu’elle soit plus productive après. Quelle sagesse quand on voit aujourd’hui les gabegies…
Nous sommes donc en présence d’une renaissance en cette période où il serait bon de nous débarrasser de nos vieux « manteaux inutiles » qui nous empêchent d’aller de l’avant de vivre une transformation fondamentale ; cela demande d’aller à ’essentiel (essence ciel), nous décarcasser.  Ce pas-sage de l’Ancien au Nouveau est d’une sagesse profonde. Cela demande d’accepter de ùmourir pour renaître avec un renouvellement 
Accepter de mourir pour renaître, avec libération du poids émotionnel pour accéder à notre renaissance intérieure.
"La mort ne change que les masques sur nos visages"
Khalil Gibran
Cela conforte bien que la mort est une transformation car la destructuration est quelque chose qui libère vers un autre état. Et c'est valable pour tout et partout.
Je termine ce courrir de février par une réflexion que j’aimerais que vous me commentiez soit parceque vous êtes d’accors avec soit le contraire et j’aimerais avoir vos argumentation pour les soumettre  au mois de mars.

 

On ne meurt pas, on transite


L’âme doit partir par la fontanelle mais actuellement, elle n’a pas su monter-car nous sommes au stade d’une humanité adolescente, alors elle sort au niveau du cœur. C’est pourquoi, on ne peut parler de réincarnation puisqu’on n’a pas su encore s’incarner.
C’est un postulat, je ne vous demande pas d’y adhérer mais seulement d’y réfléchir.

Annie

 

 

LETTRE MENSUELLE DE JANVIER 2020

 

        Au gui l’an neuf  

Tous mes vœux de Santé, Amour, Passion, Joie de vivre, Empathie…

Mon cadeau

DES MERVEILLES POUR GRANDIR

Avec ce que devrait être COMMUNIQUER soit mettre en commun

Je choisis de partager avec vous des textes que j’aime particulièrement

 

LES QUATRE ACCORDS TOLTEQUES

Dans son best-seller mondial, Les Quatre accord Toltèques, Don Miguel Ruiz révélait comment le processus éducatif, notre domestication, nous fait oublier la sagesse inhérente avec laquelle nous venons au monde. Tout au long de notre vie, nous concluons en effet des accords qui vont à l'encontre de ce que nous sommes et nous nous créons ainsi des souffrances inutiles.

Les Quatre accords Toltèques servent à briser ces accords qui nous limitent, pour les remplacer par d'autres qui nous procurent la liberté, le bonheur et l'amour.
Aujourd'hui, aidé de son fils Don José Ruiz, Don Miguel, il jette une nouvelle lumière sur les Quatre Accords Toltèques, auxquels ils en ajoutent un cinquième très puissant, afin que nous puissions faire un véritable paradis personnel de notre vie.

La parole représente le pouvoir créateur

donc ne jamais retourner le pouvoir de la parole contre soi.

Ne vous trahissez jamais

 

LA PAROLE JUSTE

N'EN FAITES PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE

NE FAITES PAS DE SUPPOSITIONS

FAITES TOUJOURS SELON VOUS

 

1er accord:

 "Que votre parole soit impeccable"

Ne pas propager des rumeurs ou de médire

Impeccable en latin signifie pécatus péché et de im sans donc une parole sans péché, non déviée de son axe. Donc qui ne pèche pas.

On pèche quand on commet quelque chose contre soi- même.

Une parole impeccable, c'est une parole qui ne nous nuit pas. Cela implique de s'abstenir de se juger, de se critiquer, de répéter à notre encontre des propos désobligeants d'autrui, de nettoyer son langage des termes et expressions négatives.

 Ex.: çà me tue, j'en ai plein le dos... ou même c'est trop bien Pourquoi trop? Tout usage de la parole qui nuit à autrui: médisance, jugement, critique, calomnie, etc. Pourquoi? Parce que tôt ou tard ces paroles reviennent en boomerang. 

Parlez avec intégrité, La médisance est un poison émotionnel et relationnel

Ne dites que ce que vous pensez. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d'autrui. Utilisez la puissance de la parole au service de la vérité et de l'amour.

Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle (bouclier)
ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles.

Ne faites pas de suppositions (quête)
Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer leurs vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. A lui seul, cet accord peut transformer complètement votre vie.

Faites toujours de votre mieux  (règle)

Votre "mieux" change d'instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.

La parole représente le pouvoir créateur

donc ne jamais retourner le pouvoir de la parole contre soi.

Ne vous trahissez jamais.

Conseil de Don Michel Ruiz:

Ceux qui veulent conclure cet accord doivent être patients avec eux- même. On n'acquiert pas une parole impeccable du jour au lendemain, d'autant que tout nous pousse dans l'autre sens. Rien ne sert donc de se juger si l'on rompt cet accord par mégarde ; comme l'enfant qui apprend à marcher et qui tombe, il suffit de se relever et de recommencer.

Avec l'expérience, on perçoit vite les améliorations qu'induit dans notre vie une parole saine: on se sent réellement vitre mieux vis-à-vis de soi- même et nos relations à autrui gagnent en clarté et en force. La motivation à maintenir cet accord coûte que coûte, s'en trouve aussi de plus en plus accrue.

La parole est créatrice, c'est par elle que nous manifestons les choses. Tout notre pouvoir magique réside en elle. Son mauvais usage est de la magie noire qui agit comme un véritable poison.

Parler A quelqu'un- Parler DE quelqu'un. La médisance  ou la propagation de rumeur est une des pires formes de magie noire.

Un seul mot est comme un sort, alors jetons en toute conscience le meilleur de nous. Etre impeccable, c'est assumer la responsabilité de nos actions sans se juger ni se critiquer. Le péché commence avec le rejet de soi.

Si nous comparons notre esprit à un ordinateur, la propagation de rumeurs est l'équivalent d'un virus informatique. Avoir une parole impeccable protège des sorts négatifs des autres car ils ne peuvent vous atteindre que si votre esprit y fait miroir.

2ème accord

"QUOIQU' IL ARRIVE

N'EN FAITES PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE"

Rien qu'en appliquant ce second accord, on commence à briser des dizaines de petits accords qui nous font souffrir. Ne plus prendre les choses personnellement d'est retirer à autrui le pouvoir qu'on lui a donné de nous juger, de nous critiquer, de nous nuire. C'est cesser d'attacher de l'importance à l'opinion d'autrui, ne plus dépenser d'énergie à défendre une image idéale de soi contre les critiques ni à chercher à la nourrir de compliments.

La moindre remarque nous vexe, nous irrite, nous attriste dans la vie.

Tout en comprenant la pertinence de se deuxième accord, beaucoup de gens ont du mal à l'appliquer. En effet, il est difficile de mettre en pratique une in jonction en Ne...pas en Ok, je n'en fais pas une affaire personnelle mais alors...j'en fais quoi? Un tel me traite d'idiot ou d'incompétent, m'humilie, m'insulte, comment réagir autrement que personnellement?

Une première clé consiste à changer le centre de gravité dans la relation.

Au lieu de m'occuper de moi et de ce que l'on dit de moi, comment autrui se comporte avec moi, je m'intéresse à l'autre: qu'est ce que ces paroles et attitudes me disent de lui en me parlant de moi? "Une montée et une descente vue d'en bas" dit un adage qui nous rappelle qu'une opinion n'a de pertinence qu'en fonction du point de vue d'où on l'émet.

Me faire traiter d'idiot par un imbécile est une volupté de fin gourmet  

Courteline.

Celui qui me traite de minable ou de nul m'indique surtout depuis quelle orgueilleuse hauteur il me considère. L'opinion d'autrui nous parle avant tout  de son rêve à lui.

Enfant, dit don Miguel, c'est à travers le regard des parents et des adultes que nous nous  sommes formé une image de nous-  même Nous avons appris "Tu es moche- idiot, nul..."Nous avons accepté ces jugements en croyant fiable le point de vue des adultes. Ces qualitatifs ont eu un impact sur nus parce que avons donné notre accord à ce qui était dit de nous.

Adultes, devenus conscient de la relativité des points de vue de ceux qui nous on t étiqueté, il nous revient de conclure l'accord de ne plus accepter, en les prenant personnellement, les opinions et jugements d'autrui qui ne reflètent le plus souvent que son point de vue relatif.

Ne croyons plus que les autres nous connaissent mieux que nous. En réalité, personne n'est dans notre tête, notre coeur ou notre corps. Nul ne sait mieux que moi ce qui se passe en moi ce qui m'anime, quelles sont mes intentions, mes craintes...

Attention, ne pas prendre les choses personnellement ne signifie pas ne pas les prendre du tout!

Tout renvoyer à son interlocuteur en lui disant c'est ton  point de vue, ton problème... aboutit à s'enfermer dans une bulle où il n'y a plus d'échange avec autrui.

Le regard des autres sur nous n'est pas forcément juste  à 100% mais il n'est jamais inintéressant. Il a toujours quelque chose à nous apprendre que ce soit sur l'autre ou même sur soi (pourquoi nous voit-il comme cela?) et c'est intéressant pour voir ce que cela déclenche en nous (pancarte).

C'est d'ailleurs quand on a cessé de prendre les choses personnellement qu'on est le mieux en mesure de tirer profit d'une opinion ou d'un jugement, précisément parce qu'on ne réagit plus: l'échange peut alors être ouvert, constructif, mutuellement enrichissant, même lorsqu'il est amorcé de façon agressive ou violente.

Vous faites une affaire personnelle de ce qui vous est dit parce que vous y donnez votre accord. Dès lors, le poison s'infiltre en vous et vous êtes piégé dans l'enfermement.

S'accorder de l'importance, se prendre au sérieux ou faire de tout une affaire personnelle, voilà la plus grande manifestation d'égoïsme puisque nous partons du principe que tout ce qui arrive nous.

Vous n'êtes pas responsable de ce que les autres font. Leurs actions dépendent d'eux- mêmes. Chacun vit dans son monde totalement différent du notre. Lorsque nous faisons de tout une affaire personnelle, nous partons du principe que l'autre sait ce qu'il y a dans notre monde et nous essayons d'opposer notre monde au leur.

N'oublions jamais que nous sommes UNIQUES et PLURIEL.

Ce que les gens disent et font et les opinions qu'ils émettent dépendant seulement des accords qu'ils ont conclus dans leur propre esprit. Leur point de vue résulte de toute la programmation qu'ils ont reçue de par leurs ancêtres.

En faisant une affaire personnelle de tout ce qui vous arrive, vous devenez une proie facile pour tous les prédateurs, tous ceux qui pratiquent la magie noire, à leur insu, par la parole. Ils peuvent facilement vous coincer dans une opinion de rien du tout puis vous administrer le poison qu'ils veulent si vous gobez tout. Vous ingurgiter alors toutes leurs ordures.

Ne faites donc jamais une affaire personnelle de ce que les autres pensent de vous que ce soit en positif ou négatif car vous savez qui vous êtes mieux que personne! Nous n'avons pas besoin d'être accepté.

Ce que vous pensez, ressentez est votre problème, pas celui de l'autre.

Chacun a sa façon de voir le monde.

Si quelqu'un vous dit quelque chose qui vous blesse, ce sont vos propres plaies intérieures qui réagissent lorsqu'elles sont touchées par des propos extérieurs.

Si cela déclenche de la colère c'est à cause de votre propre peur.

Ce qu'on voit dans un miroir n'est pas la réalité mais son image. Le miroir est une copie de la réalité que l'on crée avec notre cerveau et nos yeux.
C'est une image du monde que l'on se construit dans  notre tête ; c'est la façon dont le mental perçoit la réalité.

Chaque esprit est un monde et une vérité (comme le diamant et ses facettes). Le monde que nous croyons voir à l'extérieur se trouve en réalité en nous. Ce ne sont que des images de notre imagination. Ce n'est qu'un rêve. La vie est un rêve mais en sommes-nous conscient?

Quand on n'a pas conscience que l'esprit rêve en permanence, il est facile d'accuser les gens et les choses extérieures de toutes les déformations de notre rêve personnel, de tout ce qui nous fait souffrir dans la vie.

Sitôt, qu'on prend conscience qu'on vit un rêve dont on est l'artiste créateur, on franchit un pas très important puisqu'on assume la responsabilité de notre création.

Pas de coupable mais que des êtres responsables puisque nous avons choisi l'intégrale de notre vie avec ce cadeau, spécifique aux humains,

qu'est le 1% de libre arbitre.

Donc rien de nouveau dans cet accord.

3ème accord:

NE FAITES PAS DE SUPPOSITIONS

L'enfer n'est rien d'autre qu'un rêve truffé de mensonges

Faire des suppositions puis en faire une affaire personnelle, voilà comment l'enfer se développe dans ce monde. La plupart de nos conflits découlent de cela.

Une supposition n'est rien d'autre qu'un mensonge qu'on se raconte à soi-même.

Cela crée tout un drame pour rien puisqu'on ne sait pas si les choses sont vraies ou non. Faire des suppositions, c'est se chercher des ennuis quand on n'en n'a pas. Et si quelqu'un d'autre a des ennuis dans sa propre histoire, qu'est ce que çà peut faire? Ce n'est votre histoire, c'est la sienne.

Prenez conscience que la plupart des choses que vous vous dites ne sont que des suppositions. Si vous êtes parent, vous savez combien il est facile de faire des suppositions à propos de vos enfants. Il est minuit et votre fille n'est pas encore rentrée à la maison. Elle est sortie danser et vous pensiez qu'à cette heure ci elle serait de retour. Vous commencez alors à imaginer le pire, vous faites des suppositions : Oh, s'il lui était arrivé quelque chose?

Si on a mal de vivre de la colère, la jalousie, la tristesse? Vous souffrez d'avoir conclu un accord fondé sur un mensonge.

Notre système de croyances donne forme et structure à notre réalité virtuelle et, à chaque accord que nous concluons, cette structure gagne en force et en puissance jusqu'à devenir pratiquement  aussi rigide qu'un édifice de briques Si nous considérons chaque symbole, chaque concept et chaque accord, notre foi est le mortier qui les tient toutes ensemble. Tout en continuant d'apprendre, durant toute  notre vie, nous mélangeons ces symboles de multiples manières et les concepts interagissent entre eux pour créer d'autres concepts encore plus complexes. La pensée abstraite s'organise de manière encore plus compliquée et notre structure mentale continue de grandir et de grandir encore jusqu'à ce que nous ayons un ensemble fait de tout ce que nous savons.

Notre vrai Moi demeure caché quelque part dans notre esprit

et ce qui contrôle notre esprit, à ce stade, c'est tout ce que nous savons.

Conclure cet accord transforme notre vécu quotidien car cette habitude de prêter des intentions à autrui (forcément les nôtres!) représente un  obstacle majeur à la communication.

Ecoutez les conversations autour de vous: on y parle d'absents, de ce qu'ils ont fait ou dit et des intentions qu'on leur prête mon patron m'a dit ceci parce qu'il croit que...Ma femme s'imagine que...

Faire des suppositions nuit à la communication car cela nous retient de demander à autrui les motivations réelles de ses actions, souvent très différentes de celles qu'on lui prête.

Si je crois savoir ce qui vous pousse à parler ou à agir ainsi, je ne vais pas prendre la peine de vous le demander. Ainsi, chaque fois que l'on croit deviner les motivations d'autrui, on ne se trouve pas confronté à lui mais à l'idée que l'on se fait de lui, donc à nos propres projections.

Dans la pratique, il s'avère très difficile de ne pas faire de suppositions, tellement ce mode de fonctionnement est ancré en nous.

On peut alors utiliser l'alternative suivante:

Plutôt que de prêter une seule intention à autrui -souvent la pire- lui en prêter au minimum deux, complètement contradictoires, voire plusieurs.

Ex.: Un automobiliste me double à toute vitesse et me fait une queue de poisson.

A la supposition que c'est un chauffard, un égoïste, un inconscient, je pense que peut être il rejoint quelqu'un qui vient de rentrer à l'hôpital...bref, j'invoque un cas de force majeure qui le contraint à prendre ces risques.

La réalité, c'est que je n'en sais rien. Je constate un fait, je n'en connais pas la raison. Je défends un  point de vue et un autre avec la même force d'argumentation. C'est enrichissant et libérateur de multiplier les suppositions chaque fois qu'une certitude nous est permise; cela évite de réagir mécaniquement à nos propres intentions projetées sur autrui. Cela permet de rester plus serein, ouvert, impartial, moins émotif.

Cet accord est une invitation à aller vers l'autre, à communiquer avec lui, à lui demander les raisons de son comportement donc d'être dans la réalité.

Il est facile de confondre une supposition avec la réalité. Mais lorsqu'on en fait plusieurs, il devient clair que ce ne son t que des suppositions. On évite ainsi de se faire piéger dans le virtuel, on est davantage dans le réel. Que de problèmes inutiles sont ainsi évités.

Il faut pouvoir être qui l'on est, de façon à ne pas avoir à créer une fausse image de soi.

Si vous m'aimez comme je suis: OK. Si vous ne m'aimez pas comme je suis: OK, au revoir!

Cela peut sembler dur mais ce mode de communication signifie que les accords conclus avec autrui sont clairs et impeccables.

La meilleure façon de ne pas faire de suppositions est de poser des questions claires pour comprendre et ne pensez pas que vous savez tout ce qu'il y a à savoir sur telle situation. Lorsque vous aurez obtenu la réponse désirée, vous n'aurez plus besoin de faire des suppositions car vous saurez la vérité. Etre clair c'est voici ce que je veux, voilà ce que vous souhaitez.

4ème accord

FAITES TOUJOURS DE VOTRE MIEUX

Cela sert à nous épargner la culpabilité, ce poison émotionnel.

Quand on fait de son mieux, quelque soit le résultat de notre action, on ne culpabilisera pas. OK, çà n'a pas marché mais j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir. "Ce mieux" que l'on s'efforce de faire, varie de jour en jour. Quand on est en pleine forme et santé, mon mieux sera meilleurs que le jour où je suis malade, déprimé.

Vous l'avez compris, il n' s'agit pas d'un "mieux universel et absolu, d'un idéal de perfection qui ne servirait à rien que de nous empoisonner l'existence. C'est un "mieux" réaliste que chacun est en mesure d'évaluer en fonction de son état et de ses moyens.

Si faire moins que son mieux conduit à la culpabilité, vouloir faire plus que son mieux conduit au perfectionnisme qui engendre une grande dévalorisation, de l'épuisement: on en fait trop.

C'est dans l'action que nous sommes heureux car c'est la vie. Quand vous faites de votre mieux, vous passez à l'action car cela signifie que vous agissez parce que vous en avez envie et non parce que vous attendez une récompense. Donner sans supination.

Etre dans l'action, c'est vivre pleinement. L'inaction est notre manière de nier la vie.  Agir, c'est être vigilant.

Lorsque la vie vous prive soudain de quelque chose, détachez- vous en. Lorsque vous pratiquez le renoncement et que vous vous détachez du passé, vous vous donnez la possibilité d'être pleinement vivant dans l'instant.

Se détacher du passé signifie être capable de savourer le rêve que vous vivez en ce moment.

Ne pas apprécier ce qui se passe à l'instant même, c'est vivre dans le passé et n'être qu'à moitié vivant. Cela conduit à, l'auto- apitoiement, à la souffrance et aux larmes.

Vous êtes né avec le droit d'être heureux.

Dites Non quand vous voulez dire Non et Oui quand vous voulez dire Oui. Soyez-vous- mêmes.

5ème accord

La voix de la connaissance

L'acceptation totale de qui je suis

°0°

============================================

 

Voici un autre exemple de communication

LES QUATRE CAVALIERS

 DE

L'APOCALYPSE

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse sont mentionnés dans la Bible,

dans le sixième chapitre du Livre d'Apocalypse

 

Apocalypse

En  latin apocalypsis  signifie  révélation,

En grec ancien apokálupsis  = action de découvrir

Bien communiquer est tout un art de vivre tant pour soi que pour les autres.

L’apocalypse de la communication
Tout dire mais sans violence
Écouter avec le cœur
Le lien aux autres
Par où commencer?

 

En dehors d’une relation plus harmonieuse cela procure un effet sur la santé sans nul autre pareil.Des études ont montré qu’une pique bien envoyée assaisonnée de mépris fait monter la fréquence cardiaque à plus de 110 battements par minutes, la norme étant de 70 pour les hommes, 80 pour les femmes.

A ce moment  là, le cerveau émotionnel est mis en alerte  supprimant totalement la capacité du cerveau rationnel de raisonner.

Le cortex préfontal se trouve  débranché  et c’est l’inondation affective : les personnes sont alors « noyées » par leur émotion, ne pensant alors qu’en termes de défense et d’attaque. Elles ne cherchent plus à trouver des solutions ou réponses qui calmeraient la situation.

Ex. :

  • Tu es passé prendre mon livre à la FNAC ?
  • T’as qu’à y aller toi- même, j’suis pas ta bonne…
  • Hélas, si tu l’étais, la maison serait mieux rangée !

Voilà l’exemple d’un dialogue conflictuel.

Gottman définit ce qu’il nomme " les quatre cavaliers de l'Apocalypse" dans les dialogues conflictuels.

Il s'agit de quatre attitudes qui détruisent toutes les relations sur leur passage.

 Elles activent le cerveau émotionnel de l'autre à un point tel que celui-ci devient incapable de répondre autrement qu'avec méchanceté ou en se retirant comme un animal blessé. Grâce aux quatre cavaliers, nous sommes littéralement certains de ne pas obtenir ce que nous désirons de la relation; pourtant, ce sont eux que nous appelons presque toujours en premier sur le front de nos batailles affectives.

L'apocalypse de la communication

1/ LA CRITIQUE

Le premier cavalier est la critique. Critiquer l'autre au lieu de lui présenter simplement une doléance ou une requête.

 Exemple de critique :

 Tu es encore en retard. Tu ne penses qu'à toi. 

Doléance :

Il est neuf heures. Tu avais dit que serais là à huit heures. C'est la deuxième fois cette semaine. Je me sens seule et je m'ennuie quand je t'attends comme ça."

 Critique:

 "J'en ai assez de ramasser tes affaires. Tu es exaspérant avec ton foutoir!" Doléance :

"Quand tu laisses traîner tes affaires dans la cuisine, ça me gêne le matin quand je veux prendre mon café. J'ai besoin d'ordre autour de moi pour me sentir bien. Pourrais-tu faire l'effort de ranger le soir avant de te coucher?

Gottman donne une recette imparable pour transformer une doléance légitime, qui a toutes les chances d'être entendue, en une critique qui ne déclenchera que du ressentiment, de la mauvaise volonté ou une contre-attaque virulente : il suffit d'ajouter à la fin : C'est quoi, ton problème?

Ce que ces observations ont de prodigieusement étonnant, c'est à quel point elles semblent aller de soi!

Nous savons tous exactement comment nous n'aimons pas être traités. Il nous est, par contre, plus difficile de préciser comment nous aimerions l'être, alors même que nous sommes instantanément reconnaissants lorsque quelqu'un s'adresse à nous de manière émotionnellement intelligente…

 

2ème cavalier LE MEPRIS

Le plus violent et le plus dangereux pour notre équilibre limbique, c'est le mépris.

Le mépris se manifeste bien sûr par des insultes, des plus douces - certains diraient sournoises - comme votre comportement est inapproprié, aux plus classiques et violentes comme ma pauvre fille, tu es une idiote, ou pauvre type, ou le tout simple mais pas moins redoutable tu es ridicule.

Le sarcasme aussi peut faire très mal, comme: Si, étais ma bonne, au moins le ménage serait bien fait.

Le sarcasme peut être drôle au cinéma (et encore), mais il ne l'est pas du tout dans la vie courante …

Les expressions du visage suffisent souvent à communiquer le mépris: les yeux qui roulent vers le haut en réponse à ce que l'on vient de dire, les coins de la bouche qui s'abaissent avec les yeux qui se plissent en réaction à l'autre ...

Lorsque c'est quelqu'un avec qui l'on vit ou travaille qui vous adresse ces signes, ils vont droit au cœur comme une flèche et rendent toute résolution paisible de la situation pratiquement impossible : comment raisonner ou parler calmement lorsque le message que l'on reçoit est qu'on n'évoque que le dégoût?

 

Les troisième et quatrième cavaliers sont

la contre-attaque

et

le retrait total.

Lorsqu'on est attaqué, les deux solutions aussitôt mises en avant par le cerveau émotionnel sont le combat et la fuite…

Or, quel que soit le conflit, le problème de la contre-attaque est qu'elle ne connaît que deux issues: dans le pire des cas, elle mène tout droit à une escalade de la violence: blessé par ma contre-attaque, l'autre renchérit.

Cela se passe ainsi au Moyen-Orient, bien sûr, mais aussi dans toutes les cuisines du monde où les couples se déchirent.

 Le cycle se perpétue jusqu'à ce qu'on ait recours à la séparation physique et permanente des belligérants : la destruction de la relation; que ce soit par un licenciement, un divorce ... ou un meurtre.

Dans le meilleur des cas, la contre-attaque réussit et l'autre est vaincu par notre verve ou - comme les parents se le permettent souvent avec les enfants, et les hommes avec les femmes - par une gifle !

La loi du plus fort a parlé, et le reptile en nous est satisfait.

 Mais cette victoire laisse forcément le vaincu blessé et meurtri. Et cette blessure ne fait que creuser le gouffre émotionnel et aggraver la difficulté à vivre ensemble.

Jamais une contre-attaque violente n'a donné envie à l'autre de fondre en excuses sincères et de vous prendre dans ses bras ...

L'autre option, le retrait total, est une spécialité masculine qui a le don d'énerver particulièrement les femmes.

 Elle préfigure souvent la phase ultime de désintégration d'une relation, que ce soit un mariage ou une collaboration professionnelle. Après des semaines ou des mois de critiques, d'attaques de contre-attaques, l'un des protagonistes finit par quitter le champ de bataille, en tout cas émotionnellement.

Alors que l'autre recherche le contact, demande à lui parler, il se renfrogne, regarde ses pieds ou se cache derrière son journal en attendant que ça passe. L'autre, exaspéré par cette attitude qui prétend l'ignorer complètement, parle de plus en plus fort et finit même parfois par crier. C'est l'étape de l'assiette qui vole ou, lorsque c'est la femme qui s'est transformée en mur de briques, des coups qu'elle risque de prendre.

La violence physique est une tentative désespérée de renouer 1e lien avec l'autre, de faire en sorte qu'il entende ce que nous vivons émotionnellement, qu'il sente notre douleur. Evidemment, c'est toujours peine perdue…

Tout dire mais sans violence

Grâce au Love Lab de Seattle, on a réussi à comprendre avec un niveau de détail sans précédent ce qui se passe dans la tête et dans le cœur des gens qui sont en conflit. Et comment ils vont souvent droit dans le mur.

Naturellement, on a toutes les raisons de croire que ce sont les mêmes réflexes, les mêmes erreurs qui minent la gestion des conflits non conjugaux, qu'il s'agisse de nos enfants, de nos parents, de notre belle-famille, et surtout de nos supérieurs et de nos collègues de bureau.

Mais quels sont donc les principes de la communication efficace, celle qui fait passer le message sans aliéner son destinataire, celle qui, au contraire, lui inspire du respect et lui donne envie de nous aider?

Un des maîtres de la communication non violente est le psychologue Marshall Rosenberg… passionné très jeune pour les façons intelligentes de résoudre les différends sans passer par la violence…

Le premier principe de la communication non violente est de remplacer tout jugement - c'est-à-dire toute critique - par une observation objective.

Au lieu de dire vous avez fait preuve d'incompétence, ou même ce rapport n'est pas bon - ce qui met immédiatement la personne à qui nous parlons sur la défensive -, il vaut mieux tout simplement être objectif et précis: Dans ce rapport, il y a trois idées qui me semblent manquer pour communiquer notre message.

Plus l'on est précis et objectif, plus ce que l'on dit est interprété par l'autre comme une tentative légitime de communication plutôt que comme une critique potentielle…

Le deuxième principe est d'éviter tout jugement sur l'autre

  pour se concentrer entièrement sur ce que l'on ressent.

C'est la clé absolue de la communication émotionnelle. Si je parle de ce que je ressens, personne ne peut en débattre avec moi.

Si je dis : Tu es en retard, c'est ton égoïsme habituel..., l'autre ne peut que contester ce que j'avance.

Par contre, si je dis : Nous avions rendez-vous à huit heures et il est huit heures et demie. C'est la seconde fois en un mois; quand tu fais cela, je me sens frustrée et même parfois humiliée,  il ne pourra remettre en cause mes sentiments. Ceux-ci m'appartiennent entièrement!

Tout l'effort consiste à décrire la situation avec des phrases qui commencent par je plutôt que par tu ou par vous.

En parlant de moi, et seulement de moi, je ne critique plus mon interlocuteur, je ne l'attaque pas, je suis dans l'émotion, donc dans l'authenticité et l'ouverture. Si je m'y prends bien et si je suis vraiment honnête avec moi-même, j'irai même jusqu'à me rendre vulnérable en lui indiquant comment il m'a fait mal.

Vulnérable parce que je lui aurai dévoilé une de mes faiblesses. Mais, le plus souvent, c'est justement cette candeur qui va désarmer l'adversaire et lui donner envie de coopérer - dans la mesure où lui aussi souhaite préserver notre relation…

Selon Rosenberg, il est encore plus efficace non seulement de dire ce que l'on ressent, mais aussi de faire part à l'autre de l'espoir partagé qui a été déçu.

Quand tu arrives en retard, alors que nous avons rendez-vous pour aller au cinéma, je me sens frustrée parce j'aime beaucoup voir le début d'un film. C'est important pour moi pour pouvoir profiter de toute la séance.

Ou encore :

 Quand tu ne m'appelles pas pour donner de tes nouvelles pendant une semaine, j'ai peur qu'il ne soit arrivé quelque chose. J'ai besoin d'être rassurée que tout va bien.

Ou, dans le contexte du travail :

Quand vous laissez circuler un document avec des fautes d'orthographe, je me sens personnellement embarrassé parce que c'est mon image et celle de toute l'équipe qui sont affectées. Je tiens beaucoup à notre image et à notre réputation, surtout après que nous ayons travaillé aussi dur pour nous faire respecter.

Cette démarche a quelque chose de surréaliste, surtout quand il existe si peu de modèles dans notre entourage dont nous inspirer. On se dit: Oui, ce serait formidable si je pouvais parler comme ça, si j'osais parler comme ça. Mais c'est impossible. Pas avec mon patron" (ou pas avec mon mari; pas avec mes enfants"; "pas avec ma belle-mère, etc.).

Le problème est pourtant simple: il n'y a que trois manières de réagir dans une situation de conflit :

  1. la passivité (ou la passivité-agressivité),
  2. la réaction la plus courante et la moins satisfaisante; l'agressivité, pas  

           vraiment plus efficace et bien plus dangereuse;

  1. 1'assertivité: c'est-à-dire la communication émotionnelle non violente.

Il existe tout de même des circonstances où il vaut mieux être passif ou agressif que de se lancer dans le processus complexe de la communication assertive.

Lorsque l'enjeu est tellement mineur, par exemple, qu'il ne mérite ni notre temps ni notre attention, il est parfaitement légitime d'être "passif" et d'accepter une insulte, ou de se faire manipuler sans réagir. C'est souvent plus économique.

 À l'inverse, dans les situations d'urgence ou de danger, il est normal d'être agressif et de donner des ordres sans explication. C'est le mode sur lequel fonctionne l'armée, justement parce que sa raison d'être est de faire face au danger. Mais, quelle que soit la situation, il n'y a que trois façons de réagir. Et c'est à nous, chaque fois, de choisir. À nous de relever, ou non, le défi émotionnel.

Heureusement, les relations ne sont pas toutes conflictuelles. L'autre aspect généralement délaissé de la communication, alors qu'il est presque aussi important, est de savoir profiter des occasions d'approfondir notre relation avec autrui.

Une des manières les plus simples d'y parvenir est de savoir être totalement présent lorsqu'il (ou elle) souffre et a besoin de notre aide.

 Là encore, l'important c'est de connaître les mots qui permettent de faire passer le courant émotionnel d'un cerveau à l'autre, efficacement, sans que cela prenne trop de temps. Pour cela, il existe une autre technique. Elle est plus facile à utiliser; sans doute parce qu'elle comporte moins de risques pour nous.

Écouter avec le cœur

La méthode de Marian Stuart et Joseph Lieberman permet d'améliorer considérablement notre capacité d'écoute - et donc notre rapport aux autres - sans avoir besoin d'être psychiatre. De se rapprocher des gens qui comptent le plus, nos conjoints, nos parents, nos enfants, comme nous n'avons jamais appris à le faire. Or, en faisant cela, en approfondissant nos relations, nous nous soignons aussi nous-mêmes.

Apprentissage avec celui de la cohérence du rythme cardiaque. En stabilisant le cerveau émotionnel et en le rendant plus réceptif à notre ressenti en même temps qu'à celui des autres, la cohérence cardiaque nous permet de trouver les mots plus facilement et de rester centré sur notre intégrité.

Servan Schreiber dit:

Je me suis longuement étendu sur l'impact de la régulation émotionnelle, sur la meilleure manière de gérer l'influence que nous exerçons mutuellement les uns sur les autres. Après la maîtrise de la physiologie grâce aux différentes méthodes centrées sur le corps décrites dans la première partie de ce livre, la gestion de la communication est certainement l'étape essentielle pour guérir son cerveau émotionnel.

Toutefois, il en est une autre qui est grandement négligée depuis cinquante ans en Occident. Il s'agit de l'importance de ce que nous pouvons faire non pour nous-mêmes, mais pour les autres.

De notre rôle dans la communauté où nous vivons, au-delà de notre personne et même de nos proches.

 L'homme est un animal profondément social. Nous ne pouvons pas vivre heureux, nous ne pouvons pas guérir au fond de nous-mêmes, sans trouver un sens dans notre rapport au monde qui nous entoure, c'est-à-dire dans ce que nous apportons aux autres.

 

LES TROIS PASSOIRES DE SOCRATE

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit:

Sais tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?

Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.

Les trois passoires?

Mais oui, reprit Socrate. Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des trois passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?

Non. J'en ai seulement entendu parler.

Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Essayons de filtrer autrement, en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien?

Ah non! Au contraire!

Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité.

 Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait?

Non, pas vraiment.

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai ni bien ni utile, pourquoi vouloir me le dire?

 

Si cela vous a plu faites le moi savoir, j’ai encore plein de savoureuses histoires sur la communication à partager avec vous.

                                                                                      °0°

ANNEE 2020

 

C’est une proposition ponctuelle, une invitation à travailler

sur un thème donné année après année.

Année plus marquée par la réflexion que l’action.

Suivez les chemins de votre cœur et de votre intuition.

Vous êtes dans la réalité, le travail, l’image du père, le « je fais ».

Cette année, vous récoltez ce que vous avez semé.

Vos bases, si elles sont mises, vous permettent de construire votre avenir

en utilisant les atouts acquis.

Année de constance, stabilité, réussite si vous accompagnez d’efforts.

Année de construction, travail, d devoir.
Poursuivez votre voie par votre volonté

Concrétisez, arrêtez de rêver, faites.

Eveillez en vous votre Subconscient en lui parlant.

 

Ceci est la base de cette année mais après, chacun l’a vit de façon particulière en fonction de sa date de naissance et heureusement sinon nous serions tous des clônes.

 

 

POUR TOUTE COMMANDE SUR NOTRE SITE

JE VOUS OFFRE VOTRE ANNEE 2020 PERSONNALISEE

 

« Si l’Art d’écrire n’est que l’Art d’allonger les bras,

alors je vous embrasse bien fraternellement »

                                                                                           Diderot

Lettre mensuelle de décembre 2019

PSYCHOGENEALOGIE

L’Art de vivre sa famille autrement

Il ne s’agit pas de bien faire mais d’arrêter de mal faire

« LES HOMMES SONT HERITIERS DE LEURS ACTES »

Bouddha

 

Des connexions et des relations indéniables nous relient à nos familles, à la société, à la culture, entre autre mais aussi à notre espèce biologique. Dès notre naissance, nous sommes soumis, par notre Inconscient à la loi de la survie de l’espèce d’abord puis à celle de la survie de l’individu.

Selon mon postulat incarnation, il n’y a pas de hasard car nous choisissons l’intégrale de notre vie avant de naître dont nous sommes seuls maître à bord car nous prenons exactement ce dont nous avons besoin pour faire cette traversée de la vie. Pays, parents, dates de naissance et façons de naître ainsi que pour notre grand départ, amours, emm…professions, maladies, accidents, etc. puis, nous oublions tout à la naissance afin d’user de notre libre arbitre pour transformer notre vie en plus de conscience si possible.

Métaphore sur la vie

La prophétie des Andes  est un livre très intéressant en ce sens qu’il parle de la quête constante de l’énergie chez les uns et les autres. Qui est énergétivore et l’autre vampirisé.

C’est flagrant d’ailleurs de voir combien l’hiver les personnes aiment se regrouper et l’été, le soleil étant là, plouf, chacun prend son énergie dehors.

Vous connaissez tous les histoires d’enfants qui dorment avec des personnes âgées. Ces dernières leurs pompent toute leur énergie et l’on voit ces aïeux ragaillardis alors que l’enfant s’étiole….

NOUS SOMMES TOUS DES HERITIERS

9 Français sur 10 descendent de Charlemagne (JL Beaucarnot – généalogiste).

Il a été démontré qu’en remontant jusqu’à  St- Louis, nous aurions 8 milliards  soit 33 générations d’ancêtres. Cela prouve combien nous sommes tous reliés.

Tout le travail de recherche va être de reconstituer le Roman familial avec son mythe (l’oncle d’Amérique), ses fantasmes (nous sommes des …) afin de s’en dégager et vivre notre propre vie et non ceux que nous remplaçons. Sinon, nous allons toujours être re-visité par ce fantôme qui doit achever les « non-dits, secrets, fantasmes, épisodes honteux » au travers de son porte- greffon. Tout livre doit avoir une fin avant d’en écrire un nouveau. Ici, c’est pareil.

LA PSYCHO GENEALOGIE

Attention  si vous plongez dedans car vous serez atteint du  virus de la passion difficile à guérir car pas d’antidote. Quand vous partez sur la piste de vos ancêtres, vous allez vous confrontez à des enquêtes socio- historico- culturelles. Nous sommes liés avec les grandes dates historiques dont les mémoires ne sont pas encore évacuées à ce jour.  Les recherches vont portés sur les incestes, viols, emprisonnements, morts subites ou suspectes, les alcooliques, les prisonniers (geôle ou dans la tête), les stérilités, déviances sexuelles, amours ancillaires, défauts de filiation, secrets, non- dits, etc…Tout ceci va demander réparation aux générations futures  c’est une loi karmique. Vous voilà devenu détective privé et c’est l’engrenage, l’addiction…

Alors la piste des prénoms, abandons, répétitions, projections- le désir d’un ancêtre pour que son descendant fasse « comme » lui. Tout va être repéré dates de naissance et de décès et la façon dont on arrive et l’on part et je le répète vous êtes pris dans l’engrenage d’un pionnier à la découverte de terres inconnues. Aucun antivirus ne peut dès lors vous guérir. Vous voilà prévenu, j’en suis la preuve vivante –prénoms à déshabiller pour ouvrir leur malle aux trésors, maladies, accidents, opérations, Œdipe, suicides, guerres, emprisonnement, exils, vous allez tout pister et, à chaque découverte, vous êtes de plus en plus excité, émerveillé…

NAISSANCE DE JESUS

A mon avis la Bible est le plus grand livre est le plus grand livre de psycho généalogie qui soit. D’abord le Livre de la Genèse qui montre combien la filiation est importante. De nos jours, elle se perd de plus en plus, les enfants ne sachant quasiment plus qui sont leurs grands parents, ce qu’ils faisaient, etc. Une filiation perdue sur trois générations engendre une perte de civisme, on s’en rend compte tant aujourd’hui. Quant à la Bible, et cela n’engage que moi, je pense que c’est un grand livre de la vie qui parle  de la naissance, l’Œdipe masculin et l’Electre féminin, du mariage, de l’adultère, de la mort, bref le parcours d’une vie et je pense que tout ce qui est dit par Jésus représente notre Inconscient et les paroles du peuple, notre Conscient, notre mental.

LA NAISSANCE

Bien avant sa naissance, un enfant reçoit de nombreux messages de ses parents et de sa famille de façon inconsciente. A savoir que l’inconscient c’est le 99% sous l’iceberg et le conscient, le 1%, la partie visible.

Que reçoit- il? Les attentes et le propre passé de ceux – ci. Ils veulent revivre au travers de leurs enfants leurs frustrations, leurs carences.

Des questions se posent :

  • Pourquoi les parents font- ils un enfant ?
  • Quel rôle lui destine- t- on ?
  • Quel caractère veut-on qu’il ait ?
  • Quel niveau social ou intellectuel ou autre lui veut- on ?
  • Qui vient –il remplacer, prolonger ?
  • Est-ce un enfant  ciment, de remplacement ?

Toutes ces projections, et la liste n’est pas exhaustive, va avoir un impact considérable sur sa vie.

 Sa psyché est dès lors engrammée.

Un enfant est la résultante d’une histoire familiale qui continue, comme une course de relais qui va lui faire rencontrer, comme par hasard, son conjoint, son métier, tel événement…

Le hasard dit un proverbe arabe est « Dieu qui veut voyager incognito ». Joli, non ?

Qui désire un enfant dans le  vrai sens écrit dans la Bible, c’est accueillir un être qui va élever l’humanité…

D’autres choses sont à repérer, n’oublions pas qu’il s’agit d’une véritable enquête :

  • Quel âge, niveau social…ont les parents lorsque les enfants naissent sur votre Arbre?
  • Comment naît- on ? Césarienne, normalement, prématurément ?

A sa conception l’enfant va subir deux pressions : celle de ses parents. Le voilà déjà flanqué de  deux valises contenant chacune 7 milliards d’infos plus celles de leurs propres parents, etc…

Ensuite pendant les 9 mois de conception, toutes les émotions vécues par la famille et l’entourage vont s’engrammer dans le fœtus.

Puis, à la naissance, les projections : « oh, il a le nez de Robert, j’espère que ce ne sera pas un voyou comme …

Quant aux maladies, les décoder, va permettre biologiquement de comprendre le sens du terrain familial. Chaque famille a son propre terreau.

Reprenez votre loupe et continuer vos investigations, la place dans fratrie (choisie par l’incarnation, a une grande importance et donne sens.

Par qui, où est élevé l’enfant.

ŒDIPE  0- 3 ans et 3-6 ans

Travailler sur les liens œdipiens en remontant à la Grand-mère Paternelle et au GPMaternelle

Les synchronicités.

C’est l’horloge biologique remontée par un ancêtre dont nous dépendons et qui, à chaque date anniversaire, va reproduire les mêmes effets. Plus nous trouvons de répétitions du schéma familial, plus nous sommes investis de cet ancêtre « fantôme ». Comme nous vivons tous sous la loi de la loyauté familiale inconsciente, il nous booste pour agir afin de payer ses dettes du passé. Ces répétitions sont comme des panneaux indicateurs sur la voie à prendre.

LE « FANTOME »

Attention, quand on parle de fantôme, il n’est pas question de l’imagerie populaire d’un personnage vêtu d’un drap blanc ! Que nenni ! En fait c’est une formation de l’inconscient qui s’est enkystée dans le porte- greffon, c’est la zone d’ombre, le dragon familial (mort violente, viol, inceste, non filiation, abandon, assassinat, folie…). C’est un secret de famille qui se terre dans une « petite crypte » de notre inconscient et va nous provoquer un mal- être, une angoisse. Didier Dumas en parle très bien dans son livre : « La Bible et ses fantômes ».

Attention, le « fantôme » nous apporte des potentiels extrêmement positifs aussi, une vie n’est pas toute négative, et heureusement !

Les dettes qu’ils nous laissent sont une invitation à nous interroger sur notre famille et les répercussions inscrites dans notre inconscient. Le but de cette mise à jour sera d’acquérir plus de Liberté dans les choix de notre vie afin d’Etre. Je suis moi et personne d’autre.

Ce qui nous est demandé c’est une Re-Con-Naissance, nous accoucher nous- même. Après en Con-naissance nous pourrons mettre au point notre stratégie de libération de ces mémoires souffrantes et limitantes pour nous dégager de ce passé transgénérationnel.

Plus nous choisissons notre vie au lieu d’obéir à nos  programmations, plus nous épanouissons notre Etre, unique, comme le sont les empreintes de la main, nos cellules et autres. Comme nous donnons dehors ce que nous avons dedans, le mon de s’en trouvera plus épanoui.

Sachez que votre main gauche indique le destin que vous aviez choisi avant de naître et, dans son intégralité. Votre main droite, les corrections de trajectoires que vous y apportez. Pour les gauchers, inversez.

MA LETTRE MENSUELLE DE NOVEMBRE 2019

CREMATION ? INHUMATION ? DON DU CORPS A LA SCIENCES ?

CERCUEILS EN CARTON ?

Novembre : du romain novem neuvième

Les romains dédiaient ce mois à Diane,

déesse de la chasse, symbolisant la beauté et la nature.

On y célèbre la Toussaint le 1er novembre, jour férié

Où l’on rend hommage aux morts pour la patrie.

La mode des chrysanthèmes, soucis, œillets a évolué

avec d’autres végétaux

Le 2 novembre  est consacré à tous les morts.

D’antan, il était coutume de déposer des fruits secs,  du pain, du vin

pour les morts qui…reviendraient…CREMATION ? INHUMATION ? DON DU CORPS A LA SCIENCES ? CERCUEILS EN CARTON ? Novembre : du romain novem neuvième Les romains dédiaient ce mois à Diane, déesse de la chasse, symbolisant la beauté et la nature. On y célèbre la Toussaint le 1er novembre, jour férié Où l’on rend hommage aux morts pour la patrie. La mode des chrysanthèmes, soucis, œillets a évolué  avec d’autres végétaux Le 2 novembre  est consacré à tous les morts. D’antan, il était coutume de déposer des fruits secs,  du pain, du vin  pour les morts qui…reviendraient…

Le 11novembre, c’est l’Armistice où les morts de la Première Guerre mondiale sont honorés. Le coquelicot en  est la fleur symbole  car il représente le repos, la quiétude, la consolation, calmant les chagrins, favorisant l’oubli. Selon la mythologie grecque  Morphée, inquiète de voir sa fille Déméter chercher sans Perséphone- lui offrit un bouquet de coquelicots pour la faire dormir et lui permettre de trouver le soulagement dans l’oubli. Cette fleur est le symbole de l’ardeur fragile mais aussi de la fertilité car elle essaime des milliers de graines.

Le 21 novembre, les orthodoxes fêtent la présentation de la Vierge Marie au Temple par ses parents.

Le respect des mémoires des défunts est donc célébré en ce onzième mois de l’année.

Un grand débat est posé :

que pensez-vous de la crémation, l’inhumation

ou du corps donné à la science ?

Faites- nous part de votre avis.

Vos réponses seront publiées dans ma nouvelle rubrique

LETTRE DU LECTEUR

Yves, fidèle lecteur demande ce que l’on peut penser de la crémation. Un vaste débat qui en amène deux autres : la tombe, le don de son corps à la science…

Toutes vos réflexions sérieuses sur ce sujet

seront les bienvenues et publiées  dans ma nouvelle rubrique :

 

COURRIER DU LECTEUR

Le souci d’honorer le corps des défunts, très présent dans toutes les civilisations depuis les origines de l’humanité, s’est traduit par différentes pratiques.

Je vous livre diverses idées que j’ai cherché çà et là

et que je livre à votre façon d’envisager le grand départ.

CREMATION ou incineration

La crémation gagne du terrain. Est-ce vraiment un progrès ? Elle a ses partisans dans le monde entier. Le mythe du Phoenix qui renaît de ses cendres en témoigne. Un peu moins cher qu’une tombe, pas d’espaces de terre occupés, plus besoin d’aller au cimetière sont des arguments qui reviennent souvent.  L’âme et les cellules ont peut être besoin de comprendre qu’elles ont quitté le corps ? Jusqu’à ces dernières années, l’inhumation était la pratique dominante dans les pays occidentaux. La demande de crémation devient de plus en plus fréquente. Lorsque le corps est incinéré, un temps de prière est proposé au crématorium. Et l’Église demande que l’urne soit déposée dans un lieu d’accueil définitif. Les premiers crématoires sont apparus en France à la fin du XIXe siècle, dans une volonté de rompre avec les funérailles chrétiennes qui parlaient de résurrection. Depuis 1963, l’Église Catholique autorise l’incinération, pourvu que le défunt n’ait pas fait ce choix pour des motifs contraires à la foi chrétienne. Ce rituel, en effet, n’aurait plus de sens en présence des cendres du défunt. L’incinération est beaucoup pratiquée, mais pas exclusivement, par les Chrétiens dans des pays comme le Japon, en raison des traditions locales.

Le mot "crématiser" s’associe à crémation, crématoire, fours de sinistres mémoires…

Un corps humain, même mort, n'est pas un déchet. Même mort, le corps parle de la personne qui l’habitait. Preuve en est les exhumations demandées par la  justice pour faire « parler » un corps enterré.

La crémation serait plutôt la dissolution du corps de carbone et non de l’âme et de l’esprit. Ces deux dernières contreparties s’envolent plutôt vers différents mondes de Lumière ou dans des dimensions supérieures, tout dépend du taux vibratoire du décédé.

au Séminaire Saint-Yves de Rennes : Le frère Pierre Januard, dominicain, membre

de l’équipe animatrice et professeur de théologie

« La crémation représente, aujourd'hui, en France près d'un tiers des obsèques et environ la moitié dans les grandes villes. Et elle ne cesse de progresser.

Plus écologique, plus économe en place, plus économique (encore que)...
Inversement, le petit tas de cendres, le résidu, qui reste d'un corps incinéré est totalement anonyme. Il ne peut plus être reconnu.

L’Institut ‘Mater Boni Consilii’ se conforme à cette législation.

Dix motifs (parmi tant d’autres) de s’opposer à la crémation :

L’Église considère la pratique de l’incinération des cadavres comme “une pratique barbare, qui répugne non seulement à la piété chrétienne, mais aussi à la piété naturelle envers les corps des défunts et que l’Église, depuis ses origines, a constamment proscrite

(Instruction de la Sacrée Congrégation du Saint-Office, 19 juin 1926).

M. l’abbé Francesco Ricossa

Au cours de ces dernières années, la pratique maçonnique de l’incinération consistant en la destruction violente du cadavre humain au moyen du feu ou d’une grande chaleur, s’est répandue de plus en plus. Il nous semble donc non seulement opportun, mais aussi urgent, de rappeler la discipline de l’Église catholique codifiée dans le code de droit canonique promulgué par Benoît XV en 1917 et qui, étant donné la vacance formelle du Siège Apostolique, est toujours en vigueur. La loi de l’Église défend expressément les actions suivantes : incinérer un corps, coopérer formellement à la crémation, donner l’ordre que son corps ou celui d’un autre soit incinéré, faire partie d’une association, dont les membres s’engagent à faire incinérer leur corps ou celui des personnes dont ils peuvent disposer de donner l’absolution sacramentelle à une personne qui a ordonné que son corps soit incinéré et qui ne veut pas révoquer cet ordre ; donner à cette même personne, après sa mort, la sépulture ecclésiastique (canons 1203 ; 1240 § 1 n° 5 ; 2339)

Motifs pour lesquels il n’est pas opportun de procéder à l’incinération des cadavres.

Parce que Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même a voulu être enseveli (Jn XIX, 40), selon toute la tradition de l’Ancien Testament.

Parce que l’incinération semble vouloir signifier que les corps sont pour toujours décomposés et dispersés, alors que le rite opposé de l’inhumation accompagne l’idée de la mort comparée au sommeil (Jn XI, 11-39) et exprime avec plus de fidélité la foi chrétienne en la résurrection finale.

Parce que l’inhumation exprime le symbole chrétien et biblique du corps considéré comme une semence qui donne lieu à une nouvelle vie : “si le grain de froment, tombé en terre, ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits” (Jn XII, 24 ; voir aussi I Cor. XV, 36-44).Parce que toute la liturgie de l’Église honore le corps du défunt, qui a été le temple du Saint-Esprit, et est destiné à ressusciter de la mort, alors que la crémation le détruit violemment dans le feu, symbole du feu éternel…Parce que l’Église a toujours pratiqué le culte des reliques des Saints, alors qu’elle a réservé la peine du feu aux corps des hérétiques impénitents. Parce que partout où s’est répandu l’Évangile, la crémation a disparu. Parce que la crémation a été réintroduite par les ennemis de l’Église, d’abord avec la révolution française et ensuite au XIXème siècle, pour nier la résurrection des corps et pour combattre l’Église. Parce que c’est la secte maçonnique qui a organisé et organise les associations en faveur de la crémation. Parce que c’est la même secte qui a demandé et obtenu (sous Paul VI) la modification de la loi ecclésiastique contre l’incinération, énième concession des néomodernistes aux ennemis de l’Église.

La franc-maçonnerie et les associations en faveur de la crémation :

On trouve les noms des “pères fondateurs” des différentes associations en faveur de la crémation.

Après la tentative d’introduire la crémation durant la révolution française (avec un projet de loi au Conseil des Cinq- Cents le 11 novembre 1797), il faut attendre la seconde moitié du XIXème siècle pour voir la naissance, en Italie précisément, d’un actif mouvement crématiste.

La plus ancienne association crématiste en Italie est celle de Milan, et remonte à 1876. En résumé, plusieurs associations en faveur de la crémation s’implantent, spécialement dans le nord du pays. La loi sanitaire qui l’autorise est de 1888 (gouvernement Crispi, maçon), tandis qu’en France une loi similaire remonte à l’année précédente.

Les Religions et la Crémation

Parmi les trois religions monothéistes (Judaïsme, Christianisme et Islam), seule la Religion Chrétienne en admet totalement la pratique.

Quant aux religions et philosophies émanant des cultures asiatiques, la crémation y est le plus souvent considérée comme faisant partie intégrante d’un rituel traditionnel, auquel elles sont attachées depuis les temps les plus anciens.
L’article 1203 du code de droit canonique était sans appel : « Les corps des fidèles doivent être ensevelis ; leur crémation est réprouvée. Si quelqu'un ordonne, de quelque manière que ce soit, de livrer son corps à la crémation, il est défendu d'exécuter cette volonté. Si cette condition est opposée à un contrat, testament ou acte quelconque, on la considérera comme non avenue »
et l’article 1240 : « En outre, celui qui a donné un tel ordre (certain et non excusé par la bonne foi) doit être privé de sépulture ecclésiastique (même si l'incinération n'a pas lieu par le fait d'un tiers), à moins qu'il n'ait donné avant de mourir, des signes de repentir »

L’Eglise Orthodoxe, rappelant l’inhumation de Jacob, la résurrection des morts et la vénération des reliques, prohibe la crémation. Toutefois, l’église orthodoxe de Grèce en admet la pratique depuis 2006.

D’autres confessions chrétiennes sont tout aussi réservées : c’est le cas notamment des églises adventistes et presbytériennes.

L’Eglise Catholique et la Crémation :

L’augmentation du nombre de crémations amène l’Eglise Catholique à s’interroger sur la conception de la personne humaine et de la relation au corps qu’implique une telle pratique. N’a-t-on pas ainsi tendance à traiter le corps humain comme un objet, qu’il faut faire disparaître proprement et sans trace, à réduire la personne à une chose, et à rendre plus obscure son identité d’être corporel animé et spirituel ? Faire disparaître rapidement le corps en le réduisant artificiellement en cendres n’aide pas les survivants à entrer dans le lent processus du deuil. Une pratique généralisée de l’incinération conduirait, à terme, à la suppression du cimetière comme lieu de mémoire sociale et comme une des nécessaires images de la succession des générations.

Déjà, dans la loi de Moïse, c’était un devoir sacré que d’ensevelir les morts, même les condamnés ou les ennemis. Dans la Genèse, Dieu a dit à Adam : « Tu retourneras à la terre d’où tu as été tiré » (Genèse 3, 19).

Dans le passé, la législation de l’Eglise Catholique a toujours condamné la pratique de l’incinération, sauf dans les cas extrêmes d’épidémie ou de peste. Cela  correspond plus à une nécessité de nos jours où l’on invoque des motifs futiles : plus économique, plus de cercueil ni de caveau d’où moins d’encombrement des cimetières avec des cendres dans une petite urne, plus hygiénique, dit-on.

« Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes » (1 Co 6, 19)

 « Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?» (1 Co 3, 16)

« Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus, le Christ, d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (Rm 8, 11)

L’avis sur la crémation du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine :

« Je suis fermement opposé à ces pratiques. Je ne vois se dégager de cet anéantissement du corps que de mauvais fruits. Mais quoi ! Toute sa vie, on a fait attention à son corps, on l'a soigné, on a recouvert de Biafine la moindre brûlure et, à la fin, on le crame dans un four à mille deux cents degrés avant de s'occuper du squelette qui, évidemment ne brûlant pas, doit être au sens strict tiré par les pieds pour le faire glisser dans un broyeur qui le pulvérise ! Comme vous le savez, durant le temps de la crémation, la famille attend dans un salon que l'urne soit apportée. …Pourquoi vouloir perdre à ce point la trace de ceux que nous avons aimés ? Et pourquoi l'homme choisirait-il pour lui-même de disparaître à tout jamais dans la mer ou je ne sais où ?».

(Extrait du livre « Homme et Prêtre » du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine)
L’avis sur la crémation de Marie-Frédérique Bacqué

Marie-Frédérique Bacqué, Psychologue française investie dans l’étude et la psychothérapie des personnes confrontées à la perte, à la mort et au deuil va même jusqu'à évoquer « une violence atroce pratiquée sur le défunt »

D'une part des violences faites au corps aimé quand il est soumis à une chaleur de 1 200 degrés pendant plus d'une heure. Tout ce qui fut aimé (le visage, le corps, les mains et le regard, sans oublier les taches de rousseur ), tout ce qui fit l'objet des soins les plus constants et les plus assidus, tout est, au sens propre, pulvérisé, réduit à l'anonymat d'un tas de cendre.

En troisième lieu, la violence de la destruction immédiate d'un corps : tout se passe « dans la foulée » du décès. Aussitôt mort, aussitôt mis dans le four, aussitôt réduit en cendre. L'opération de crémation n'est pas différée de quelques semaines ou de quelques mois et n'accompagne pas le lent processus de deuil.
Finissons par les violences symboliques : de l'être aimé il ne reste rien de reconnaissable. Ni crâne, ni squelette, ni os. Rien sinon un amas de poussières. Le squelette n'est-il pas, dans l'imaginaire, le second corps du corps, l'ultime reste de la personne quand les chairs ne sont plus là pour lui donner consistance ? Ce corps, de « l'autre côté », dans l'autre pièce, se consume au point de devenir presque rien, trois-fois-rien. La violence symbolique tient à l'effacement de la singularité, des signes distinctifs comme si le mort n'avait jamais existé et qu'il ne devait rien laisser de sa vie. Et malheureusement, ce « désir de crémation », voulu pour ne pas gêner les familles, ne pas les encombrer, finit par provoquer plus de perturbations (liées aux violences évoquées) que de quiétudes.

Dès lors, interrogeons-nous : le corps aimé est-il une simple enveloppe dont nous pouvons nous débarrasser au plus vite quand la vie s'en est allée ou est-il respectable, digne, pour être toujours porteur de la présence de celui qui n'est plus là ?

Est-il mon outil d'existence, mon costume de visibilité, ma viande empruntée qui n'a plus d'utilité et de valeur quand il meurt ? Ou, au contraire, est-il ce qui reste de moi, la mémoire incarnée de toutes les sensations éprouvées, ressenties, vécues, comme un reste de visible pétri d'invisible ?

 En France, la crémation progresse ! 30 % aujourd'hui des décès (170 000 crémations sont opérées chaque année dans près de 160 crématoriums), 45 % des obsèques à Paris selon les Services funéraires de la ville de Paris, 50 % dans quelques années… Mais tout se fait en silence, sans débats, sans mesurer les différentes violences que les familles doivent assumer, parfois dans la détresse

 

INHUMATION

Simple mise en  tombe dans un cercueil. D’antan, on enterrait les morts dans la terre près de la maison avec une clochette accrochée à un orteil qui sortait de la terre afin d’entendre si le mort était bien mort ou non. Il y avait le croque-mort qui mordait un orteil du défunt pour vérifier.

Les orthodoxes attendent 40 jours avant d’enterrer le corps, les hommes vivants se laissant pousser ongles et barbes pendant ce laps de temps pour l’accompagner. Dans les catacombes de Rome, il faut voir avec quel  soin les premiers chrétiens ont enseveli leurs défunts, en attendant la Résurrection.

Le rite funéraire chrétien reste inchangé : la cérémonie religieuse – centrée sur la résurrection des corps – a lieu à l’église, toujours en présence du corps du défunt et non de ses cendres.

Si elle accepte l’incinération, l’Église catholique garde cependant une préférence pour l’inhumation, en raison de ses résonances bibliques et de sa symbolique particulièrement riche pour l’homme. L’inhumation fait mémoire de la sépulture de Jésus et de sa sortie du tombeau. Il ne s’agit pas d’imiter le Christ par dévotion, mais d’entrer dans la symbolique de la mise en terre et du passage à une vie nouvelle. Façonné par Dieu à partir de la glaise, l’homme retourne à la terre. Comme le grain de blé semé en terre et appelé à la germination, il est déposé en terre, en attente de la résurrection.

« Quant à la terre, elle n'appartient à personne. La réflexion sur la place supposée demesurée des morts - autrement dit celle des cimetières - est un peu surréaliste et témoigne d'une vision utilitariste de l'espace qui laisse rêveur. Que dire plutôt de la place occupée par les grandes surfaces ou les parkings ? Les cimetières permettent de recueillir sur la tombe.

 

DONNER SON CORPS A LA SCIENCE

Le don du corps est une démarche personnelle, volontaire et soumise à certaines règles. Il consiste à donner son corps au moment du décès

à des fins d'enseignement et de recherche.

Seulement une personne majeure.

Un mineur ou un majeur sous tutelle ne peut pas faire cette démarche.

 

Le choix de donner son corps est une démarche personnelle

Clairement, la loi autorise de donner notre corps à la science depuis 1887 année où la loi pose, pour chacun, le principe de la liberté des funérailles. Ainsi, tout majeur ou tout mineur émancipé a le droit « de régler les conditions de ses funérailles, notamment en ce qui concerne le caractère civil ou religieux à leur donner et le mode de sépulture. »  En clair :si je veux faire don de mon corps à la science, c’est MON droit et celui de personne d’autre ce qui exclut, de fait, toute démarche familiale dans ce sens après mon décès.

Il faut faire connaître sa décision de manière explicite de son vivant. Il convient d'écrire une déclaration sur papier libre, la dater, la signer et l'envoyer à un centre de don. Cette carte de donneur doit être conservée sur soi car, au moment du décès, le corps ne sera transféré à la faculté que sur présentation de l'original de cette carte. Ce corps peut être refusé dans les cas suivants : absence de la carte de donateur, non respect du délai de 48 heures maximum pour transporter le corps, décès à l'étranger obligeant à une mise en bière, décès consécutif à une maladie contagieuse obligeant à une mise en bière, décès consécutif à un accident de la route, à un suicide ou toute autre raison susceptible de poser un problème médico-légal,  établissement de santé, de formation ou de recherche assure à ses frais l'inhumation ou la crémation du corps.  Par contre, aucun texte ne précise qui est responsable du coût du transport du corps. Selon les centres de don, vous pouvez être amené à prendre en charge ce coût.  Avant tout engagement, renseignez-vous sur les différents frais qui seront à votre charge ou à la charge de vos proches. Le corps n'est pas rendu à la famille. Seules les cendres peuvent l'être par certains centres et si le défunt l'a souhaité. Dans la plupart des cas, les corps sont incinérés anonymement et leurs cendres dispersées dans un jardin du souvenir. Un délai de plusieurs semaines, mois ou années, peut s'écouler entre le don du corps et la crémation. Vous pouvez changer d'avis à tout moment. Vous pouvez détruire votre carte de donneur et en informer la faculté de médecine.

Faire don de son corps aux futurs chirurgiens, médecins et autres chercheurs en santé, répond, pour la plupart des donateurs, à un élan de générosité altruiste destiné à faire progresser la connaissance. D’autant que ce n’est pas un acte gratuit puisque les dépenses liées aux obsèques resteront à votre charge.

Cette décision  doit être mûrement réfléchie et la décision, une fois prise, partagée avec les membres de la famille. Le don du corps est considéré par les autorités comme un legs (articles R2213-7 à R2213-14 du Code général des collectivités territoriales)

« J'ai pensé à cette alternative du don de mon corps à la science mais.... je reviens sur ma décision, cause certaines obligations et restrictions. Donc je choisis la crémation avec cercueil en carton recyclé et une cérémonie simple entre nous, enfin entre mes enfants, petits enfants et les quelques amis proches. Un texte lu choisi par moi ainsi qu'une musique que j'aime. Sans plus. Pas de faire- parts, simplement un avis dans le journal local quand tout sera passé ni fleurs ni pleurs. De la joie de mon retour à la maison. La liberté. Lâchée en pleine nature ou aucun humain ne vient. La paix du corps. Celle de l'esprit sera déjà là » Arlette.

 

« Depuis de nombreuses années je voulais faire don de mon corps à la science car je trouve ce geste généreux et solidaire de la recherche et du progrès pour des vies humaines...  Mais..... quand je lis plus haut que le centre de dons peut refuser mon corps pour diverses raisons que je ne peux connaître à l'avance : accident de voiture (ou autre), décès à l'étranger, refus du maire d'accorder le transport avant la mise en bière, intervention chirurgicale récente, ou carrément la pénurie du personnel dans le centre de dons, et bien mon envie est totalement ""refroidie" faire reste utile en rejoignant mon engagement moral...
Surtout que nous avons en plus des frais de don, nos frais d'obsèques à assumer... 
» Dominique

 

« N'ayant aucune conviction religieuse la démarche m'est d'autant plus aisée.» Léa.

 

Cercueils en carton : atouts et limites

Adoptés depuis près de 30 ans dans les pays du Nord de l’Europe, leur cote de popularité est à la hausse en France. Ainsi, plus de 1 500 cercueils en carton ont été vendus en 2013, contre seulement 600 en 2009.

Cercueil en carton : de nombreux avantages

Une fabrication respectueuse de l'environnement

Les cercueils en carton possèdent l’avantage d’être personnalisables. Il est en effet possible :

  • de choisir des motifs, dessins, peintures ou inscriptions pour orner l'extérieur du cercueil ;
  • d'améliorer l’intérieur en y ajoutant des coussins ou des tissus molletonnés.

Cercueil en carton : léger et solide

Un cercueil en carton pèse trois fois moins lourd qu’un cercueil en bois :

  • Son poids est de 10 kilos environ, contre les 50 kilos traditionnels.
  • Pourtant, selon les modèles, un cercueil en carton peut résister à des charges allant de 130 à 200 kilos.

Une construction régie par des normes spécifiques

La fabrication des cercueils en carton est encadrée par une législation spécifique. Ainsi, quel que soit leur matériau de fabrication, ils doivent :

  • être étanches ;
  • être hermétiquement refermables ;
  • contenir uniquement des encres à base d’eau, respectueuses de l'environnement.

Des prix compétitifs

  • Les premiers prix débutent à 100 €.
  • Le prix moyen est de 300 €.
  • Un cercueil en carton personnalisé et de qualité peut coûter jusqu’à 600 €.
  • Les cercueils en bois massifs, eux, sont vendus à des tarifs compris entre 800 et

3 000 € !

En cas d’inhumation :

  • La biodégradation du cercueil se réalise en une année seulement, alors que celle d'un cercueil en bois peut durer jusqu'à 10 ou 15 ans.
  • La quantité de bois utilisée pour fabriquer un cercueil en carton est divisée par 8 par rapport à un cercueil traditionnel.
  • En cas de crémation, un cercueil en carton contient moins de substances toxiques à la combustion qu'un cercueil traditionnel :
    • pas de fluor ;
    • faible taux d’oxyde d’azote ;
    • aucune émanation de métaux lourds.

En somme, la banalisation des cercueils en carton permettrait d'économiser :

  • 31 500 km² de forêts ;
  • 12 000 000 d'arbres sains ;
  • 6 700 000 mètres cubes d’eau ;
  • 315 360 000 litres de fuel.

Cercueils en carton : limites

Malgré l’agrément du ministère de l’Intérieur, les cercueils en carton sont interdits dans les crématoriums de 44 départements français :

Ces cercueils ne participant pas à leur propre combustion, il est nécessaire d’injecter du gaz pour que cette dernière soit complète. Elle est alors plus polluante. La consommation nécessaire à brûler un cercueil en carton est ainsi plus élevée que celle nécessaire à brûler un cercueil en bois (10 kW de plus).

Une fois incinérés, les cercueils en carton émettent autant de poussière qu’un cercueil en bois.

À noter : si les cercueils en carton sont conformes à la Norme AFNOR NFD80-001-1 et NFD80-001-3, les crématoriums sont tenus de les accepter.

Bon à savoir : en Scandinavie, des cercueils à base de papier mâché recyclé sont actuellement testés. Ils pourraient constituer une autre alternative écologique aux cercueils traditionnels en bois.

 

J’ai essayé de faire un panaché d’opinions ici et là. Cette rubrique vous est dédiée si vous voulez exprimer vos opinions. Merci d’avance pour ce partage.

Coeurdialement

Annie

______________________________

NOS LECTEURS NOUS REPONDENT

Un grand merci pour toutes ces recherches et qui répondent "enfin" à ces questions qui  m'angoissaient : pour ou contre la crémation !  Je vais pouvoir prendre une décision plus sereine....merci aussi pour cet énorme travail et ce savoir qui vous habite et que vous mettez à notre service,

Jhazmyne

__________________________________________________

Ma lettre mensuelle d'octobre 2019

Bonjour

OCTOBRE Du latin october qui veut dire 8ème
Un dicton : « octobre en brumes, mois à rhumes…» -
« quand octobre prend fin, dans la cuve est le raisin ».
Ce mois était dédié à Cérès, déesse grecque de la végétation, les cultures et la nourriture. Les grecs célébraient aussi Dyonisos, le dieu du vin .
C’était prétexte aux Dyoniaques équivalent chez les romains des Bacchanales. Attention à l’abus d’alcool ! Brumaire, mois des brumes fêté vers le 22 octobre dans le calendrier républicain.

Une envie de vous faire partager une drôle de mini vidéo ; la méduse œuf au plat ! Et oui, j’en ai vu sur notre mer toulonnaise ainsi que des murènes. Sur Internet, si vous voulez voir ceci tapez « méduse œuf au plat » et l’autre « l’homme qui danse avec les murènes » il a mis dix ans à l’apprivoiser…

Une fidèle de mon site me transmet un de ses désirs, je le trouve intéressant, aussi je vous le livre. Si sa demande vous motive, envoyez- moi par mail contact@gvolue.com vos idées, connaissances, etc …et je me ferai un plaisir de vous mettre en relation. Je m'intéresse depuis toujours à l'alimentation, l'hygiène de vie et le bien-être et je nourris mon projet de créer un jour mon entreprise. J'ai participé quelque fois à des balades organisées par des guides naturalistes sur le thème des plantes médicinales et comestibles de notre région. Ces guides emploient les noms communs et scientifique pour re- connaitre ces plantes en nous donnant parfois l'étymologie et anecdotes sur ces noms de plantes. Peut-être vous plairait-il et à moi aussi d'orienter vos recherches sur les noms des plantes.

Un souhait également d’un fidèle au site que pensez de la crémation.

Si vous avez des suggestions à me faire, faites le rapidement sur mon mail ci-dessus car je voudrais en faire la synthèse pour la lettre de novembre propice à cela.

Le soleil brille encore à Toulon où j’habite et j’ai envie de vous proposer quelques histoires-anecdote pour un moment de farniente.

L'ANE TOMBE AU FOND DU PUITS

Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits. L'animal gémissait
pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et le puits devait disparaître de toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne. Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer le puits. Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s'est tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu. Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus. Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus. Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter! La vie va essayer nous engloutir de toutes sortes d'ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer. Chacun de nos ennuis est une pierre qui permet de progresser. Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais. Il ne faut jamais abandonner! Secouons-nous et fonçons! Rappelons-nous cinq règles simples! À ne jamais oublier, surtout dans les moments les plus sombres. Pour être heureux / heureuse : 1. Libère ton coeur de la haine. 2. Libère ton esprit des inquiétudes. 3. Vie simplement. 4. Donne plus. 5. Attends moins (Oui - oui) ° °° °° °° °° °° °° °° °° °° °

LES AVEUGLES ET LES ÉLÉPHANTS
Vieux conte hindou

Il était une fois six aveugles originaires de l’Hindoustan. Instruits et curieux, ils désiraient – pour la première fois- rencontrer un éléphant afin de compléter leur savoir. Le premier s’approcha de l’éléphant et, alors qu’il glissait contre son flanc, vaste et robuste, il s’exclama : « Dieu me bénisse, un éléphant est comme un mur ! » Le second, tâtant une défense s’écria :
« Oh ! Oh !rond, lisse et pointu? Selon moi, cet éléphant ressemble à une lance ! » Le troisième se dirigea vers l’animal, pris la trompe ondulante dans ses mains et dit : «Pour moi, l’éléphant est comme un serpent ! » La quatrième tendit une main impatiente palpa le genou et fut convaincu qu’un éléphant ressemblait à un arbre ! Le cinquième s’étant sais par hasard de l’oreille, dit : « Même pour le plus aveugle des aveugles, cette merveille d’éléphant est semblable à un éventail. » Le sixième chercha à tâtons l’animal. En s’emparant de la queue qui balayait l’air, perçut quelque chose de familier. « Je vois l’éléphant qui est comme une corde ! » Alors les six aveugles discutèrent longtemps et passionnément, tombant chacun dans un excès ou un autre et, quoique détenant chacun une part de vérité, ils étaient tous dans l’erreur.
Voilà une histoire qui ressemble à l'histoire des humains. Nous sommes tous des aveugles qui nous ignorons, incapables de voir la réalité dans sa totalité. Cela a commencé bébé, nous rampions et percevions la réalité selon notre hauteur: un monde rempli d'obstacles quasi insurmontables freinant notre périple vers l'inconnu. Puis de quatre pattes à debout, etc...Notre regard nous a porté plus loin. Notre conscience y a gagné en perspective en embrassant une réalité toujours plus vaste.
Nous interprétons la réalité en fonction de notre histoire personnelle et il y a autant de réalités qu'il y a d'histoires marquées par nos blessures d'enfance. La réalité perçue est étroitement liée à notre système de pensées et de croyances. Nous voyons le monde à travers nos filtres mentaux Le parano voit des ennemis à fuir, le Don Juan des jupons à courir, le mercenaire des guerres à finir... Il en est de même de nos blessures d'enfance qui nous font voir le monde sous des angles différents. Certains font confiance aux autres jusqu'à preuve du contraire, d'autres vont passer d'interminables tests avant d'accorder leur confiance. Le monde représente un contexte sécurisant pour les uns, hostile pour les autres. Pourtant il s'agit de la même réalité environnante.

Je vous souhaite le meilleur en ce mois transitoire entre l’été et l’hiver. Je le répète, si des sujets hors politiques et religions, vous intéressent à partager avec les lecteurs ou si des idées aimeraient être développées, dans la mesure de mes possibilités, je me ferai un plaisir de les transmettre.

« Si l’Art d’écrire n’est que l’art d’allonger les bras, alors je vous embrasse »

Diderot

A BIENTOT

Annie

MA LETTRE MENSUELLE DE SEPTEMBRE

Bonjour,

SEPTEMBRE Du latin septem 7 Le Chariot dans le Tarot La Voie-Voix, le Chemin Mois dédié au dieu forgeron Vulcain, fils de Jupiter et de Junon Vendémiaire dans le calendrier des révolutionnaires = mois des vendanges 14 septembre exaltation de la Croix glorieuse du Christ remontant vers Son Père

MON VŒU : J’émets un souhait pour cette rentrée scolaire, quelque soit l’âge, pour le civisme et la psycho-généalogie y soit enseigné depuis le plus âge car après trois générations de non connaissance de sa filiation, le civisme est perdu.

MON COUP DE COLÈRE Je fais appel au boycottage massivement quant à acheter des produits où la traduction en français du mode d’emploi n’existe pas alors que moult autres langues y sont mises.

MON ENVIE DE PARTAGER L’EPIGENETIQUE Source / un article dans le magazine Fémina de Carole de Lantsheer. L’inventeur est Conrad Hal Waddington qui l’invente en 1942. Etymologie grecque d’epi au-dessus.
Je viens de lire un article sur l’Epigénétique science peu connue traitant de l’influence de la vie que nous menons sur le fonctionnement de nos gènes et notre santé. Il y est étudié les modifications que l’environnement peut apporter à notre génome soit notre patrimoine héréditaire. Notre ADN serait affecté par notre hyène de vie, alimentation, vécu, exposition à la pollution, etc. cela explique que rien n’est écrit et que l’on peut orienter notre destinée. « des recherches récentes montrent que les modifications peuvent se faire sur plusieurs générations. Nous naissons avec sur nos gènes certaines marques déposées sur nos ancêtres. Nous sommes ce que nos grands-parents ont mangé » dit le professeur Gilbert Deray, chef du service de néphrologie de l’hôpital de la Salpêtrière à Paris. « S’ils ont connu une période d’abondance alimentaire, nous serons plus prompts à développer un risque de surpoids, de diabète ou de mortalité par accident cardio-vasculaire alors même que nous mangeons sans excès ». Je suis stupéfaite de lire ceci alors que la Psychogénéalogie en parle depuis bien longtemps et cela ne concerne pas uniquement le plan alimentaire mais absolument tous les comportements héréditaires. Mon postulat -principe qui doit être admis comme vrai sans démonstration- est que lorsque nous mourrons, nous sommes dans un état vibratoire X qui rejoint une sphère de cette même vibration X. Là, nous récupérons les « boites
noires enregistreuses » de la vie de certains de nos aïeux afin de faire évoluer les « acquis » et « dettes karmiques » de ceux-ci et, dans la mesure du possible, tout sera nettoyer un jour ou l’autre, le Temps n’existant pas pour notre Inconscient. Avant de naître, nous sommes à 100% de Conscience et à la naissance il n’en reste que 1% et nous avons un cadeau suprême et unique eu égard à tous les autres règnes terrestres (minéral, végétal, animal régit par un inconscient collectif) c’est le libre arbitre soit la Créativité. Amusez-vous à regarder les lignes de votre main droite votre créativité et celles de la main gauche, vos acquis avant de vous incarner (ce que vous avez mis dans votre « valise » en quelque sorte. Les gauchers inverseront bien sûr. Si on considère que la trajectoire humaine est une succession de petits points formant une ligne où tout le monde sera parti du point initial pour arriver au point final, principe même de la course-|relais, ce choix est fabuleux. Chacun arrivera au « terminus » en son temps. Mon postulat est qu’avant de naître, comme les Chinois le disent, il y a un « Ciel antérieur » que je nommerai « le Pro-jet », 9 mois avant le « crackcrack » des parents. Là nous faisons notre valise pour le voyage : choix de notre pays et parents d’accueil. C’est là que commence le voyage terrestre. Le travail que nous venons y faire est de devenir Conscient et de diminuer les charges karmiques que nous avons pris en succession volontaire de nos « ancêtres référents » « Tout ce qui ne remonte pas en Conscience revient sous forme de Destin » Jung Tout est cyclique et vibratoire dans la Vie et TOUT est dans le TOUT.

Vous pouvez m’apporter des suggestions de sujets qui vous intéressent pour alimenter cette Lettre mensuelle.

« Si l’Art d’écrire est l’art d’allonger les bras, alors je vous embrasse » Curé d’Ars.

ANNIE

                                                                           MA LETTRE MENSUELLE d’AOUT 

AOUT , du latin augustus, dédié à l’empereur Auguste
et augurium : augure, présage
« Chaleur d’août mûrit grappes et moût. C’est du bien partout »
« Août mûrit les fruits, septembre les cueille »

Je souhaite que vous passiez d’excellentes vacances où que vous soyez et que la canicule ne vous affecte pas trop.

Cette année, pour la première fois, moi la préférée des moustiques pour ma peau sucrée, je n’en n’ai pas vu ou entendu un seul : miracle ! Je ne sais ce que le maire de Toulon pour réaliser ce « miracle » mais bravo.

Certaines villes ont trouvé une solution fabuleuse : l’introduction de chauve-souris ; il existe moult variétés : celles qui mangent des fruits, les dévoreuses d’animaux et, entre autres, les insectivores. Aussi, leur introduction est-elle bénéfique puisque ce sont des millions de moustiques qu’elles dévorent par jour ! Une seule petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus) peut manger 500 moustiques par heure ! C’est donc beaucoup de moustiques en moins qui ne piqueront plus les gens…

15 AOUT C’est la fête de l’Assomption pour les catholiques le 15 août où la Vierge Marie monte au ciel conduite par les anges.

Bonne fête à toutes les Marie

Je vous propose un décodage succinct de ce prénom afin que vous sachiez que lors du décodage d’un prénom, j’ouvre celui-ci avec pleins « d’outils » et cela est plus complet que ce petit exemple.

Fête le 15 août

Vibration 10

ETYMOLOGIE

Hébreu myriam la voyante mais aussi goutte de la mer, princesse de la mer, celui qui élève.
Tout ce qui est caché, fondamental.
L'eau, le féminin
Hébraïque marah goutte d’eau de la mer mère et amère.
Latin Maya Marée, eau = Tout ce qui est maternel
Mère de Bouddha

HISTOIRE SAINTE MARIE

C’est la fille de Ste Anne et de Joachim. Elle épouse Joseph quand l’ange Gabriel annonce qu’elle va donner la vie à Jésus, Sauveur de l’humanité.
C’est la patronne de la France, la Pologne et le Portugal.
15 août est le jour de l'Assomption de la Vierge Marie montée au ciel.
Voici ici les diverses dates où la Vierge Marie est fêtée:
8 septembre L'Immaculée Conception.
8 décembre Annonciation.
25 mars la Visitation.
31 mai la présentation au Temple.
1er novembre l'Assomption universelle.

L'Assomption était assimilée à la Fête de la Vie: des offrandes, des épis de blé, des ex-voto étaient sensés produire de bonnes récoltes, aider à la fertilité, à protéger des grêles et des maladies.

Voyez si vous avez des prénoms comme Anne, Joachim, Jean, Gabriel, Joseph, Maurice sur votre Arbre côté paternel ou maternel ou celui de votre compagnon. Ils sont directement reliés à vous ainsi que les villes et pays. Anne peu s’entendre, pour l’Inconscient qui ne connait pas l’orthographe, par âne qui peut parler de personnes en possédant, qui font du lait d’ânesse par exemple ou même ce « bonnet d’âne » mis aux mauvais élèves d’antan et qui peut laisser, au travers du temps, de profondes blessures d’humiliation. L’important, dans cette étude est de retrouver vos ancêtres référents.La Vierge est assimilée à la Pureté, la Conception, elle protège de la fertilité, des maladies et des récoltes ce qui peut témoigner d’ancêtres paysans et de calamités survenues à cause de grêles dévastatrices. Cela témoigne aussi de paternité douteuse.

Voyez aussi ce qui se passe aux dates importantes où la Vierge Marie est fêtée et ce qui se passe sur votre Arbre généalogique.

SAINte Marie l’Egyptienne

Née en Egypte, elle fugue à l'âge de 12 ans pour aller à Alexandrie où jusqu’à 39 ans, elle se livra à la prostitution. Puis elle fit un voyage à Jérusalem et, devant le saint Sépulcre, elle fut touchée par la grâce. Convertie, elle se retira en plein désert de Jordanie où elle se nourrissait de racines et d'herbes. Ermite durant de longues années, elle mourut dans sa grotte dans le sable.

C'est la patronne des pénitents.

Voyez tout ce qui est en rapport sur votre généalogie avec les mots mis en gras .Quelle jeune fille –remonter à un siècle à dater de votre naissance soit 1852, les pays et villes mis en gras, le prénom Alexandre qui témoigne d’une mémoire alcoolique et d’un enfant dit « bâtard », de prostitution et de conversion. Que vous arrive-t-il à 39 ans ou chez une de vos ancêtres ? Qui fut pénitent sur votre Arbre, qui se faisant des pénitences, mortifications ?

GENEALOGIE

Votre étymologie vous désigne comme voyante. Cela signifie que l'on vous dotée de discernement pour éviter de reproduire un schéma ancestral douloureux dû à un manque de clarté, de réflexion ou de quelqu’un qui « fermait les yeux » au sens virtuel pour des raisons lui appartenant. Il va falloir prévoir.

Ce qui peut faire penser qu’une personne aveugle a existé sur votre ascendance ou celle de votre « partenaire-miroir ».

« Princesse de la mer », entendez que la mère est reine et que vous faites un couple fusionnel avec elle ce qui pose question Où est l'homme, le père?Le complexe d’'Œdipe- la relation à l'homme- vont être à travailler et créer un foyer va être difficile avec un tel concept.

Ce complexe étant que la petite fille a élu son père ou son frère aîné comme « l’homme de sa vie » auquel aucun autre ne pourra prétendre l’égaler…

La sexualité va être la grande problématique de votre prénom car nous naviguons entre la virginité absolue et la prostitution de par vos saintes référentes. Très souvent le fait de porter ce prénom correspond à une pénurie sexuelle.

Marie signifie illuminée intérieurement. Marie veut dire aussi illuminatrice des autres. On vous demande d'illuminer l'autre dans le sens d'éliminer sa douleur

L'Arbre généalogique chargée de Marie a eu des femmes qui ont mis au monde moult enfants, ne connaissant pas l'orgasme et vivant une totale insatisfaction sexuelle.

Des difficultés pour avoir des enfants peuvent aussi se répartir sur vos lignées ascendantes. Gabriel est l'ange qui annonce toujours des naissances et ce, par l'oreille. Que n'entend-on pas? Quel est le déni de grossesse de vos aïeules?

Aujourd'hui, vous pouvez ne pas être à l'écoute de votre corps et de vos ressentis.

Etre intellectuelle est la meilleure façon qu'a votre mental pour vous couper de vos émotions mal gérées et qui vous font trop mal. Il peut aussi être question d'un enfant adultérin qu'un homme a adopté en lui donnant son nom à une certaine époque.

L'étymologie Myriam nous dit que tout est caché, secret, secret d'alcôve sans doute ...

Toute femme est archétype de Marie qui a vécu beaucoup de joie mais aussi beaucoup d'amertume. Elle est l'archétype de la femme.

Soyez très attentive pour regarder sur votre Arbre les diverses dates importantes de la vie de Marie. Si vous les retrouvez (naissance, mariage, décès ou autre), elles sont en lien direct avec les mémoires ancestrales qui vous habitent. Essayez de décoder leur sens.

…………………………………………..

L'anagramme de votre prénom est

Aimer- Rimai- Arima.

Il contient Ame- Arme.

Entre abstinence, virginité et prostitution :

toute la gamme de la sexualité

Les 3 Marie du Nouveau Testament

La Vierge Marie : la mère

Marie-Madeleine : l'amie de Jésus

Marie l'Egyptienne prostituée repentie : le plaisir

Mare, marre, mari, guerre, agressivité, mer, mère,

période de grossesse, amer, âcre.

Je travaille sur votre vibration numérique, Nombre d’Or, vibration de l’écriture de Marie en lettres hébraïques, bref, un sublime cadeau à faire ou vous faire et, comme, dans cette lettre je vous en parle,

Coeurdialement

Annie

MA LETTRE  MENSUELLE DE JUILLET

Bonjour,
« Juillet ensoleillé, remplit cave et grenier »
« Pluie du matin en juillet est bonne au vin »
Avec les fêtes des lacs en montagnes, des joutes en mer, la fête nationale, le pèlerinage à saint Jacques de Compostelle, du farniente, d’un soleil plus qu’ardent cette année avec ses canicules et ses drames : incendies, noyades, moustiques, frelons cette année nos nouveaux venus…et puis les amours d’étés qui se termineront positivement ou dans l’oubli et le chagrin, bref, la vie…
Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : la psychogénéalogie avec tous les « outils » que j’utilise pour « monter un arbre généalogique » ou « décoder » un prénom date de naissance, étymologie des prénoms, histoire de leurs saints, façon de naître, allaitement ou non, somatisations, opérations, accidents, métiers, « partenaires-miroirs », nombre d’or, mythologie, les défis de votre vie, votre plan d’incarnation, dons, orientations professionnelle ou scolaire, mythologie et moult autres pistes.
J’ai envie de vous soumettre ce postulat- ceci veut dire que je n’ai pas la prétention de détenir la vérité sur ce qui est dit car la Vérité est faite de tant de vérité mais cela représente une des facettes du diamant, c’est comme un kaléidoscope où vous allez voir un dessin et passant l’objet à quelqu’un d’autre verra autre chose. Cela me fait penser à cette petite histoire piochée dans les « Contes Zen ».
LE MIROIR MAGIQUE
Extrait des Contes Zen d’Henri Brunel
C’est l’histoire d’un jeune hindou- Iriku- qui avait perdu son père qu’il aimait énormément. Souvent, il pensait à lui avec mélancolie.
Le jour du marché, il va chez un marchand chinois qui lui offrait souvent des choses étranges.« Approche, j’ai là quelque chose d’extraordinaire ».
Avec un air mystérieux, il retira du coffre un objet rond et plat recouvert d’une étoffe de soie. Il le place entre les mains du jeune hindou et, avec précaution, fit glisser l’étoffe. Iriku se penche sur la surface polie et brillante et reconnaît l’image de son père du temps de sa jeunesse. Bouleversé, il s’écrie : « C’est magique ! »
« Oui, dit le marchand, cela s’appelle un miroir et sa valeur est grande ! »La fièvre avait saisit Iriku. « Je t’offre tout ce que je possède, » dit- il. Je veux ce « miroir magique » et emporter chez moi l’image de mon père bien- aimé ? »
Dès qu’il fut rentré chez lui, Iriku va dans son grenier et cache l’image de son père dans un coffre. Dès qu’il le pouvait, les jours suivants, il s’éclipsait en cachette et allait contempler l’image de son père vénéré dans le grenier. Il était heureux.
Sa femme ne tarda pas à remarquer son étrange conduite. Un après- midi, alors qu’il abandonnait son travail, elle le suivit. Elle le vit monter au grenier et fouiller dans un coffre, puis extraire un objet inconnu, le regarder longtemps en affichant un air mystérieux de plaisir. Il recouvrit ensuite l’objet et le rangea avec des gestes amoureux .
Intriguée, elle attendit son départ, ouvrit à son tour le coffre, découvrit l’objet, fit glisser l’étoffe et regarde. « Une femme ! »
Furieuse, elle descendit et apostropha son mari : « Ainsi, tu me trompes en allant contempler une femme dix fois par jour dans le grenier ! » -« Mais non, dit Iriku, « je n’ai pas voulu t’en parler parce que tu n’appréciais guère mon père, mais c’est son image que je vais voir et cela apaise mon cœur ».
« Misérable menteur ! vociféra sa femme. J’ai vu ce que j’ai vu ! C’est une femme que tu as cachée au grenier ! »-« Je t’assure… » La dispute s’envenimait, devenait infernale lorsqu’une nonne mendiante se présente à la porte. Le couple réclame son arbitrage. La nonne monte au grenier et dit : « C’est une nonne ! ».

Voilà une métaphore qui en dit long sur notre façon de voir le monde. Nous avons un prisme déformant et nous allons apprendre à le connaître pour mieux nous comprendre et communiquer avec les autres.
« Tout le malheur des hommes vient de ce qu’ils ne vivent pas dans LE monde mais dans LEUR (leurre) monde. »
Héraclite
Je conclue avec ce que je vous avais annoncé les passations de mémoires, qui, je le répète, sont une proposition parmi tant d’autres.
Nous venons « payer » les dettes karmiques de nos ancêtres référents afin d’apporter toujours un plus de conscience au fur et à mesure des passations. Ces ancêtres décédés viennent « s’emboiter » en nous si je puis dire car avons leur même vibration. Le Temps n’existant pas pour l’Inconscient qui est A-Temporel, ils continuent leur vie au travers de nous inconsciemment jusqu’à ce que nous arrivions à les libérer de ce poids. Nous sommes des relais dans le temps pour affiner le diamant.
«Nous sommes tous parasités car nos ancêtres rêvent
à travers notre esprit ; ils vivent au moyen de notre corps.
Ils survivent grâce aux émotions engendrées par la peur
et prospèrent grâce aux drames et aux souffrances.
Soyons des guerriers pour nous rebeller
contre l’invasion de ce “parasitage“.
Le parasite peut ressembler à un monstre à moult têtes
dont chacune est une de nos peurs. »
(Les 4 accords toltèques, Don Miguel Ruiz.)

En partant du postulat : « On récolte ce que l’on a semé » même si cela a été fait par des ancêtres que vous n’avez pas connus, votre histoire prend la relève comme dans une course relais.
La transmission de l’inachevé est inévitable. C’est une loi généalogique, car qui se ressemble s’assemble. Ainsi, vous pouvez vous retrouver confronté à vos lâchetés. Cela fait mal mais c’est incontournable pour faire le nettoyage intérieur.

Notre corps porte le chemin
Nous sommes uniques. Notre unicité porte la dimension de tous les êtres humains, en Involution et en Évolution.
Cette dimension de l’inaccompli est l’espace où nous sommes tous appelés à devenir autrement. Nous sommes dans un processus permanent de re-création dont le but est le contact avec notre part lumineuse.
Dans cette pré-existence, l’âme (entité) va choisir les parents dans lesquels elle va s’incarner : Qui se ressemble, s’assemble…
PASSATION MEMOIRE : « le refoulé »
« Françoise Dolto »
« Par des désirs refoulés, le mort peut incorporer les siens dans la mémoire de son porte-greffon. Ce sont des acquis de savoir et de pouvoir gagnés par expériences comprimés dans le vécu de l’époque ».
C’est le retour du refoulé.
Excellent mois de juillet, sachez qu’en août, nous aurons perdu 1h, les jours commencent à raccourcir, alors profitez bien de vos soirées d’été.
Je vous souhaite le meilleur.
Coeurdialement
Annie

MA LETTRE MENSUELLE DE JUIN

Bonjour,
Nous voici arrivés en JUIN du latin JUNIUS dédié chez les romains à Junon, déesse de la Nature, des femmes et de la jeunesse.
On fête l’été avec la fête de la musique, la saint Jean, la saint Pierre.

Trop de pluie en juin, le jardinier s’ennuie…
Juin, bien fleuri, vrai paradis.

Aujourd’hui , je pioche dans une actualité qui m’a fait réagir : des parents se battent contre la fin thérapeutique de la conjointe de leur fils qui est dans le coma depuis un temps certain ; les médecins préconisent l’arrêt des appareils. Les parents ne veulent pas, leur fils, son m ari veut arrêter cet acharnement thérapeutique. Et voilà que cette famille se déchire.

Un des livres les plus vendus au monde: Le Prophète de Kalil Gibran, dit :

Vos enfants ne sont pas vos enfants,
ce sont les enfants du Temps.

Il illustre ceci par un archer (les parents) qui tirent leur flèche sur un plan horizontal et ce sont les enfants qui deviennent les archers et ainsi de suite.

Confucius disait strictement la même chose.

La Nature ne parle que de cela. Les oiseaux en offre un exemple merveilleux comme tous les animaux du reste : avez-vous admiré le travail exemplaire qu’ils se livrent en un ballet incessant pour apporter à leur progéniture vermisseaux et compagnie. Puis, le jour, où ils jugent que leurs oisillons sont capable de prendre leur autonomie, soit ils les poussent au bord du nid afin qu’ils s’envolent ou ils ne reviennent plus les nourrir. Si leurs petits meurent, ce sera sans état d’âme pour les parents car seuls les plus forts assurent la survie de l’espèce. Les faibles sont éradiqués. Il n’y a qu’une seule loi pour l’Inconscient : la survie de l’espèce. Seul, l’humain est doté d’une conscience, d’un mental qui vit la dualité sans cesse.

Pourquoi, la consanguinité est prohibée chez les humains ? A cause d’une descendance qui s’affaiblirait de plus en plus et non par moralité, idem pour l’homosexualité : au bout d’un certain temps, il n’y aurait plus d’humains sur terre.

La survie touche trois domaines : le territoire, la nourriture, la descendance…

Les parents sont des tuteurs jusqu’à l’âge de la maturité qui a changé d’ailleurs au fil des temps.

Tanguy fut un excellent film en cela. Les complexes d’Œdipe ou d’Electre sont catastrophiques quand ils dépassent chez l’enfant l’âge de l’adolescence car il doit se résoudre vers les six ans.

Amusant d’ailleurs les poux à l’école.

Tuer les poux

Tu es l’époux

Tuer l’époux

C’est pourquoi, les enfants qui ont des poux sont la façon de résoudre ce problème œdipien vers l’âge de six qui se réitère en conclusion vers l’adolescence.

COUP D’ŒIL SUR LE PRENOM ARCHIE

Un petit clin d’œil, puisque « l’ouverture » des prénoms pour les décoder est ma passion viscérale pour chercher quelques pistes sur ce prénom original qu’a choisi le nouveau né d’Angleterre : Archie.

Archie vient d’Archibald, d’origine germanique ce qui va faire rechercher ceci sur son Arbre généalogique en remontant à un siècle à dater de sa naissance soit 1819. Son étymologie est ercan : naturel et bald : audacieux. Mon postulat étant que nous avons choisi l’intégralité de notre vie avant de naître afin de faire cette traversée terrestre avec tout ce dont on aura besoin pour apporter un plus de conscience à notre lignée et nous- même, ce petit prince a mis dans sa valise d’être authentique et audacieux. Il est fêté le 29 mars. Je peux penser que saint Erkenwald (ou saint Archibald) qui fut, au VIIe siècle, évêque de Londres est l’un de ses ancêtres référents car, le Temps, pour l’Inconscient n’existe pas. C’est l’éternel Présent qui le régit. Pour mémoire, un Archibald fut un chrétien vivant en Afrique au milieu du Vème ; il fut persécuté par Genséric, roi des Vandales. Eu égard à la date de naissance de ce royal petit garçon, , il semblerait qu’il vienne achever une longue lignée ancestrale en y apportant la Sagesse d’une Conscience évoluée. Il est régit par le Maître Nombre 11 qui apporte la maîtrise, la force tranquille mais puissante, la douceur, la Conscience. Il atteindra sa maturité à 11 ans en 2030. Ce petit résumé n’a aucune prétention mais, avec un tel prénom qui – en « l’ouvrant » contient arc retourné fait car, moyen de locomotion pour avancer en commun renforcé dans son thème par le 7, le Chariot dans le Tarot pour avancer dans la vie, trouver sa Voie, une arche comme celle apparue à Noé pour sauver des vies et apporter l’harmonie sur la Terre dans un renouveau et (h)e en lettre hébraïque représentant le souffle divin afin d’être inspiré par sa conscience.

Modestement vôtre pour ce petit aparté royal !

Annie

 MA LETTRE MENSUELLE DE MAI

LE JOLI MOIS DE MAI EST CELUI DE L’ESPOIR

Que ce modeste et virtuel bouquet de muguet Vous porte bonheur

Mai vient du latin Maïa, déesse nourricière, fille d’Atlas et mère de Mercure Au Moyen- Age, mai était consacré à la Vierge. Les orfèvres lui offraient des ex-voto Et les autels étaient fleuris de blanc.

« Pluie à la Pentecôte, beau temps à la Trinité» « Mai fait ou défait » Les mariages de mai ne fleurissent jamais

Je suis révoltée : notre belle langue française est agonisante et les médias y sont grandement responsables : soit des professionnels de la communication qui sont censés avoir une certaine culture disent couramment « …c’est des… »ou ils ne connaissent pas les mots précis. Plus encore : The Voice, Always discret (prononcer discrit...) par exemple, pour ne citer qu’eux, ne parlent plus français, l’anglais prend le dessus je ne vais pas faire la liste car des pages et des pages n’y suffiraient pas. Pire encore que pire : sur les « modes d’emploi » des choses achetées en Chine et autres, sont écrits en anglais ou des langues de tous les pays mais rien en français sur beaucoup, et de plus en plus !Je boycotte désormais le produit s’il n’a pas une notice en français pour la France.

Bon, j’ai un peu vidé mon « sac » !je vous souhaite la Santé et, en ce sens une vie saine, des pensées lumineuses et pleine d’Amour envers vous donc envers les autres, des prises de Conscience vous montrant que tout est possible pour améliorer la santé de notre Planète si belle avec ses paysages aussi variés que magnifiques, le respect de Dame Nature et de ses habitants. Créons un égrégore d’Amour. Apprenons à communiquer (mettre en commun) et à respecter la déontologie de tout un chacun avec la Compassion au rendez-vous.

Nous avons tous un taux vibratoire différent, car nous sommes uniques et c’est ce qui fait notre Beauté dans nos différences. Un diamant n’est rien sans ses facettes et chaque facette n’existe pas isolément. Je vous souhaite, avec ce renouveau qu’offre, le printemps, de faire votre ménage intérieur en jetant des pensées et croyance obsolètes pour un renouveau plus lumineux. N’oublions pas que nous sommes tous reliés. L’alerte est donnée par Dame Nature qui subit l’effet des déforestations abominables et asphyxie avec les pesticides et autres , les animaux disparaissent de façon plus qu’inquiétante, les abeilles nous avertissent d’un non retour si cela continue.

Heureusement, de partout des belles âmes trouvent des solutions pour rétablir une harmonie sur cette belle Planète que nous habitons, les jeunes sont conscients pour la plupart de l’héritage que nous pouvons ou non leur laisser. Des prises de conscience se font. Je suis optimiste ou naïve, tant pis, je crois que la Lumière vaincra sur l’Ombre. Regardez bien cet arcane du Tarot – un des plus grand LIVRE IMAGIER du monde.

La balance de droite sur l’image est plus grande que celle de gauche et pourtant le fléau est mis au milieu : qu’en pensez-vous ? N’oubliez pas que le Tarot est un enseignement initiatique qui nous vient de la nuit des temps et a été créé par des initiés. Il n’est en rien divinatoire, il parle de la Vie dans toutes ses étapes.

Coeurdialement vôtre
Annie

MA LETTRE MENSUELLE D'AVRIL

Bonjour, et joyeuses Pâques

Avril, soit le second mois du calendrier romain Et aperire: ouvrir, à l’instar des plantes qui sortent de terre. C‘était la célébration de Cybèle, déesse de la terre, des récoltes, de la reproduction -la Grand-MèreAVRIL était dédié à Vénus avec les fêtes des hilaries.

C‘est le mois des Rameaux où l’on met des rameaux bénis dans les maisons et sur les tombes. C’est la Semaine Sainte avec le jeûne. Le Jeudi Saint avec La Cène, le dernier repas de Jésus Pâques, premier jeudi qui suit le pleine lune symbolise l’abondance avec agneau, œufs (ils représentent la fertilité, le renouveau, le porte-bonheur) chocolats et gâteaux LE POISSON D‘AVRIL Que la farce soit avec vous !

Racontez-nous vos meilleures blagues… Les meilleures seront mises sur le site et proposées au vote par vous Au gagnant, j’offre le décodage de son prénom. A vous de jouer !

On raconte que jusqu'en 1564, l'année commençait le 1er avril. Cette année là, le roi Charles IX décida de modifier le calendrier pour faire commencer l'année le 1er janvier. Donc le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaita "bonne année", se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d'année. Sachez qu’il n'existe aucune histoire exclusive de l'origine de la fête. Dans les pays anglophones, on célèbre ce que l'on appelle l'April Fool's Day, ou en français le «jour de la duperie». En Écosse, il est de coutume en cette journée de partir à «la chasse à l'imbécile». En Angleterre, il est d'usage de redoubler d'inventivité et d'humour.

LA FÊTE RELIGIEUSE DE PÂQUES C’est source de réjouissances pour les Chrétiens, car elle commémore la résurrection du Christ.

Le mot "Pâques" vient de "Pessa'h, désignant la Pâque juive qui célèbre la sortie des Israélites d'Égypte.

PÂQUES CHEZ LES PROTESTANTS Pas très différemment que les catholiques! Il n'y a pas avant Pâques de prescriptions alimentaires particulières mais généralement le vendredi saint (qui est un jour férié dans les pays protestants), on relie les récits évangéliques de la Passion de Jésus. Dans beaucoup de paroisses, il y a une veillée pascale (très proche de la veillée pascale de l'Eglise catholique), un rassemblement parfois pour l'aube pascale et un culte de Pâques solennel et joyeux où est fêtée la résurrection de Jésus. La fête de Pâques est la fête principale de toutes les Eglises chrétiennes et il n'y a sur ce sujet pas de différences confessionnelles d'interprétations.

Le Carême, période qui dure 40 jours avant Pâques est inconcevable chez les protestants car ils partent du principe que chacun est touché par la grâce inconditionnelle de Dieu, nul besoin d’entrer en pénitence, en jeûnant notamment, pour approcher ses faveurs. Le protestantisme n’impose rien mais propose plutôt de vivre cette période librement en effectuant des actions de solidarité ou en prenant le temps de réfléchir sur le sens de sa foi. Pendant ces 40 jours qui rappellent la période du Désert, il s’agit de méditer à nouveau les souffrances du Christ, avant sa mort puis sa résurrection au troisième jour La Croix, le 16/2/2010 CHEZ LES JUIFS ; Pessa'h Pessa'h, latin : « Pâque ») est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme prescrites par la Bible hébraïque, au cours de laquelle on célèbre l’Exode hors d’Égypte et le début de la saison de la moisson de l’orge qui inaugure le cycle agricole annuel.

Elle commence le 14 nissan à la tombée de la nuit (qui correspond, selon les années, à la fin du mois de mars. Particulièrement riche en rites et coutumes, la fête se distinguait originellement par l’offrande pascale que les Juifs ne peuvent réaliser depuis la destruction du Temple. L’obligation de manger des matzot (aliments azymes) et de bannir le hametz (aliments à base de pâte levée et/ou fermentée) tout au long de la fête demeure en application. Les Israélites mangent la Pâque (illustration de Gérard Hoet et al., Figures de la Bible, 1728).

La fête de Pessa'h actuelle regroupe deux célébrations bibliques. La première est l'offrande pascale : le sacrifice d’un agneau âgé d’un an et sans défauts réalisée selon certaines règles par les chefs de famille. Prescrite pour la première fois avant la dixième plaie d’Égypte, elle a pour but d’en prémunir ceux qui l’auront observée : tandis qu’ils mangeront l’offrande rôtie avec des pains azymes et des herbes amères, le sang de l’agneau mis sur les linteaux de leur demeure servira de signe car « je reconnaîtrai ce sang et je passerai au-dessus de vous » soit le fléau n'aura pas prise sur vous ».

La seconde est la fête des azymes Prescrite conjointement pour commémorer la sortie d’Égypte, elle dure une semaine pendant laquelle on ne peut consommer que des azymes, où le levain doit être éliminé du foyer sous peine de retranchement du sein du peuple et dont les premier et septième jours sont des convocations saintes. Quelques dictons En avril, ne te découvre pas d’un fil - Au moment où commence avril, l’esprit doit se montrer subtil- Fleur d’avril ne tient qu’à un fil-Avril fait la fleur, mai en a l’honneur. Un œuf du vendredi saint se conserve toujours sain. Pâques au balcon, Noël aux tisons.

Bon anniversaire à tous et toutes ceux et celles n é(e)s en avril.eaux de fin d’année ...Voir liste des décodages en haut du site.
Je vous souhaite le meilleur et vous offre des réflexions qui me plaisent.
Belle journée !
Annie

 MA LETTRE MENSUELLE DE MARS

Bonjour

C’est le renouveau avec le printemps où la Vie explose
La période de carnaval ou la possibilité de changer de peau
Mars dédié au dieu Mars de la guerre
Accepter le changement de la société actuelle ?

LE RENOUVEAU DU PRINTEMPS

On appelait d’antan ce mois Germinal dans le calendrier républicain car la germination commençait

Vers la dernière semaine du mois mais, avec les chaleurs que nous vivons, cela est survenu plus tôt.

J’ai toujours été fascinée par le perce-neige qui, au travers de la dureté de la neige, avec sa minuscule tige arrive à sortir pour aller vivre à la lumière, quelle force de survie, quel exemple !

C’est aussi le retour des oiseaux sans doute pour échapper à un changement d'habitat ou une baisse de disponibilité de nourriture liée aux rigueurs d'un climat défavorable, mais est aussi une maximisation des chances de reproduction. La survie, encore et encore…

La durée des jours augmente et le dicton est « taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars » période de carnaval ou la possibilité de changer de peau

Le carnaval est la période de festivités ayant lieu durant la saison qui précède le Carême. Le mot vient du latin médiéval carnelevare, qui signifie enlever ou retirer la viande (les catholiques ne mangeant pas de viande durant les quarante jours du Carême). Les manifestations les plus importantes du carnaval se déroulaient durant les « trois jours gras », c’est-à-dire pendant les trois jours précédant le mercredi des Cendres. Le Mardi gras est le dernier jour du carnaval, qui précède le carême.

Le carnaval n’a pourtant pas toujours et exclusivement été une fête associée à la religion et certains carnavals ont conservé jusqu’à ce jour un caractère païen : fêter la fin de l’hiver.

Dans le Tarot c’est la Non-Nommée, la XIII

ARCANE DE LA RECONSTRUCTION PRESENCE d’UNE RENAISSANCE TRANFORMATION. RENOVATION CHANGEMENT FONDAMENTAL

ELIMINATION DU PASSE ALLER A L’ESSENTIEL. SE DECARCASSER FETE. CARNAVAL.

CARTE ORIENTEE VERS L’AVENIR PASSAGE DE L’ANCIEN au NOUVEAU. VERITE ACCEPTEE

MORT DES APPARENCES, DU SUPERFICIELINITIATION. PROFONDISSEMENSACRIFICE A CONSENTIR POUR PROGRESSER. REGENERATION APRES DESTRUCTION. RAJEUNISSEMENT. MUTATION PASSAGE

Transformation profonde allant vers une nouvelle naissance après une libération. Accepter de mourir pour renaître.Renouvellement avec libération du poids émotionnel pour accéder à la renaissance intérieure

En langage des oiseaux, entendez : « quando la carne se ne vale » soit faites la mue comme le serpent pour faire peau neuve, comme les paysans qui mettaient leur champ en jachère afin que la terre se renouvelle… Quelle sagesse…

Mars est aussi le dieu responsable de la fertilité des cultures

ACCEPTER LE CHANGEMENT DE SOCIÉTÉ ACTUELLE ?

J’adhère totalement a ce que j’ai lu dans le livre « Votre santé sans risques » du Dr Frederic Saldmann et je n’aurais pas su mieux m’exprimer. Aussi je vous livre des extraits de son ouvrage (pages 252 à 254)

« Pensez à notre planète. Il est formidable à notre époque de pouvoir voyager librement dans de nombreux pays. L’espace jeu de notre terre est immense. Pouvoir aider et apporter ses connaissances, créer de nouveaux métiers, c’est le début d’une aventure génératrice de découvertes, de bien-être, de bonheur plutôt que de se plaindre et larmoyer.

Face à une situation économique compliquée et à des revenus qui baissent, osez bousculer les tables. Partez vers de nouveaux mondes en vous recréant. Le mouvement qui s’amorce avec l’évolution du monde actuel rend optimiste. Nous ne sommes pas en crise ; c’est comme la puberté qui se produit chez un enfant, une évolution normale, physiologique et bénéfique.

Nous sommes en train de passer d’un monde à un autre sans retour possible.

Lâchez le passé, il ne reviendra plus.

Nous passons d’une société de la propriété à une société de l’image.

Ce n’est pas ce que nous avons qui est important mais ce que nous vivons. Le partage, l’échange, la mobilité deviennent les mots-clés des réseaux sociaux. L’essentiel n’est pas de posséder une maison mais de pouvoir passer des moments de rêve et de découvrir de nouvelles sources de joie de vivre. Des sites comme Airbnb proposent des logis à moindre prix, les VTC offrent des véhicules sans contrainte, les Velib, les automobiles électriques sont en libre-service…

Le monde se décloisonne se met en mouvement pour ouvrir les espaces et s’ouvre, une nouvelle force se met en mouvement pour ouvrir les espaces.

En moins de cinquante ans nous sommes passés du monde de la réalité au monde de la fiction sans avoir le temps de nous adapter. La télévision avec les films et les séries, le cinéma, les jeux vidéo nous font vivre chaque jour pendant des heures dans un monde fictif. Nous nous identifions aux personnages. Les séries, en particulier, nous font partager jour après jour, semaine après semaine, la vie de personnages hors du commun. De retour dans le quotidien et la réalité tout semble morne. On n’a qu’une envie, revenir à la fiction. Des phénomènes de compensation peuvent alors s’installer : Excès alimentaires, tabac, alcool voire la prise de drogues. La vraie vie semble manquer de couleur par rapport aux fictions avec lesquelles nous nous confondons. Je dirai même que l’abus de films ou de séries nuit gravement à la santé et empêche de jouir des êtres qui nous entourent, de notre métier, de ce qui aurait pu constituer nos passions. Décidez d’oublier un peu les séries, ne regardez que les films qui vous tentent réellement pour vous échapper dans une autre réalité dans un temps limité.

Préférez votre vie à celle des autres.

L’aptitude au bonheur se travaille, elle n’est pas innée. Il faut chercher la petite lumière au fond de la nuit, les dimensions positives d’un monde nouveau. Au lieu de se plaindre des vestiges d’un monde qui disparaît, devenez le relais pour partager votre enthousiasme à proposer des nouveautés de notre société. Cette joie de vivre sera communicative. Elle vous fera du bien à vous-même et aux autres, qui vous le renverront au centuple. Décidez de créer un cercle d’énergie positive au milieu d’une sinistrose ambiante procure un immense bien- être. Ce ne sont que des paroles à prononcer, un regard positif et confiant sur la vie à partager, des sourires, des rires, de la témérité qui construiront votre nouvelle force. Notre monde actuel offre des possibilités pour tous, plus que jamais. Ce nouvel apprentissage de la liberté fait peur à certain et les prive de bonheur. L’humanité s’est construite après de nombreuses guerres et révolutions. Cette fois-ci, c’est une nouvelle forme de transition qui s’est mise en ordre de marche.

Il faut apprendre à changer, à s’adapter à de nouveaux modes de vie, c’est aussi ce qui fait le plus de bien au corps et à l’esprit. Une nouvelle fois, ce qui est figé et immuable, représente le plus grand des dangers. Nous sommes faits pour le mouvement, le changement, l’adaptation : nous sommes enfin sur le terrain qui est le notre.

Il va falloir maintenant écrire le nouveau livre de l’humanité
reposant d’autres valeurs.

Nous avons la chance d’être au commencement de l’histoire. Pour être heureux, commençons par savoir ce que l’on veut vraiment, par avoir conscience de nos propres valeurs, de ce qui compte. Si ce point n’est pas fait, on ressent un vide intérieur qui se remplira au fil du hasard et des rencontres, des inconnus qui influencent, de la publicité, des codes de la société, des leurres qui éloignent, au risque de ne plus se correspondre, de ne pas se reconnaître dans sa propre vie. Ce vide entraîne inévitablement un malaise permanent parce que l’on ne réalise pas ses aspirations profondes.

Semer, planter de nouvelles idées, passions, Amour, Beauté, que de belles choses pour transformer notre belle Planète.

Nous devenons ce que nous sommes et la Terre sera ce que nous serons. Pas de victimes que des êtres responsables.

Coeurdialement

Annie

LETTRE MENSUELLE DE FEVRIER 2019

 

Chers lecteurs et lectrices, 

Ces vœux – que je vous cite ci-dessous – m’ont été envoyés d’une  lectrice de mon site ; ils  m’ont inspirés pour ma lettre mensuelle de février. Merci Josiane dont voici vos pensées :

« Annie, Merci pour vos vœux, je me sens très concernée par votre mot d'accompagnement car malheureusement je me demande quand l'homme va se réveiller. Manifester pour tout ce qui est matériel ça le monde est prêt à descendre dans les rues, mais pour manifester pour toutes les injustices de ce monde il n'y a plus personne. Mais il faut regarder les choses positives nous avons de plus en plus d'êtres éveillés il y a encore de l'espoir. »

Une chanson de Daniel Balavoine : « Les lois ne font plus les hommes mais quelques hommes font la loi » m’est venu en écho. 2019, en numérologie fait 12 ce qui, dans le Tarot représente le Pendu.

Dans le tarot, chaque lame a plein de niveaux d’interprétation ; une moitié est négative, l’autre positive car chaque humain a son niveau d’incarnation. Qui commence au bas de l’échelle va, au fil des générations grimper les échelons un par un mais jamais en sauter un. Donc il y a des êtres en début d’évolution et des êtres en fin. Chacun aura, au fil temps, une élévation de Conscience car seul le Temps Présent est réel donc pas de jugement à avoir sur le comportement des uns et des autres. C’est ma façon de penser que je n’impose pas bien sûr.

                                                                                  2019 ANNÉE DU PENDU DANS LE TAROT

                                                                                         Nécessité d’inverser les valeurs

Il faut savoir, dans le Tarot que chaque Arcane (coffre à secret) a un quanta d’énergie qui permet d’en augmenter sa vibration, un peu comme de l’acupuncture psychique. Il suffit de déduire 22 – 12 pour le connaitre. C’est donc 10 qui caché derrière 12.

La Roue de Fortune c’est la roue karmique qui indique un changement de niveau.L’homme porte en lui la question  et le processus de réponse. 

C’est ce qui permet cette année de traiter le problème de socialisation. Notre liberté dépend de notre capacité à déposer toute la lourdeur accumulée par les valeurs transmises (valises de nos ancêtres référents) qui nous inhibent

                                                                                                                 2019

                                                                       ANNEE DES  REVOLUTIONNAIRES. DES REBELLES,

                                                                                                                et des

                                                                                      INNOVATEURS du POURQUOI ?

C’est l’image de nos schémas inconscients, l’évolution, un nouveau cycle, Les événements peuvent être brusques.

                                                                                                                  DIX

                                                                                    Signifie quelque chose d’abouti, de fini.

Cette roue qui tourne sans cesse est inscrite dans l’inconscient collectif comme le symbole des forces de la destinée, 10 symbole de la perfection et du retour à l'Unité, mais 10, c’est l’inconnu. Il interroge.

La Roue de Fortune est l’arcane du questionnement qui se pose à l’homme qui a l’heureuse fortune d’avoir reçu la conscience en cadeau.

10 symbole de la perfection et du retour à l'Unité. Il est formé des 4 premiers nombres fondamentaux; symboles de toute la manifestation 1+2+3+4 = 10  qui, selon la tradition antique composait l'Univers.

La Roue de Fortune indique qu’un plan est en train de basculer d’un état de conscience vers un autre.

Evolution – Involution

L’Hermine

 

Une légende raconte, mais je ne peux en certifier la véracité, que si elle salit sa belle fourrure blanche, elle se suicide. Cela vaut ce que cela vaut, mais dans cette idée, certaines personnes dans la Justice qui portent de l’Hermine devraient s’interroger, non ?

 

Ce qui m’amène à terminer avec les DROITS DE L’HOMME que j’ai eu plaisir de lire sur de nombreux panneaux des gares et qu’il est bon de s’imprégner tant cela est du bon sens.

« La liberté demande énormément à chaque être humain. Avec la liberté vient la responsabilité. Pour la personne qui ne désire pas grandir, la personne qui ne désire pas voler de ses propres ailes, c’est une idée terrifiante. »
« Les droits de l’Homme commence près de chez soi, en des lieux proches et si petits qu’on ne peut les voir sur une carte du monde. 
« Si chacun ne fait pas preuve de civisme pour qu’il soit respecté de son entourage, il ne faut pas s’attendre à de progrès  à l’échelle du monde. »

Eléanor Roosevelt

9.12.1942 Chaillot-Paris

 

Je pense, très modestement,  en qualité de psychogénéalogiste que le civisme s’étiole, malgré son enseignement à l’école, à cause d’une certaine perte de filiation, un phénomène conséquent à notre époque.

Je vous souhaite, chers amis, que vous soyez heureux, cela rayonnera autour de vous.

Annie

LETTRE MENSUELLE JANVIER 2019


Chers lecteurs et lectrices, 
Avant de vous faire connaitre mes convictions actuelles, je vous envoie mes meilleurs vœux d’Amour, Paix, Santé, Joie de Vivre qui seront bien utiles en ces temps agités et le mot est moindre. Mais l’Ombre attire son pendant de Lumière aussi sommes nous vraiment bien arriver à cette nécessité de renversement de certaines valeurs symbolisé par Le Pendu ci-dessous.
Tous mes vœux et le mien reste celui qui m’est si cher : que l’ignorance qui est un poison se transforme en respect de la pensée d’autrui dont chacune est différente comme l’est la vision dans un kaléidoscope.
« La Parole ne doit servir qu’à unir »
Curé d’Ars
L’année 2019 s’ouvre sur l’arcane du Tarot XII : le Pendu et sur la vibration 3 en numérologie.
En voici mon modeste décodage en ce qui concerne l’année proprement et non votre année personnelle qui se calcule autrement et vous est typiquement propre.

C’est Oedipe pendu dans la forêt dans le Tarot de Marseille.
Il médite en s’inspirant du Ciel. 2019 : situations difficiles
ou qui demandent une grande capacité d’adaptation.

Une année qui pourrait après bien des crises, des blocages et des renversements voir un renouveau surgir avec plus de Conscience ce qui demande le sacrifice consenti de l’ego pour une remise en question nécessaire en prenant nos forces « d’en haut» pour reprendre confiance. C’est le lâcher prise qui est demandé sur certains concepts, certaines valeurs pour une idée d’extension, d’élévation.
La problématique de cette carte est la chute verticale quelqu’en soit le domaine.
Pour dépasser un événement difficile, il ne faut pas lutter contre car on renforce l'énergie: reconnaître ses faiblesses, laisser pleurer, tomber. Ne pas confondre lâcher- priser et abandonner. Il est temps d'examiner les problèmes sous un nouveau jour.
Le Pendu symbolise le sacrifice volontaire pour un plus grand bien. 
Cela peut être une chose extérieure ou bien une attitude intérieure, mais le sacrifice est toujours pleinement consenti, ainsi que la souffrance qui l’accompagne. C'est le NON AGIR.

"Ce que la chenille appelle la fin du monde,
Le maître l'appelle la renaissance".
Richard Bach

Année durant laquelle tout est possible symbolisant un carrefour où il faut savoir prendre le bon chemin qui invite à une vie plus spirituelle.
Lâcher- prise, c’est une invitation à regarder le monde sous un autre angle avec un nouvel éclairage. Pour retomber sur ses pieds, il faut inverser les valeurs puis se détacher de ce qui nous tient prisonnier par le pied, symboles de l’âme et d’avancer.
Le Pendu voudrait nous emmener dans un monde illusoire. Il est loin d’avoir les pieds sur terre. Il s’amuse à nous égarer, nous faire perdre nos repères 
mais il semble nous demander d’être vigilant et réceptif, d’avoir une autre vision.
LE PENDU est un arcane de RENVERSEMENT
Comme du temps où fœtus, 
nous nous sommes renversés pour franchir, tête la première, la porte d’un autre monde : celui aérien.
C’est la sortie du monde aquatique de la mère
pour entrer dans celui, aérien, celui du Père.
C’est l’heure d’être Nommé soit dure qui l’on EST.

En NUMEROLOGIE 12 est un nombre de PERFECTION
Carré (solidité) multiplié par le triangle (action)
C’est l’humanité qui se multiplie sans cesse.

Mon cadeau pour cette année nouvelle est résumé dans ces écritures à méditer si l’envie vous est donnée.
LE MIROIR MAGIQUE
Extrait des Contes Zen chez Librio spiritualité d’Henri Brunel
« Iriku aimait beaucoup son père. Aujourd’hui le vieillard avait rejoint les ancêtres. Souvent, quand il tressait un panier de bambou, il songeait : « si mon épouse n’avait pas eu tant d’aversion pour mon honorable père, il aurait été plus heureux dans ses vieux jours. Je n’aurai pas hésité à lui manifester mon affection, mon respect filial. Nous aurions eu de douces et longues conversations. Il m’aurait entretenu des gens et des choses du passé… » Et une mélancolie le prenait.
Un jour de marché, Iriku le vannier écoula son lot de panier plus rapidement qu’à l’ordinaire. Il se promenait un peu désœuvré parmi les inventaires quand il remarque un marchand chinois qui offrait souvent des objets étranges. «Approche Iriku, j’ai là quelque chose d’extraordinaire».Et, avec un air de mystère, il retira d’un coffre un objet rond et plat recouvert d’un morceau d’une étoffe de soie. Il le plaça entre les mains d’ Iriku et, avec précaution, il fit glisser l’étoffe. Iriku se pencha sur une surface lisse et brillante. Il reconnut dedans l’image de son père tel qu’il avait été au temps de sa jeunesse. Bouleversé, il s’écria : « cet objet est magique!»- « Oui, dit le marchand, on appelle cela un miroir et sa valeur est grande.» Mais la fièvre avait saisi Iriku : « je t’offre tout ce que je possède. Je veux ce miroir magique et emporter chez moi l’image de mon père bien-aimé ».Après un long palabre Iriku abandonna toute sa recette de la matinée au marchand. Dès qu’il fut rentré chez lui, Iriku alla dans son grenier et cacha l’image de son père dans un coffre. Les jours suivants, il s’éclipsait, montait au grenier et demeurant de longs moments devant l’image vénérée et il était heureux. A femme ne tarda pas à remarquer l’étrange conduite de son époux. Un après-midi, alors qu’il abandonnait un panier à moitié tressé, elle le suivit. Elle le vit fouiller un coffre, en extraire un objet inconnu, le regarder longuement en affichant un air mystérieux de plaisir. Il recouvrit ensuite l’objet d’une étoffe et le rangea avec des gestes amoureux. Intriguée, elle ouvrit le coffre et regarda l’objet. « Une femme ! » Furieuse, elle descendît l’escalier et apostropha son époux « ainsi tu me trompes en allant contempler une femme dix fois par jour dans le grenier !»-« mais non, dit Iriku je n’ai pas voulu t’en parler parce que tu n’appréciais pas mon père mais c’est son image que je vais voir et cela apaise mon cœur »
« Misérable menteur, vociféra sa femme, j’ai vu ce que j’ai vu ! C’est une femme que tu as caché au grenier !»-« Je t’assure..» La dispute s’envenimait, devenait infernale lorsqu'une nonne mendiante se présenté à la porte. Le couple réclama son arbitrage. Elle monta au grenier, revint et dit « C’est une nonne ! »

«Tout le malheur des hommes vient de ce qu’ils ne vivent pas dans LE monde
mais dans LEUR monde. » Euclide

Pour terminer, voici aussi ce qu’est l’idéal d’une communication selon Socrate et à laquelle j’adhère totalement.
LES TROIS PASSOIRES DE SOCRATE
Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit: Sais tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami? 
Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.
Les trois passoires?
Mais oui, reprit Socrate. Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des trois passoires.
-La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?
-Non. J'en ai seulement entendu parler.
-Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Essayons de filtrer autrement, en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien?
-Ah non! Au contraire!
-Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité. Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait?
- Non, pas vraiment.
-Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai ni bien ni utile, pourquoi vouloir me le dire?

Chers lecteurs, lectrices, comme le disait Diderot, si « l’Art d’écrire est l’art d’allonger les bras » alors je vous embrasse.

Cœurdialement
Que tous vos vœux les plus chers se réalisent.
Annie

Je tiens à remercier mon fidèle et talentueux Webmaster qu’est Didier sans qui, je ne pourrais communiquer avec vous !

 

                                                                           LETTRE MENSUELLE DECEMBRE 2018
Chers ami (e) s 
Joli mois que celui de décembre avec Noël, mois de la Naissance mais aussi de la Re-Naissance. En ce qui me concerne, c’est de partager une nouvelle naissance pour chacun dans un domaine qu’il désire changer pour un plus de Conscience.
Mon postulat est que lors de notre incarnation, nous avons mis dans nos « bagages » tout ce dont nous aurons besoin pour cette venue sur Terre. Pas plus, pas moins. A la naissance naissent nos sens : 1kg de roses, 1 kg d’épines soit des dons, des capacités et des poids que nous avons pris de nos ancêtres référents- que nous avons choisis- afin de faire évoluer ces chaines karmiques. Cela commence par la façon dont on va arriver : par voie normale sans problème aucun ou aux forceps, ventouses, césarienne, cordon autour du cou, etc. chaque naissance va ainsi programmer une part de notre comportement.
Ceci concernant notre venue sur terre où nous avons choisi l’intégrale de cette trajectoire de la naissance au Grand départ avec le choix de nos parents, nos amours, nos emm, dons, qualités, somatisations, métiers, etc.

Je suis heureuse de constater qu’une génération de jeunes et de moins jeunes est géniale et créative. Face à l’adversité, des idées, des transformations fusent. Et oui, n’oublions pas que nous sommes dans un monde duel aux polarités Yin et Yang et de ce fait l’équilibre cherche toujours à se rétablir.

J’ai envie de vous raconter cette histoire réelle de façon succincte : un éthologue partit sur une île déserte et vierge de toutes traces humaines. Arrivé sur place, seuls des singes y habitaient. Il fallut qu’il s’adapte au lieu et, pour manger, il n’y avait que des pommes de terre. Aussi, les lavaient-ils dans l’eau de mer en frottant bien la peau pour ôter les saletés et les saler un peu. Les singes au bout d’un moment se mirent à en faire de même alors qu’avant ils les mangeaient avec la terre directement déterrées. Ceci n’a rien d’extraordinaire. Mais, sur une autre île –vierge aussi- à plus de 50 kilomètres de celle-ci, un autre éthologue fut envoyé pour surveiller ce qui se passerait. Alors qu’aucun lien ne pouvait exister pour transmettre des infos, voilà que ces singes firent comme leurs congénères de la première ile.
Ceci témoigne que, si une partie des humains vit en fonction de sa conscience pour aller vers plus de civisme, d’humanisme, de respect, d’Amour, la partie « Ombre » s’éclaircira sans rien faire.

Il ne s’agit de miracle mais tout simplement d’une prise de conscience générée par le Subconscient qui est A-temporal et A-moral pour qui, seule la survie de l’espèce est le moteur.

L’Ombre et la Lumière sont constamment en équilibre mais, dans l’Arcane (coffre à secret) VIII du Tarot de Marseille où quelque chose de subtil apparaît.
Je vous mets cette lame et observez la bien. Vous lirez la réponse ci-dessous, mais avant cherchez un peu.

Il s’agit de la Justice divine car elle n’a pas les yeux bandés. Le fléau de la balance est bien situé au milieu des deux plateaux qui sont parfaitement équilibrés. Or, si vous observez bien le plateau de droite est plus grand que celui de gauche, ceci pour signifier que le Bien triomphera toujours du Mal, que la Lumière vaincra l’Ombre.
Joyeux Noël
Que la Paix et l’Amour inondent vos cœurs.

Annie

                                                        Puisque c’est le mois des cadeaux, je vous offre le décodage de :
                                                                              « Votre année personnelle 2019 «
                                                                   pour toute commande de décodage sur le site !
www.gvolue.com

Lettre mensuelle d'Annie Tranvouëz ( novembre 2018 )

 

Je vous invite à « chausser » ces lunettes pour lire ce qui suit

 

« L’ignorance est un poison »

Proverbe hindou

 

« Ce que la chenille appelle la fin du monde

Le Maître l’appelle un papillon ».

Lao Tseu

 

 

 

Pour cette occasion, je vous faire part de mon postulat- « proposition que l'on demande d'admettre avant un raisonnement» dit le dictionnaire Larousse.

 En aucun cas, je prétends détenir la vérité car la Vérité est constituée, comme le diamant, de multiples facettes.

1er novembre :

FETE DES TOUS LES SAINTS 

J’ai très souvent remarqué qu’en lisant la vie du saint du jour de notre naissance et ce,  de façon extra-large, on retrouvait la trajectoire de notre incarnation.

Par exemple, une personne s’appelle, Martine et le saint de sa naissance est Hyppolyte, sa sœur Anne et son père Gaston et un nom factice comme Charleret. Elle a un doute sur sa paternité.

Dans Martine, est inscrit le mot train, Charleret, un char, Hyppolite  pointe les Amazones (chevaux) sa sœur Anne parle des chevaux, équidés donc tout ceci avance. L’Inconscient ne connait que nous et donc notre organisme. Ici, ce sont les jambes (des hanches aux pieds) qui sont représentés. Quant à Gaston, il n’appartient pas à cette série. Un regard sur son histoire pour apprendre qu’il était évêque d’Arras. Boum ! L’inconscient peut entendre Ara (perroquet- pays où ils vivent, éleveurs, harakiri, Arras la ville mais rien de ceci sur la généalogie d’Anne mais haras de chevaux la relie à cette histoire mais de façon cachée, il est plus que probable que celui, dit son géniteur, ne le soit pas en réalité. Quant à prendre des symboles pour avancer aussi majoritairement, cela indique qu’un des ancêtres « référents » d’Anne a eu des difficultés pour avancer, trouver sa voie. Si, par hasard, un Claude s’ajoute sur cette ascendance quelqu’un claudiquait réellement, avait un gros handicap aux jambes ou pour avancer dans la vie.

Amusez-vous à lire de cette façon le ou les saints de votre jour de naissance et traduisez ce que vous venez améliorer, découvrir ou éradiquer.

 

2 novembre

FETE DE TOUS LES MORTS

 

Nos émotions appartiennent à notre vécu dans cette vie ci, à l’héritage ancestral qui n’est rien d’autres que les mémoires que nous portons de nos référents.

J’aime cette vision de Don Miguel

 extraite de son livre « Les 4 accords toltèques »

 

«Nous sommes tous parasités car nos ancêtres rêvent

à travers notre esprit ; ils vivent au moyen de notre corps.

Ils survivent grâce aux émotions engendrées par la peur

 et prospèrent grâce aux drames et aux souffrances.

 Soyons des guerriers pour nous rebeller

contre l’invasion de ce “parasitage“.

Le parasite peut ressembler à un monstre à moult têtes

 dont chacune est une de nos peurs. »

 

Notre corps porte le chemin

Nous sommes uniques. Notre unicité porte la dimension de tous les êtres humains, en Involution et en Évolution.

Cette dimension de l’inaccompli est l’espace où nous sommes tous appelés à devenir autrement. Nous sommes dans un processus permanent de re-création dont le but est le contact avec notre part lumineuse.

 

Dans cette pré- existence, l’âme (entité) va choisir les parents dans lesquels elle va s’incarner : Qui se ressemble, s’assemble

 

Nous passons tous par des difficultés d’adaptation face au changement magnétique, c’est un passage obligé et personne n’est épargné. Heureusement le cerveau est un outil formidable grâce auquel nous pouvons programmer le changement. « Tout est lié et uni en un même tout ».

Rappelez-vous que nous sommes tous uniques dans un pluriel.

Nos émotions appartiennent à notre vécu dans cette vie ci, à l’héritage ancestral qui n’est rien d’autres que les mémoires que nous portons de nos référents.

 

Laissons les morts s’occuper des morts.

Lettre mensuelle d' Annie Tranvouëz , ( octobre 2018 )

 

Bonjour,

A l’heure où les prénoms sont sur la sellette à la télévision, sur Europe 1, etc. avec Eric Zémour sur les prénoms français du calendrier qui dit que « les prénoms étrangers blessent la France »* voir à la fin les liens avec ses émissions, j’ai envie de donner mon humble avis car, depuis plus de 30 ans je suis fascinée par ceux-ci et j’ai fait de nombreuses émissions télévisées, radiophoniques dont cinq années sur RTL Toulon à raison d’une ou deux émissions par semaine durant cinq années et j’ai beaucoup appris.

J’ai également écrit plusieurs ouvrages sur ceux-ci et ai eu des retours de courrier très intéressants de témoignages sur mon postulat. Je dis bien postulat car personne au monde ne détient La Vérité. Un diamant sans ses facettes n’est rien, une facette seule, non plus. Je crois que c’est l’ensemble de toutes les croyances qui font une Unité. Voici ma position qui va être largement contestée par d’aucuns mais qui, jusqu’à ce jour me satisfait.

 

Je me réfère à un passage de ma Bible ci-dessous qui m’avait donné à réfléchir :

C’est l’histoire de sainte Elisabeth et de son marie Zacharie. Sainte Elisabeth et la Vierge Marie, sa cousine. Sainte Élisabeth est citée dans la Bible dans l'Évangile selon Luc au chapitre 1: C’est une femme âgée, épouse du prêtre Zacharie. Ils n’arrivent pas à avoir d’enfants -ce qui est un opprobre à l'époque- car on considérait la femme comme maudite par Dieu-. L'ange Gabriel vient annoncer à ce dernier la naissance d'un fils, le futur prophète Jean le Baptiste. L'Évangile précise que non seulement Zacharie est prêtre du Grand Temple, mais qu'Élisabeth est une descendante d'Aaron (Lc 1:5). C’est la cousine de la Vierge Marie, descendante du roi David. L’ange Gabriel dit à Zacharie qu’il sera sourd et muet durant toute la grossesse d’Elisabeth. Lorsque l’enfant naît, il va être « baptisé » par le grand prêtre qui va le nommer David comme le veut la tradition quant à la filiation. Juste à cet instant, Zacharie recouvre la voix et le son et dit : « Non, il s’appellera JeanBaptiste ». On comprend dès lors que Dieu a permis à Zacharie, d’avoir une totale écoute intérieure pendant les neuf mois de grossesse et qu’il est le premier, pour l’époque, à rompre avec la tradition de la filiation.

 

C’est Jean Baptiste qui baptisera son cousin Jésus, né trois mois après lui. Mon postulat est donc qu’avant de nous incarner nous choisissons l’intégralité de notre vie : prénom(s) famille, lieu, amours, emm… professions, date et façon de naitre et de mourir, etc.

Si cela est mal entendu par les parents, au moment de la déclaration à l’état civil, une dite « erreur » va se produire, changeant le prénom ou son orthographe. C’est là que je remercie RTL Toulon et sa directrice qui m’a permis de faire cette émission qui a eu de nombreux retours. Je me souviens d’un monsieur qui me disait « Je voulais appeler mon fils Florian et, j’ai été comme forcé à écrire un T au bout de ce prénom ! » Je lui réponds « car il y a un problème d’allaitement chez sa mère » « Comment savez-vous cela ? » me répond-t-il interloqué…J’ai une foultitude d’outils de décodage dans ma tête ! T correspond à la vibration 2 la maman, en Lettre hébraïque Teith idem, etc. Une maman allaite, une mère éduque. Un autre me téléphone et me dit « mon fils a appelé sa fille Satine ! » Je réponds aussitôt, sans me rappeler que je suis sur antenne « car il y a eu de la pédophilie sur votre ascendance »- « comment savez-vous cela ? » Pour moi, si un enfant s’appelle ainsi, cela désigne une peau d’ange douce pour permettre qu’on n’abuse pas d’elle.

 

Et puis il y a l’entente de Satan, dans le Tarot de Marseille c’est l’arcane du Diable qui représente l’’argent, le pouvoir et la sexualité dans toutes ses déclinaisons. Je ne vais m’étendre sur les exemples mais j’avoue que j’étais et suis encore bluffée par tout ceci. Je répète, je ne dis pas que ce que j’écris est La Vérité mais c’est troublant et cela fait partie, je pense, des nombreuses facettes du diamant. °0° Maintenant, je vais vous donner encore une proposition quant aux passations de mémoires émanant de Don Miguel Ruiz, auteur des « Accords toltèques » «Nous sommes tous parasités car nos ancêtres rêvent à travers notre esprit; ils vivent au moyen de notre corps. Ils survivent grâce aux émotions engendrées par la peur et prospèrent grâce aux drames et aux souffrances. Soyons des guerriers pour nous rebeller contre l’invasion de ce “parasitage“. Le parasite peut ressembler à un monstre à moult têtes dont chacune est une de nos peurs. » Je me suis prise de passion pour ouvrir les prénoms avec divers « outils » comme l’étymologie, la vie des saints, vibration, lettre hébraïque, mythologie, tarologie, nombre d’Or, langage des oiseaux, homophonie, etc. C’est bluffant, fabuleux les trésors qui y sont contenus. On pourrait faire son Arbre généalogique rien qu’avec eux. Cela sert à comprendre l’enchainement karmique de générations en générations à partir d’un siècle à dater de notre naissance.

 

Par exemple, un père construit une fortune, son fils la dépense, son petit fils essayera de la restituer : cela s’appelle une névrose familiale. Il en est ainsi pour tout : croyance, maladie, travail, etc. IMPORTANCE DU PREMIER PRENOM La vibration du premier prénom est extrêmement importante. En effet, imaginez que votre corps est un violon, la vibration en est l’archet. Cela va bouger toute l’eau contenue dans notre corps (environ 90%) et change notre ADN. D’où l’importance de ne pas utiliser de diminutif car la vibration n’en sera pas la même et ne vous permettra pas de « surfer » sur la meilleure vague dans votre vie... NOTRE CORPS PORTE LE CHEMIN Nous sommes uniques. Notre unicité porte la dimension de tous les êtres humains, en Involution et en Évolution. Cette dimension de l’inaccompli est l’espace où nous sommes tous appelés à devenir autrement. Nous sommes dans un processus permanent de re-création dont le but est le contact avec notre part lumineuse. Dans cette pré- existence, l’âme (entité) va choisir les parents dans lesquels elle va s’incarner : Qui se ressemble, s’assemble…et qui sont, en fait, notre « terreau » d’accueil. Les autres prénoms sont liés à notre généalogie.

 

QU’EST CE QU’UN PRENOM ? Un prénom est une réserve d’énergie. Le prénom va au-delà de notre identité, tout le sens de notre est inscrit dedans. Changer de prénom, c’est changer de personnalité.

 

Chez les scouts, on attribut un surnom pour démarquer une qualité. En religion, c’est pour se couper de sa filiation, pour des célébrités idem mais aussi pour une prononciation plus facile souvent. Cela ne changera en rien le règlement karmique que l’on a choisi de transformer mais ce sera plus difficile car amputé de la vibration qui fera surfer sur une autre vague. Fil d’Ariane, fondement de l’identité, émotion, sentiment, ressenti, panneau indicateur de notre vie, une vibration qui, s’il n’est pas amputé par un diminutif transforme notre ADN. Pour vous amuser, pour les droitiers, les gauchers i la main droite, ce que vous avez transformé grâce à votre 1 % de libre arbitre Créativité, cadeau unique aux humains, les trois autres règnes ayant un Inconscient collectif. Le prénom est le gardien d’anciennes mémoires. C’est LE projet familial Le choix inconscient qui résulte des histoires de la vie de nos aïeux, des croyances populaires et religieuses, des dates significatives du calendrier. Le prénom est un grand support des projections familiales, l’habit d’un revenant que l’on revêt. Les prénoms font des enfants, des revenants. Rien n’est du au hasard. °0° Je suis intarissable sur le sujet qui est « ma seconde peau » si je puis dire ! Que d’histoires avec les prénoms ! Pour le fun, en 1981, puisqu’il fallait choisir sur le calendrier le 14 juillet, date de naissance de leur fille, elle a été déclarée fetnat ! Jusqu’à 1993, l’état civil n’acceptait que les prénoms inscrits au calendrier. En 1996 ; 2800 personnes ont changé de prénom. Mégane ne veut être confondue avec une marque de voiture, par exemple !

 

Il y a aussi des cycles. Une personne née au Mali mais qui a toujours vécu en France, va désirer un prénom français. Je vais vous parler des prénoms qui sont au hit parade de l’année 2018-2019 : Chez les garçons 1 Gabriel-2 Raphaël-3 Jules Chez les filles : 1 Emma -2 Louise-3 –Jade. Les prénoms classiques et bibliques sont criants du côté des garçons pour les rattacher à une filiation. Voici un « décodage » très sommaire pour comprendre le choix des prénoms qui vient relayer les inachevés de nos ancêtres référents, c’est comme si on venait payer leurs impôts karmiques afin d’apporter un « plus de Conscience » à l’Arbre.

 

EMMA L’étymologie en hébreu Immanu’El Dieu est avec nous En latin natalis naissance, natalité Vous entendez tout de suite que des difficultés à la naissance ont eu lieu sur votre ascendance et c’est pourquoi, vous prenez ce prénom afin qu’une intervention « divine » soit avec vous pour pouvoir naître. Emma est un diminutif d’Emmanuelle issu d’Emmanuel, qui est sa part masculine. Un garçon était attendu alors Emmanuel devient Emmanuelle. D’office, Emma peut développer une part masculine pour être aimée de ses parents ou alors se masculiniser physiquement ou jouer avec des jeux de garçons ou développer son intellect pour séduire son père ou frère ainé. Plus tard, elle fera de même avec les hommes en n’utilisant pas ses atours féminins. Elle pourra aussi, par la suite, compenser la déception de ses parents en tentant de répondre aux attentes des autres : donc elle ne sera pas elle- même et, du fait, ne sera pas respectée. On peut trouver des maladies de peau. Une autre solution biologique est de naître gauchère. Le travail consistera à faire émerger votre féminin pour se faire aimer. Une autre solution encore sera la rébellion, en devenant très féminine mais, dans tous les cas, elle ne vivra pas son authenticité. Elle revêtira immédiatement l’habit ordonné inconsciemment par ses parents. Autrefois, il était dramatique de ne pas avoir de garçon car le nom et l’héritage se perdaient. De surcroît, il fallait doter la fille au mariage, cela pouvait ruiner une famille qui était déjà dans la précarité. Mais cette demande peut venir d’un homme du clan qui se trouve à la même place dans la fratrie qu’elle. On y trouvera un ascendant mort de façon tragique, violente. Sa présence a manqué et sa famille n’y avait pas été préparée. Il faudra chercher des guerres, des suicides, des homicides involontaires, des meurtres, des disparus (mer, avalanche…). Ainsi, l’identité masculine sera la réponse satisfaisante en le faisant revenir. Votre prénom en contient deux juxtaposés Emma- Manuel(le), ceci signifie qu’elle vient remplacer deux êtres qui s’aimaient et qui ont été séparés par la mort, une fausse couche ou IVG pour des jumeaux monozygotes, la guerre…Leur cri d’Amour résonne encore aujourd’hui et elle vient les remettre ensemble à tout jamais par son prénom qu’il ne faut absolument pas amputer sinon cela accentuera encore plus leur souffrance. C’est par Amour que l’on s’incarne afin d’apaiser les âmes tourmentées qui sont parties sans résoudre leur problème. D’ailleurs Aima (Emma) parle d’une déchirure d’Amour … S’appeler du nom de Jésus va lui demander d’être « parfaite » et de venir sauver son Arbre. Une telle demande risque de la dévaloriser car comment être à la hauteur ? Si elle a peur de réussir, c’est bien à cause d’une névrose d’échec engendrée par son ascendance. Dans ce cas, ses os pourront être fragilisés (arthrose, rhumatisme…) Il lui reste deux possibilités : affronter le défi et se relier à ses origines, mener son chemin, le regard tourné vers le ciel ou, au contraire, fuir et devenir très terrienne (t’es rien). Dans ce prénom s’entend manuel : soit en qualité d’ouvrage pour y apprendre quelque chose, ce qui signifierait que des ancêtres ont souffert d’un manque de culture alors qu’ils en avaient les capacités mais pas assez d’argent, ou bien il s’agit de travaux faits à la main. Certains templiers ont laissé des traces métaphoriques signifiant que le travail manuel fait avec amour et respect (comme c’était le cas pour les bâtisseurs de cathédrales ou les Compagnons) valait autant qu’un travail spirituel. C’est pourquoi ils symbolisaient ceci par de grandes mains (qui ont valeur d’ailes). Cherchez des histoires liées à la maternité : stérilités, enfants morts jeunes, à moins qu’il n’y ait eu « pénurie » de garçons, ou un enfant sauvageon ; en effet, c’est une problématique de lien, de rattachement à la mère, la mère en soi, la partie anima, le yin, plutôt qu’à la femme qui est posée. Tenez compte de la vie de Jésus et de son énigmatique naissance (l’ange Gabriel) ainsi que des prénoms en relation avec Noël tels Christian, Christine, Sauveur… Vous venez travailler sur l’amour M est inscrit deux fois pour que vous éleviez votre âme au-dessus des actions-réactions infantiles. Quelle histoire a névrosé votre ascendance pour qu’aujourd’hui votre travail soit d’œuvrer pour l’humanité et dans la sagesse afin de restaurer cette souffrance qui perdure ? Je fais une très succincte étude de ce prénom car la totalité me prendrait une trentaine de page s. Tout ceci étant pour trouver à quels ancêtres on est relié afin d’apporter une solution de survie, le temps n’existant pas, je le répète. LOUISE C’est surtout d’une remontée historique dont il est question : Les amours ancillaires qui vient essayer de se terminer dans votre prénom qui est une vraie malle aux trésors : il contient Lou (étymologie très ancienne de catin, la jeune servante violée par le noble), Cil (amours ancillaires), Souillée (le noble a appliqué le droit de cuissage tacitement admis à l’époque, donc viol), Loi (il n’a pas été sanctionné car, en ces temps-là, la femme n’était qu’un animal domestique). L’enfant qui en est né, le bâtard, a été privé de son noble héritage. Sou parle de cette spoliation d’héritage, de cette chute sociale et de l’extrême dévalorisation qui s’ensuivit. Scelle (LouiSE) : il est bien question d’un secret d’alcôve (LouIse). Selle peut indiquer un militaire à cheval : ce serait l’homme illustre de votre Arbre. Quant au sel, il indique une vie fade que vous rehaussez en le contenant dans votre prénom ! Je signale que réel et virtuel sont la même chose pour le Subconscient. Louise se démarque par un manque de respect de la femme, de dévalorisation sur des générations où la sexualité a été abusivement pratiquée envers des personnes non consentantes et que vous venez transformer. La lignée de rois Louis et le Louis d’or le valorisent au maximum pour compenser. Une mémoire alcoolique n’est peut-être pas encore évacuée. Attention aux maladies de résistance dont le diabète. Un garçon était attendu (Louis), vous naissez en fille, voilà de quoi offrir dès la naissance une belle problématique quant à votre identité sexuelle. JADE Prénom relié à tous les prénoms de pierre : Ambre, Émeraude, Roch, Rubis… L’origine est espagnole. Dérivés : Ijada (prénom espagnol) qui signifie flanc, entrailles. Lz jade est nommé « pierre des reins » pour sa dureté par les conquistadors ; cette pierre incite à rechercher une origine espagnole sur l’ Arbre et un ancêtre rigide, voire psychorigide, qui a fait souffrir sa famille, son foyer. Le jade, vert et translucide, est la pierre emblème de la Chine. C’est une pierre guérisseuse. Elle est réputée aussi pour soigner les maux de ventre. Amusant de voir que son étymologie espagnole signifie entrailles ! Cherchez ce qui s’est passé avec les entrailles au sens propre comme au sens figuré sur votre Arbre. Pierre philosophale également, elle régénère le corps de part ses qualités solaires extraordinaires; elle assure l’immortalité et protège de la décomposition. Je pense qu’une mort a été atroce chez un ascendant et qu’il est mort seul, son corps ayant été retrouvé dans un état de décomposition avancée. Un cadavre en décomposition peut aussi renvoyer à la guerre en référence à tous ces corps entassés dans des fosses communes. Votre aïeul demande réparation en lui redonnant, même symboliquement, une place décente. GABRIEL En hébreu gabar Force de Dieu ou gabri héros et de el issu de Elohim, c’est-à-dire Dieu. L’ange Gabriel annonce à Marie qu’elle va enfanter de Jésus, le Messie. Autrefois, l’Annonciation était une date charnière : on ne devait pas travailler pour éviter la vengeance des esprits. Pour cela, on se livrait à des exorcismes pour éloigner les serpents et les insectes qui allaient sortir de leur hivernage. On devait préparer les moutons pour la montée aux alpages. C’était l’annonce du printemps et des hirondelles. C’est jour de fête chez les marchands de journaux. Voyez des ancêtres exorciseurs, amateurs de serpents ou cherchant leur venin pour la pharmacologie, des bergers et des marchands de journaux : ils pourraient être votre référent. Tous les prénoms d’apôtres parlent de coupure de la filiation car Jésus a dit à ceux-ci « si vous voulez Me suivre, quittez père et mère ». Cela ne veut pas dire quitter ses parents mais les béquilles parentales en devenant adulte et responsable, capable d’engagement. Gabriel est un messager chargé de missions très spéciales, puisqu’il vient annoncer au vieux couple d’Élisabeth et de Zacharie l’inattendue naissance de ce fils du bout des âges, le leur, qui sera Jean le Baptiste – qui, lui-même, annoncera la venue de Jésus… Mais Gabriel est encore venu jouer les télégraphistes de Dieu en annonçant à la jeune Marie qu’elle serait la mère de ce Jésus, Fils de l’homme, Fils de Dieu. Ce rôle de messager parfait sera officiellement reconnu en 1951 par Pie XII, qui a consacré Gabriel comme saint patron des télécommunications, ambassadeurs, philatélistes, diplomates. Qui le fut sur votre ascendance ? Le premier message est d’avoir de la Rigueur et de la Clémence ce qui n’a pas eu votre ancêtre- référent. Votre travail va être la maîtrise de vous en développant vos valeurs qui devront être celles d’un homme de qualité au service de sa Conscience. Au niveau historique, recherchez des stérilités, des personnes âgées qui ont eu un enfant sur le tard, des enfants morts en couches, jeunes, fausse couche ou IVG et qui n’ont pas été baptisés. A l’époque, c’était très grave et la culpabilité sur les parents était terrible. L’église disait que ce petites âmes étaient condamnées à errer toute leur existence dans les limbes sans jamais pouvoir accéder au ciel. D’ailleurs, Sainte Elisabeth et son mari Zacharie mettent au monde Jean le Baptiste. Il porte dans son prénom, son remède : le baptême ainsi, s’il mourrait tôt, il serait baptisé (virtuellement s’entend mais c’est ainsi que comprend le Subconscient). Jean, en jouant au scrabble va donner : Ange Soit un enfant décédé très jeune avant d’avoir été baptisé. Un ange est aussi un être androgyne. Gabriel contient AIL ce qui témoigne d’une mémoire ancienne de magie noire sur votre Arbre ou celui des partenaires-miroirs. Aujourd’hui cela se transmute en magie blanche. Qui est atteint de bruxisme (grincement de dents) en est son porte-greffon. RAPHAEL Comme pour les apôtres, ce prénom indique qu’un enfant a été coupé de sa filiation sur votre Arbre à rechercher jusqu’à un siècle à dater de votre naissance. Qui le fût? Un enfant abandonné aussi. Avant de s’incarner, cette entité a pris la précaution de se mettre sous la protection de cet archange dont l’étymologie dit « Dieu guérit », d’ailleurs Gabriel, c’est la médecine de Dieu sa vocation. Il est le gardien du sens de la vie. Quel ancêtre a mené une vie chaotique, pleine de non-sens pour que vous invoquiez sa grâce ? Il vous aide à réaliser le meilleur de vous-même. Considérez que Gabriel est votre Subconscient qui sait tout dans ce Présent Eternel et vous aide à éviter les écueils. S’occupant des pèlerins, qui, sur votre ascendance, est allé en pèlerinage ? Que représente Venise pour vous ? Il en est le protecteur. En Espagne, à Cordoue sévissait la peste. Invoqué par l’évêque de la ville, Il intervint et il l’éradiqua. Voyez tout ce que ceci peut évoquer pour vous comme, par exemple, qui est la peste de la famille aujourd’hui ? JULES Du latin Julius: classe romaine illustre, descendante de Vénus ou iuli : chatons du coudrier (les baguettes de sourcier sont faites avec ce bois). Soldat romain mort en martyr. Il s’est lui-même bandé les yeux avant de se faire guillotiner en Bulgarie. St Jules 1 er Pape à Rome. Votre étymologie évoque la famille romaine Julius et nous met soit sur la piste de religieux, soit sur celle du mille pattes, comprenez : un homme qui met ses pattes partout. En argot, un jules est un souteneur ou un Don Juan. Cherchez donc ce Jules qui a plusieurs maîtresses ou a soutenu des prostituées dans sa vie. Il est marié et trompe allégrement son épouse. De ses infidélités, plusieurs enfants naissent en secret. Si tel est le cas, l’union et la sexualité vont être difficiles pour vous et des descendants peuvent avoir des maladies sexuellement transmissibles ou, pour les femmes, des ennuis gynécologiques. Une mémoire d’alcoolique ou/et de magie noire est présente. Votre saint est patron des vidangeurs : cela nous oriente vers un métier relatif à la vidange ou, comme l’on parle de cuve, on peut y voir une métaphore avec le vagin de la femme ; et de ce fait, avec des IVG. Quant à la magie noire, elle devient magie blanche dans la descendance avec des dons. Votre névrose de classe est inscrite dans votre cerveau, qui ne travaille que par analogie. Ainsi, argent, émotion = crasse, souffrance. Y a-t-il des militaires, des exils ? Qui était sourcier dans la famille ou habitait près d’un noisetier ou coudrier ? La vie de votre saint parle de guillotine : s’agit-il de la période révolutionnaire ? Qui a décapité les nobles, les aristocrates ou s’est fait décapiter ? Alors, pour redorer ce blason à tout jamais perdu, soyez noble de cœur et d’esprit car personne ne pourra vous l’ôter. Avez-vous mal à la nuque, au cou ou êtes-vous né avec les forceps ? Cela serait une trace biologique justifiée. Vous pouvez remarquer des déménagements, des changements de situation ou des exils qui ont anéanti un ascendant. Un conflit identitaire et une inversion de rôle dans un couple pèsent lourd sur votre dos et il se peut que vous ayez du mal à vous situer. Je réitère que ceci est un « postulat » une piste de recherche possible et que l’on ne porte pas tout mais certaines choses. L’étude de ces prénoms n’est absolument pas complète, loin s’en faut… Je vous souhaite un excellent mois d’octobre plein de jolis feuillages colorés.

Liens débats Eric Zemour

https://youtu.be/Z05EGpQpVRo  https://youtu.be/1ImgFZF-PFA  https://twitter.com/Europe1/status/1044102743315496960  

LA LETTRE MENSUELLE D'ANNIE DE SEPTEMBRE 2018
Bonjour,
Après cette escapade estivale au bout de vos rêves, gorgé de soleil, d’énergie, je vous espère en pleine forme.

La vie quotidienne reprend son cours mais avec des idées nouvelles à mettre en place.

En ce qui me concerne, je mets en place sur ce site, une découverte sur le Tarot de Marseille, mais non divinatoire.
Pourquoi ? J’estime que demander ce qui va se passer dans notre vie réduit l’adulte à l’état de dépendance enfantine : « est-ce que je vais rencontrer l’amour de ma vie ? »
Je ne demande à personne d’adhérer à ma façon de penser qui est que nous avons choisi l’intégrale de notre vie avant de venir au monde et que nous n’avons jamais pris plus que nous ne pouvons réaliser en nous offrant les «outils » nécessaires à leur réalisation. Et oui, nous avons tous d’incroyables potentialités en nous pour terminer des inachevés de nos ancêtres référents. Un kilo de roses et un kilo d’épines. Chacun à ses lunettes...
Pour cela, la richesse des arcanes du Tarot (coffre à secret) est bluffante. C’est un Art sacré qui nous vient de très loin, d’aucuns disant des Atlantes.
22 arcanes majeurs, 78 mineurs. Je n’utilise que les 22 majeurs car il y a tant de niveaux d’interprétation sur chaque que je préfère les connaître à fond, et ceci est un euphémisme car c’est sans cesse que se révèle une signification surprenante.
Aussi, j’ai envie de partager avec vous cette passion qui m’habite depuis toujours.
Que les ignorants, les non intéressés, les sceptiques ne viennent pas sur mon site car je partage avec les Tibétains ceci : « l’ignorance est un poison ». Epicurienne, je veux profiter de ce que la vie nous offre de beau: que de merveilles dans la Nature, non et les ressources humaines, que de belles âmes pour équilibrer la noirceur ?
Je crois que personne ne détient la Vérité, on le voit au travers des croyances dans le Temps...Un diamant sans ses facettes n’est rien et une facette sans son enveloppe n’est rien non plus. C’est l’ensemble du Yin et du Yang qui forme une Unité.
Mon Webmaster souhaite que vous laissiez vos commentaire sur le «Livre d’Or»
Pensez à l'avance pour vos cadeaux de fin d’année ...Voir liste des décodages en haut du site.
Je vous souhaite le meilleur et vous offre des réflexions qui me plaisent.
Belle journée !
Annie

LA LETTRE MENSUELLE D'ANNIE D'AOUT 2018

Bonjour,

Ce que je n’aime pas chez moi et les autres... renvoie à mes manques.​

« La parole ne doit servir qu’à unir »
Curé d’Ars
"Le bonheur n'est pas une destination mais une manière de voyager".
Proverbe brésilien
Faites ce qui vous rend heureux. Essayez, échouez mais ne manquez pas d’essayer
" Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas mais c'est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ".
LES TROIS PASSOIRES DE SOCRATE LES TROIS PASSOIRES DE SOCRATE
Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit: Sais tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami?
Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j'aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.
Les trois passoires?
Mais oui, reprit Socrate. Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des trois passoires.
La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?
-Non. J'en ai seulement entendu parler.
Très bien. Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Essayons de filtrer autrement, en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien?
-Ah non! Au contraire!
Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es même pas
certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l'utilité. Est-il utile que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait?
-Non, pas vraiment.
Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni vrai ni bien ni utile, pourquoi vouloir me le dire?
Au mois prochain si le principe de la NewsLetter vous plait. J’attends vos idées sur ce dont vous aimeriez parler.
Cordialement
Annie

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Gvolue.com by Annie Tranvouëz, Webmaster d.d.k.i.o